navigation

Veilleur 25 janvier, 2009

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , trackback

Veilleur

veilleur2.gif

Depuis quelques temps ce terme m’interroge et m’intrigue .. probablement titille-t-il mon inconscient, et mon conscient aussi car je le sens de plus en plus mien.

Cherchant sa signification je trouve trois aspects : gardien, celui qui ne dort pas aux heures habituelles de sommeil et celui qui participe à une veillée ….. mais est-ce cela que je ressens avec ce mot ?

Ainsi donc un lien existe avec la nuit, les ténèbres qui seraient « sous surveillance »,  je peux même imaginer que l’attente de l’aube fait fixer le regard vers l’Orient, l’Est …mais est-ce avec impatience, avec crainte, avec sérénité ?

J’ai souvenance d’un livre, lu naguère, étrange pour moi à l’époque :  » le désert des tartares » qui fut « porté à l’écran » ….rien ne se passait vraiment, les secondes collaient les unes aux autres interminablement sous le soleil et sous la voûte étoilée dans l’attente, perpétuelle, de … rien.

Comment envisager l’attente de rien ? Serait-ce une parcelle de la philosophie bouddhiste par exemple ? Je n’en sais rien … par contre « veilleur » est un concept qu’il m’a été donné d’entendre, qui m’a été donné ….. également …

Suis-je un gardien ?

De quoi donc « grand dieu » !?

Un gardien de nuit ? Pourquoi pas, mais si j’ai bien compris il ne m’a pas été spécifié de garder la nuit, ni de garder que pendant la nuit, bien que ce fut la période toujours propice à mille et une aventures mystérieuses ….

Et « la nuit » dois-je la considérer comme un symbole finalement, celui entr’autres de « ténèbres » : cela me fait penser à la « chevalerie » d’antan et de naguère, d’aujourd’hui encore car elle n’est pas dissoute dans les limbes du passé, elle a du s’adapter.

Veilleur, en quelque sorte un « grade noir » …

veilleur.jpg

Et puis est-ce lié à l’insomnie …. qui sait à une « punition », une sorte de mise au coin comme jadis à l’école.

Non si j’ai bien saisi le veilleur veille, surveille, parfois réveille et dans les meilleurs des cas éveille … Vastes responsabilités me semble-t-il, mais ces actions potentielles et/ou virtuelles ne sont pas … simples.

En fait pour un optimiste « Veilleur » est extrêmement positif et valorisant : c’est un rôle de protection dans le fond, la sentinelle, la vigie qui doit combattre le sommeil, dans le cas nocturne, pour être attentif à toutes menaces réelles ou supposées qui pourraient fondre sur la communauté qu’il est en charge de « sécuriser ».

Veilleur se doit être quasiment un honneur pour l’individu désigné, un signe concret de confiance …. pour les mesquins ce serait plutôt le signe que personne d’autre n’a accepté ….. et donc … je te laisse imaginer la suite.

Veiller, une activité en apparence facile, fondamentalement ardue …. car encore faut-il savoir sur quoi, et comment …

Si je ne m’abuse la veille doit avoir un but, de sécurité certes mais au delà de la sécurité il doit y avoir d’autres perspectives, d’autres horizons, d’autres points de mire loin là bas à la courbure de la terre, et à la limite des mes pieds.

Noctambule immobile souvent est le veilleur, non pas de nuit, mais la nuit … c’est ainsi qu’il parcoure la surface du globe sans bouger, allant sur tous les points du monde dans sa quête de la quiétude pour autrui. Etrange donc que ce mouvement statique qui dissimule un voyage intérieur et intime.

Dans cette attente sans fin, il s’aperçoit dans la lumière des étoiles que les ténèbres à percer sont en son être propre d’abord …

Du macrocosme il passe au microcosme, de l’infini du tout à l’infini de lui, de la nuit aux ténèbres, pour enfin aller de l’Occident à l’Orient en suivant l’Etoile qui le mènera au soleil naissant et renaissant chaque jour à l’aurore.

Veilleur trouvant une relative sérénité il va pouvoir fixer l’Est ou naissent les premières lueurs de la Lumière, observation curieuse que de deviner, comme à travers un bandeau, les prémices d’une chaleur visible …

Veilleur il est, sans armes matérielles, muni simplement si je puis dire de sa conscience, de son intelligence, de son intuition développées par l’attente interminable de la seconde qui vient.

Veilleur il est … solitaire !

Sa trajectoire figée sous la clarté de la voûte étoilée, puis face au soleil va lui dévoiler les ombres qui sont issues de lui, celles qui sont les véritables adversaires qu’il doit contenir, d’abord, repousser ensuite … pour lui, pour les autres, pour tous …

Chris

janvier 6009

veilleur1.jpg

 

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Aldaria Final |
A demi -mot |
DES LETTRES ET DES MOTS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Aimé Comoé
| Les Poétiques Littérales
| Red Spirit