navigation

Big Bang … 1 août, 2008

Posté par hiram3330 dans : Non classé , 2 commentaires

1407611215.gif

La Voûte Étoilée

 

vient de donner naissance,

 

par scissiparité volontaire,

 

à la Voie Lactée

001.jpg

Désormais la Voûte Étoilée (www.hiram3330.unblog.fr)

 

se consacrera principalement à ses recherches …

 

alors que la Voie Lactée (www.chris.unblog.fr)

 

poursuivra son chemin dans le domaine de

 

l’Imaginaire …

eternitydarrellglidden.jpg

Les deux espaces intemporels

 

restent néanmoins liées … unis …..

 

car l’Espace et le Temps,

 

qui n’existent pas,

 

sont indissociables …….

gompa.jpg

Les Deux en Un

 

seront toujours heureux

 

de votre visite,

 

de vos commentaires,

 

de vos contributions … si vous le souhaitez …..

planeteagua.jpg

Chris

le Premier d’Août 6008

Digression … Physique Quantique 12 novembre, 2017

Posté par hiram3330 dans : Digressions , ajouter un commentaire

Image de prévisualisation YouTube

La symbolique de l’Olivier 7 novembre, 2017

Posté par hiram3330 dans : Apports , ajouter un commentaire
La Symbolique Des Arbres Est Un Thme Des Plus Fournis Et Répandu; sa Bibliographie Elle Seule Formerait Un Livre,
L’olivier Est D’une Trs Grande Richesse Symbolique.
La symbolique de l'Olivier dans Apports symbolique-olivier-millenaire-300x225
Originaire d’Asie Mineure l’Olivier a été véhiculé, tour à tour par les Grecs puis les Romains au gré de leurs conquêtes, et ce, jusque dans le sud de l’Angleterre. 
Le bassin méditerranéen quant à lui, est devenu sa terre préférée, à un tel point que l’on parle alors de « Civilisation de l’Olivier ». 
Il évoque paix, fécondité, purification, force, victoire et récompense…
Au Japon, il symbolise amabilité, et succès dans les études et les actions civiles et guerrières, c’est l’arbre de la victoire.
En Chine, selon la légende son bois était réputé pour inhiber certains poisons et venins ; ce qui lui confère une valeur tutélaire.
Chez les Celtes, le calendrier axé sur la symbolique des « 22 arbres » mémorisant les connaissances de civilisation, est « l’arbre cardinal ». Selon les Anciens, il incarne le 23 septembre, jour de l’équinoxe d’automne.
Toujours selon les Celtes, le natif de l’olivier est : simple, perfectionniste, et sage. Il est particulièrement généreux dans l’effort, humble, mais aussi dévoué à sa famille et à la communauté.
— En Grèce, il était consacré à la déesse Athéna, et le premier Olivier, né de sa querelle avec Poseïdon, était conservé comme un trésor. Ses descendants sont, paraît-il encore visibles aujourd’hui sur l’Acropole. Il intégr les valeurs symboliques attribuées à Athéna, dont il est l’arbre sacré.
Les oliviers poussaient en abondance dans la plaine d’Éleusis., où ils y étaient protégés par la Loi. Ils sont comme divinisés dans l’hymne homérique à Démeter, qui précède les initiations d’Éleusis.
Dans Tous Les Pays Européens Et Orientaux, Il Revêt De Semblables Significations.
— À Rome, il était consacré à Jupiter et à Minerve.
Dans les traditions juives et chrétiennes
l’olivier est symbole de paix : c’est un rameau d’olivier qu’apporta la colombe à Noé à la fin du déluge. La croix du Christ, selon une vieille légende, était faite d’olivier et de cèdre. 
C’est en outre, dans le langage du Moyen Âge, un symbole de l’or et de l’amour. 
« Si je peux voir à la porte du bois d’olivier doré, je t’appellerai à l’instant : temple de Dieu » écrit Angelus Silesius, s’inspirant de la description du Temple de Salomon. 
En Islam, 
l’olivier est l’arbre central, l’axe du monde, symbole de l’Homme universel, du Prophète. 
L’Arbre béni est associé à la Lumière, l’huile d’olive alimentant les lampes. 
Semblablement, dans l’ésotérisme « ismaélien », l’olivier au sommet du Sinaï est une figure de l’Imâm : c’est à la fois l’axe, l’Homme universel et la source de la lumière. 
On dit de l’olivier, considéré comme l’arbre sacré, que l’un des noms de Dieu ou quelque autre mot sacré est écrit sur chacune de ses feuilles.
La «baraka» de son huile peut être si forte qu’elle peut faire s’accroitre la quantité d’huile d’elle-même et devenir ainsi dangereuse. Dans certaines tribus, les hommes boivent de l’huile d’olive pour augmenter leur pouvoir de procréation. (Wesr, 107) —
L’admirable verset coranique de la Lumiére (24, 35) compare la lumière de Dieu à une niche où se trouve une lampe, la lampe dans un verre, le verre comme un astre de grand éclat.
Elle tient sa lumière d’un arbre béni, l’olivier, — Ni d’Est, Ni d’Ouest — dont l’huile éclaire, ou peu s’en faut, sans même que le feu y touche. 
Une autre interprétation du symbole de l’olivier identifie cet arbre béni avec Abraham, et avec son hospitalité, qui sera maintenue jusqu’au Jour de la Résurrection (HAyI. 285. 294). 
L’arbre Abrahamique des bienheureux, dont parle le hadith suivant, serait aussi l’olivier. L’olivier symbolise en définitive le Paradis des élus. 
Source documentaire : Jean Chevalier & Alain Gheerbrant — Dictionnaire des symboles —
Aron O’Raney
source : http://oraney.blogspot.fr/2012/12/symbolique-de-lolivier.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+Oraney+%28Oraney%29

