navigation

C’est la crise ! 1 janvier, 2009

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , trackback

C’est la crise !

Oui, c’est vrai …. c’est la crise, et aujourd’hui, en France c’est la crise de foi, de foie, deux fois …. enfin celle qui fait mal mais qui ne vient pas de Foix.

Oh je sais, tu te dis c’est facile, et tu n’oses pas me le dire à moi ! Mais non c’est pas facile, c’est douloureux ….. et si en plus tu as mal aux cheveux, vaut mieux être chauve ; là aussi l’image te décoiffe et te parait si infantilement bêtifiante que tu amorces avec parcimonie le quart d’un sourire crispé, mais parce qu’après tout c’est mieux qu’un décilitre de larme.

Tu vois je suis sans illusions, même si j’ai tendance aux allusions .. mais foin de rhétorique abyssalement incongrue, allons à l’essence ciel, levons les yeux.

C’est la crise !

Les médias le cornent, le « nabot-léon » tel un épagneul tristounet nous le baille emberlificoté de tics, le « personnel politique » (une race à part semble-t-il) ruisselle de pleurs en protégeant ses avantages que nous payons, les Banques sanglotent sur notre argent fictif évaporé …. Je suis décomposé, comme toi et en un seul mot !

C’est la crise !!

Ton seul pouvoir, le pouvoir d’achat, se dissout dans l’infernale spirale du jeux cupide des « apprentis sorciers » … Mickey et Walt Disney nous l’avaient déjà montré sous forme allégorique dans ce superbe dessin animé … mais maintenant les seuls cartoons sont ceux des sans abris …. qui cernent nos pas partout.

C’est la crise !!!

La confiance s’enfuit terrorisée par les images du quart monde (des pauvres quoi !) qui envahissent nos écrans, mais surtout nos banlieues, nos rues, nos cages d’escaliers, nos portes palières voisines … comme un tsunami généré par la férocité de l’égoïsme carnassier des « raiders » et de leurs mandants.

Ce matin, en levant une paupière, puis l’autre car je me refuse rien côté sport, j’ai constaté un peu abasourdi que l’année avait changé … oui, oui, oui, l’année a changé, comme je te le dis, subrepticement, en nous carottant d’une seconde qui plus est : tu vois même elle !!!

Hier au soir le « nabot-léon » nous a fait un spectacle, avec tics, et avec toc aussi il ne peut s’empêcher le bougre … à Minuit, à Zéro heure (à une seconde près je te le rappelle ..) hop ça y était, le 2008 était derrière nous paraît-il. Moi je te le dis, tout ça ce sont des fariboles …. regarde ce matin, il est comme celui de hier quasiment, avec peut être pour certains une gueule de bois  … pour l’harmonie avec les chèques du même nom.

Ce Zéro heure moi, je m’en moque, j’ai en effet pour coutume de marner de midi à minuit, alors tu vois ….

Peu importe dans le fond, quand c’est l’heure, c’est l’heure et pour un peu que nous ayons l’âge, tout ne peux aller que dans le bon sens près de chez nous comme dit parfois un joueur de loto à nos frais.

Mais je m’inquiète quand même une lichée sur cette crise dont on cause dans le poste de télé, et même dans les bavards baveux d’encre … je sais, enfin il paraît, que notre pays au coq altier est moins touché que … comme si c’était rassurant une telle ânerie. Ca me rappelle le nuage radioactif des soviets qui avait été arrêté par nos frontières étanches … mais là, aujourd’hui, plus de frontières « nationales » mais un « espace schengen » … c’est pas kif kif, la crise elle se prélasse, la pouffe, dans notre belle europe, elle tentacule même partout sur les cinq (ou six) continents nonobstant les mers et les océans !

Quant aux autres crises …outre celles liées à la foi, au foie, et j’en passe et des moins bonnes, celle que j’accepte volontiers est la crise de « fou rire », oui cela je peux m’en délecter aux larmes. Elle est thérapeutique celle-ci, pleine de santé, même si l’origine peut en être l’ironie, du moment que la méchanceté en est exclue …. je prends !

Comme quoi … « c’est la crise » n’est pas absolument négatif dans mon esprit, enfin ce qui en tient lieu.

J’en ai connu des crises diverses, de foie (spécialité française car ça n’existe pas celle là), des crise d’adolescence … si mes souvenirs sont justes, même une crise d’appendicite .. mais dans ce cas là il faut trancher.

