navigation

Sablier 30 juillet, 2008

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , trackback

Sablier

 

Utile cet engin pour mesurer un temps sans en avoir l’air …

Le plus connu est celui, petit, bien pratique pour croire que l’on va réussir à obtenir un oeuf coque, comme si l’écoulement du sable suffisait à réussir cet acte culinaire .. pas si simple reconnaissons le.

L’homme, l’Etre humain est incroyable … il croit, plutôt qu’il ne pense, pouvoir mesurer le temps, comme si le temps était mesurable pour lui. De plus il essaye de comparer l’écoulement de ce sable concret, avec une notion autre qu’il appréhende si difficilement.

Certes la physique et les mathématiques, nonobstant nos sens (les cinq et les autres), peuvent nous pousser à mesurer le passage de la vie et de la mort.

Mais quand même, aller chercher des restes de montagnes disparues depuis long-temps pour mesurer le temps, quelle idée baroque … à croire qu’on n’a pas peur de perdre son temps, un tant soit peu ….

Je vous l’accorde, le sablier peut aussi être à eau .. ou autres .. mais j’ai envie de jouer avec le sable, moi, comme sur une plage avec mon seau et ma pelle, ça me changera de mon équerre et de mon compas …

A une époque, aujourd’hui encore pour certaines enchères, on utilisait également la bougie … pour que le temps soit brûlé, comme si c’était possible, comme si une flamme pouvait grignoter, avec l’aide de sa mèche et de sa cire, ces moments fugaces qui ne font que passer.

D’autant que le temps n’est en fait que le passé ou l’avenir puisque le moment présent que j’attendais est déjà le moment passé que j’ai vécu sans le savoir …. curieux non ?

Vous voyez, on part du sablier pour en arriver, dans le passé, à l’avenir que nous attendons si souvent avec un peu d’angoisse. Non, je sais, ce n’est pas votre opinion, et c’est normal vous lisez là des commentaires du passé …. alors que vous croyez être dans votre présent….. Méfiez vous .. le présent est si volatil qu’il est toujours du passé n’ayant plus d’avenir…… et oui.

Bon il y a les cycles ….. pas les bi, les cycles « naturels », les saisons (ma pauvre dame il y en a de moins en moins), l’espace entre la naissance et la mort , espace lui même décomposé (oui déjà) par la structure même de l’organique et de l’inorganique, le mouvement des planètes, des étoiles, des soleils, de la voûte étoilée donc, et j’en passe car je suis peu au fait de cela, et ne veux pas perdre de temps à chercher ….

Et je vous passe la relativité d’Einstein …. où le temps est bizarroïde, et futile en plus, jamais égal à lui même …. un travers quasiment humain non ?

Alors prenons le temps d’avoir le temps d’examiner, de voir l’invisible puisque le temps n’existe pour nous que par, semble-t-il, des manifestations palpables et non en tant que tel pour nos cinq sens les plus connus.

Finalement on passe son temps à attendre demain, et lorsqu’il arrive ce n’est même plus déjà aujourd’hui mais hier … à quoi bon attendre donc, en réfléchissant cela veut dire que l’on scrute l’avenir pour avoir un passé .. ce qui est tout de même assez déroutant.

En fait le « présent » ne serait peut être que la construction du passé au fur et à mesure de l’avenir qui arrive à toute vitesse, mais .. mais .. mais .. la vitesse ne se mesure-t-elle pas avec le temps ? Pas de chance, on recule en avançant, du moins on est dé-passé avant de comprendre où l’on va .. ça désoriente non ?

Bien faisons le point .. pas fixe puisque ce n’est pas possible, donc un point sur le passé où j’ai débuté cette esquisse dans l’avenir qui se présentait, et à la demande de la fervente admiratrice qui croyait que j’avais du temps pour cela.

Le temps n’existe pas.

Le temps existe.

Constatons donc qu’il existe sans exister puisqu’il est passé avant d’être, et le devenir n’est que la passé de maintenant. Pour être plus clair .. avoir le temps de réfléchir au temps c’est dans le fond perdre son temps puisqu’il n’est jamais présent mais passé après être devenir.

En d’autres termes, le temps passe mais ne s’arrête pas .. et demain n’est que hier futur, alors que hier n’est que demain passé .. et aujourd’hui n’existe pas, ou alors si brièvement que c’est pas la peine de penser qu’il est entre demain et hier, mais qu’il n’est que le mouvement de l’avant à l’arrière ….

Bref disserter sur le temps en est une perte en soi .. pour cela il faut avoir du temps, mais en soi avoir du temps ça veut dire quoi sinon d’envisager le devenir pour avoir un passé, et donc quel intérêt ?

On en arrive donc à caresser les étoiles de l’Infini …

Je vous laisse le temps, désormais, de vous interroger dès hier pour savoir si le temps de demain sera votre aujourd’hui … quand au sablier, on s’en moque n’est-ce pas …

Mai 6008

Chris

temps.gif

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Aldaria Final |
A demi -mot |
DES LETTRES ET DES MOTS |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Aimé Comoé
| Les Poétiques Littérales
| Red Spirit