Livres … Septembre 6017 1 octobre, 2017

Posté par hiram3330 dans : Livre , ajouter un commentaire

Livres

Même ne sachant ni Lire, ni Écrire …

Ce mois ci j’ai épelé avec un grand plaisir, entr’autres :

Δ

le livre de  GLENN COOPER

 » LA PORTE DES TÉNÈBRES – LA TERRE DES DAMNES« 

PORTE DES DAMNES 1

 Δ

le livre de  ROBERT POBI

 » L’INVISIBLE « 

 l'invisible

Δ

le livre de  JAMES ROLLINS – REBECCA CANTRELL

 » LA DERNIÈRE TENTATION« 

la derniere tentation

Δ

le livre de GORDON ZOLA

 » THE DADA DE VINCI CODE « 

 the dada

 

Livres ... Septembre 6017 dans Livre Emoticons-plus.com-21

Chris

septembre 6017

Digression … Laïcité 10 septembre, 2017

Posté par hiram3330 dans : Digressions , ajouter un commentaire

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube[/youtube]

Sans titre, cent titres … 22 août, 2017

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , 1 commentaire

Sans titre, cent titres …

Brume

Oui le(s) titre(s) peut (peuvent) paraître énigmatique(s) ….. Et pourtant ainsi est la liberté de laisser l’esprit divaguer à sa guise, de laisser l’Esprit (peut être aussi) s’exprimer sans liens usuels de notre matérialité étouffante.

Me voici donc Libre de laisser errer sans but précis mes pensées, idées, sans aucune entrave, sans aucune voie tracée par autrui (enfin j’espère) pour aller là et là-bas, comme ici et maintenant.

Vagabondage sans but précis, sans but conscient, sans chemin déterminé (des terres minées) bref, pour faire court, réel sentier essentiel (essence ciel) pouvant me mener là où je dois aller sans user les semelles de mes espadrilles car je suis ce que je suis, je suis …

Alors penses-tu (comme un lad pansant son cheval)  »qu’est que tu dis doudou !? »

Effets d’une canicule, conséquences d’un changement climatique, atteintes dues à l’âge qui chemine, résultats d’abus de produits frelatés … et j’en passe !