Naguère, bien que jeune, si si moi aussi ça m’est arrivé …, j’ai senti la crise de « Mai 68″ …. un vent de lacrymogène, de folie, de liberté, de contestation, de soif de vie hors des carcans étriqués ….. une révolution, une vrais dans les esprits et les moeurs …. peu à peu. Oui la révolution, tu sais, ou pas d’ailleurs, c’est une explosion certes, mais à effets (éventuels) différés … très parfois .

La révolution à peu près stable est celle des étoiles et des planètes .. va savoir pourquoi ? Qui sait l’influence discrète d’un « horloger cosmique » ? D’aucuns pencheraient pour un « GADLU » …. sigle barbare aux interprétations multiples. Bon passons …

La crise !

Est-elle soudaine, explosive, brutale, inattendue, incontrôlable, in-humaine ?

Oui tout ça …. après des lustres, sans lumières, des décades, des décennies, des …. plein donc, voilà LA crise, pôvres de nous, pôvres de nouilles même …. car la « crise » elle est pour nous ! Quand je dis « nous » tu saisis de qui c’est que je cause …. pas du patron, au parachute …, pas de ton « élu du peuple », non de tes voisins, des tes proches, de …. toi comme de moi.

Là, plus de virtuel …. les milliards envolés n’existaient pas réellement, par contre toi et moi on est dans la panade, pour rester poli .. mais on sait ce que les polis sont …. juste un clin d’oeil pour moral garder un peu.

La crise !

Vu le temps dans la contrée où je gîte, j’ai aussi, et en plus, des crises de rhumatismes … certes là c’est le temps qui s’enfuit qui m’ôte le loisir de courir quand je veux .., j’ai mes faiblesses .. quelques unes .. mais cette « crise » n’est pas de « goutte », et en y réfléchissant elle me dégoute par sa vicieuse venue annoncée mais celée par ceux qui .., ceux que .., ceux aussi .. suis mon regard !

En attendant faut ramer, d’avantage, tous ensemble, tous ensemble … presque !

La crise !

Pas celle « nerveuse », les nerfs aujourd’hui sont hors de prix face à la situation marécageuse du bourbier de ce « libéralisme » (qu’il soit sauvage ou pas c’est superfétatoire !) tant encensé par les insensés.

Solidarité il a dit le « petit agité », il a raison là ! D’ailleurs il donne l’exemple tous les jours que ça en est indécent …. et une augmentation par ci,et une fripouille amnistiée, et un coquin .. heu copain promu, il connaît le sens de la solidarité, la preuve il a pris comme ministre un vieil ami à lui .. qui risquait de faire de l’ombre au fiston dans le département de pauvres, là bas …

Solidarité, solidarnosk …. Oui, plus qu’on le dit, moins qu’on le pense …. mais c’est vital pour tous les maillons que nous sommes d’une longue chaîne … et puis pourquoi pas. Solidarité ne veut pas dire ingénuité …mais notre « humanité » intrinsèque se doit d’être active au plus possible pour que notre regard ne se détourne pas, quoi qu’il en coûte.

Je m’éloigne de la « crise » penses-tu ? Que nenni ! Et quand bien même … Mais non je m’éloigne pas, bien au contraire il me semble. N’est-ce pas enfin, pour toi et moi, l’instant adéquat de modifier notre façon de voir, ou de ne pas voir … d’écouter, ou de ne pas entendre … de dire, ou de ne pas faire … n’est-ce pas LE bon moment de commencer ?

J’aimerai, toi non ? que nos crises soient essentiellement celles de « fou rire », ces secondes d’éternité où l’humanité noie tout par ce partage irrépressible et énorme, et que les larmes ne coulassent qu’à cette occasion ….. ainsi le regard brouillé des pleurs de joie, ensemble nous pourrions avec sérénité nous mirer dans le regard de l’autre qui est nous, comme dans cette écharpe d’étoiles qui recouvre notre voûte étoilée complice …

Chris

janvier 6009 

criseglobale2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires»

  1. Chris, en cette période de voeux, je ne peux que souhaiter à tous « une bonne et joyeuse crise »……
    A chacun, de faire son choix, parmi toutes celles que tu nous proposes ! ! ! !

    Répondre

Laisser un commentaire

Aldaria Final |
A demi -mot |
DES LETTRES ET DES MOTS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Aimé Comoé
| Les Poétiques Littérales
| Red Spirit