navigation

Philosophie 31 juillet, 2008

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , trackback

Philosophie

 

Il y a peu de temps, avec quelques amis, nous avons échangé sur la notion de « philosophie », terme pour bon nombre d’entre nous plutôt .. rébarbatif, voire même inquiétant car il semble nous renvoyer à notre « ignorance » de ce domaine ayant une « aura » si …

Alors un souvenir récent est remonté à ma mémoire .. la, ou une, définition de ce mot, issue de grec en plus, qui voudrait signifier : « philo » .. ami et « sophie » .. sagesse. On n’est jamais trop surpris par la sémantique, par l’origine d’un mot qui en dévoile souvent le sens originel.

En ce cas « philosophie » serait donc « ami de la sagesse » …

Ouf, je peux donc me considérer comme « philosophe », comme la plus large majorité des êtres humains, du moins je le suppose ; c’est même valorisant je trouve que de se considérer comme un « philosophe », ça fait .. intellectuel .. et ma foi j’en ai besoin.

Philosophons donc .. car dans le fond cette activité n’est pas réellement compliquée nous pouvons en convenir. Certains même pourraient la rapprocher du « papotage » entre amis, entre collègues, entre connaissances, entre voisins, entre .. et pourquoi pas …. d’une certaine manière.

J’ai souvenance de l’année où j’ai découvert, avec un peu d’effroi, avec un peu d’horreur, avec un peu de crainte cette matière enseignée en terminale du lycée, du moins .. « de mon temps ».

Dois-je l’avouer, ma compréhension de ce temps là était extrêmement minime, je pense même que je faisais un véritable « rejet » quasi physique en classe lorsque des mots « barbares » dégringolaient de la chaire du professeur, accompagnés d’auteurs qui m’étaient incompréhensibles, quant aux notions sous-tendues .. j’en cause pas. L’usage intensif d’un dictionnaire m’était nécessaire, mais ma mémoire crispée ne retenait pas ….

Or la philosophie serait relative à la sagesse, à l’humain donc, serait en quelque sorte base de ce que l’on peut appeler « l’humanisme », car rien de ce qui est humain ne doit, ne doit oui, nous être étranger, ne doit échapper à notre regard externe et interne, exotérique et ésotérique …

Rassuré je deviens, convalescent de la philosophie pourrais-je dire, un peu décontracté face à mes souvenirs de naguère, j’esquisserais même un léger sourire à cet instant.

Et puis la philosophie semble être principalement une méthode de raisonnement, plus qu’une « science » spécifique .. que certains aiment parer de vocabulaire particulièrement abscons, et « spécialisé » un peu comme un écran de fumée venant asphyxier le commun des mortels dont je suis.

Passons .. je suis, je pense (et même plus je suis car je pense …, ou je pense donc je suis …) dans une situation paradoxale avec ce concept de philosophie. Complexe : complexe est l’idée que je m’en faisais, à juste titre je le reconnais, et complexe j’avais face à ce « monstre » qui me rebutait.

Enfin je vais peut être pouvoir, avec sérénité sinon sagesse, tourner mon regard vers cette « matière » qui n’en est pas tout en étant une méthodologie d’approche de l’homme en son sens le plus vaste possible. Je me sens déjà moins bête …. oui je sais, y-a du boulot ….

Bon la philosophie est l’approche de tous les domaines touchant l’humain, donc de TOUS les domaines par principe .. car tous nous touchent me semble-t-il .. vaste …. vaste …. plus qu’un océan d’inconnus, plus qu’une galaxie de mé-connaissances ….. vaste comme l’infini qu’est l’homme.

Bref, la philosophie est-elle un « savoir » ou une « connaissance » ?

Pas de bol, une question déroutante sur un sujet qui me paraissait maintenant abordable .. à moins que .. à moins que voyant plus haut, dans le texte pas dans les étoiles, je m’en tienne, tout seul, à une « méthodologie, un « fil rouge »,une « liturgie », un Rite quasiment en quelque sorte …

Finalement la philosophie c’est peut être aussi cela .. trouver le joint (pas le fumer) pour contourner (en un seul mot) l’éventuelle difficulté qui me fait face, et me fixe droit dans les yeux, si bien que j’en louche un peu .. mais ce qui est vrai, je crois, c’est que ce n’est pas un synonyme de .. »fatalisme ».

Bien j’arrive à me dépatouiller de ce « phénomène philosophique » qui entravait depuis si longtemps mes jours et mes nuits de profondes réflexions …. j’exagère un peu, mais l’essence est vraie. Le problème devait être que je prenais bien trop à coeur, et surtout bien trop au sérieux cet aspect de la pensée, la simplicité ne nuit jamais ….., alors que se coucher tard nuit …..

Demain quand j’aurai assimilé, au moins partiellement, ce domaine désormais déverrouillé pourquoi ne pas réfléchir à la … métaphysique ? Puis .. ensuite à …. Amusant aussi non ? Comme quoi aller au-delà des apparences n’est jamais, jamais inutile …

Chris

mai 6008

interrogation.jpg

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Aldaria Final |
A demi -mot |
DES LETTRES ET DES MOTS |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Aimé Comoé
| Les Poétiques Littérales
| Red Spirit