Que nenni point question !!

Il s’agit en fait de l’observation consciente de l’inconscient !!!

Que se soit « sans » ou « cent » c’est comme je le sens dans l’instant fugace qui fuit tel un pneu percé par un clou rouillé sur une chaussée au bitume décrépit par l’assaut incessant de seaux d’eaux polluées.

Ballades sur la « toile » où je trace des dépôts virtuels de pensées incongrues qui n’amusent que moi, enfin j’espère .. alors que des curieux, des voyeurs viennent espincher, mater l’enlacement des lettres de l’alphabet qui accouchent ainsi de phrases souventefois biscornues (bis-cornues) telles des diablotins ….

Déambulons donc sur ces milliards de pixels afin d’attirer le regard sur l’expression (ex-pression) de mes égarements dégoulinant de pensées confuses (con-fuse) où je me noie comme mille noix cherchant noise avant de devenir un gâteau aux noix de Grenoble !

Or donc je n’ai toujours pas de Titre (nobiliaires non plus) et par là même une centaine naissent et disparaissent en l’espace d’une microseconde évanescente. Belle réussite !

Dans le fond, à quoi sert un titre ? A quoi serre un titre ? Je te le demande à toi !

Si j’en crois, croît, croix les réminiscences de mes études (oui, oui, oui, au pluriel !) les ouvrages du passé, notamment ceux en latin possédaient des titres à rallonges, quasiment un résumé détaillé de l’œuvre elle-même. Curiosité de jadis.

Pour ma part, personnellement, moi-même je m’évertue (et pas petite la vertu) à condenser (con-danser) mes multiples pensées exprimées dans le feu d’artifices de mes écrits par une brève brièveté courte d’un mot, quelque fois deux mots, parfois trois mots, et pas gros les mots, mais guère plus sinon les dégâts …

C’est ainsi que du moindre mal le lecteur,  planqué derrière son écran électronique, se doit de, sinon discerner, du moins de tenter de deviner l’incohérence des propos qu’il se propose de parcourir plus ou moins vite. C’est un choix, c’est son choix, et je n’hésite pas à dire : c’est du second choix !

Un « sans queue ni tête », ou inversement peut être …

Nous voilà et voici face à l’incohérence, la dichotomie, le fantasme enfoui du lecteur comme du scripteur, la curiosité fantasque qui est tienne, et la jubilation qui est mienne dans ce duel informatisé qu’il me plait à établir avec toi, l’inconnu(e), qui se gave de l’encre d’autrui.

Et tout cela, et tout ceci pour un titre qui n’en a que le nom !

J’hallucine …..

En « un mot comme en cent » ne devons nous point constater que la littérature (oui je sais là j’abuse du terme) n’est pas mathématique et … mais qui sait ?

Sans titre, cent titres … Est-ce vraiment important ?

Oui je te pose la question à toi, oui à toi qui dissimulé derrière ton écran lis, lit (allongé bien sûr !), li (unité de mesure chinoise) et qui aime à critiquer mais jamais à participer de quelconque façon.

Alors ? J’attends !

Tu te dégonfles lamentablement devant cette question anodine (et pas à moi) qui acidifie davantage les rares flocons d’une « pensée » aigrie et amaigrie.

J’ai pitié de toi … enfin, un peu.

Mais que m’importe (car j’exporte) les grimaces que tu caches dans l’antre sombre de ton réduit informatisé, je m’amuse à jouer avec les mots, les phrases, les termes, les concepts, les … lettres et les chiffres parfois, je me blinde !!!

Et toi tu te bouffes les ongles de dépit de n’y comprendre pouic !!!

Tu espérais peut être bouffonner en susurrant « le titre » à tes « amis » dans tes con-versations hautement intellectuelles où tu penses (ça c’est par compassion ..) étinceler .. certes, mais probablement pas par …..

Brisons là mon acrimonie envers un, oui un parmi tant d’autres, lecteur qui se gargarise d’un onanisme indécent ne prêtant (à un taux d’usurier) qu’à sourire de cette chancelante bougie en voie d’asphyxie. 

Cool, zen et serein redeviens-je enfin …

J’ai hésité longuement, pendant au moins une poignée rachitique de secondes, sur le « chapeau » que je pourrai bien inventer pour protéger les lignes que je traces électroniquement, et que tu découvres ironiquement.

Alors, éclair (non pas au chocolat (hélas) de génie (sans enzymes) de ma part, ce qui ne m’étonne pas outre mesure … et hop pourquoi se fendre la calebasse à déceler un titre pompeux (tel un Shadock anémié) pour celer une logorrhée  scriptique camouflant une brassée de pensées (et pas les fleurs !) confuses (pas cons-fuses) que j’assume pleinement, et même avec force et vigueur !

Au fait, « cent titres » n’a aucune corrélation avec la « révolutions maoïste des cent fleurs » … qu’on se le dise !

Je m’égare comme on dit à la Sncf, cet organisme qui veut vous faire croire qu’un retard de train-train est en définitive une avancée horaire et populaire.

Bon, alors voilà, que dire de plus par écrit, car mes paroles, issues de mes pensées, sont traduites par l’écrit (parfois les cris également) que tu dévores goulûment avec une rare volupté qui te rajeunit d’un demi (sans faux col) siècle : veinard ! Et même pas un seul, unique, minuscule, remerciement pour moi ….

Il me faut cesser maintenant ces errements hiératiques, ces contours biscornus, ces phrases incohérentes, bref en un mot comme en cent il va me falloir conclure ma recherche d’un titre pour enfin aller me reposer devant un grand verre d’antésite à l’anis, une énnnorme glace au chocolat et la satisfaction de t’avoir fait tirer la langue baveuse pour pas grand chose …

Et puis je vais pouvoir laisser errer mon regard vers la voie lactée nichée au sein de la voûte étoilée ou un regard pétillant m’accompagne toujours, et j’aime …

Chris

août 6017

Regard-

Livre … juillet 2017 13 août, 2017

Posté par hiram3330 dans : Livre , ajouter un commentaire

Livres

Même ne sachant ni Lire, ni Écrire …

Ce mois ci j’ai épelé avec un grand plaisir, entr’autres :

Δ

le livre de  GIACOMETTI & RAVENE

 » L’EMPIRE DU GRAAL« 

L'empire du Graal

 Δ

le livre de  James ROLLINS & Rebecca CANTRELL

 » LE SANG DE L’ALLIANCE « 

 Le sang de l'alliance

Δ

le livre de  Adrian  DAWSON

 » CRUCIFIX« 

crucufix

Δ

le livre de Antoine TRACQUI

 » MAUSOLEE « 

 mausolée

 

Livre ... juillet 2017 dans Livre Emoticons-plus.com-21

Chris

juillet 6017

La course camarguaise 11 août, 2017

Posté par hiram3330 dans : Digressions , ajouter un commentaire

 

 

CourseCamarg

http://www.objectifgard.com/2017/07/31/gard-la-course-camarguaise-pour-les-nuls/

 

http://promessesdetaureaux.fr/le-taureau-cocardier/

 

http://promessesdetaureaux.fr/lapprentissage-de-course-camarguaise/

 

http://promessesdetaureaux.fr/deroulement-de-course/

Mudaison_Course_camarguaise_2-300x218

12345...75

Aldaria Final |
A demi -mot |
DES LETTRES ET DES MOTS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Aimé Comoé
| Les Poétiques Littérales
| Red Spirit