navigation

Je souffle 5 février, 2009

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , trackback

Je souffle

souffle0.jpg

Oui, je souffle ça m’arrive .. à moi aussi, comme à toi qui balaye d’un coup d’oeil ce début de ligne en pensant déjà … que va-t-il encore inventer.

C’est curieux de souffler, il y a tant de raisons diverses, variées, bizarroïdes pour cela que l’on peut en rester pantois, bouche bée, saisi, statufié, rigidifié …. bref vu le nombre de motifs de souffler, les bourrasques, les tempêtes, les cyclones sont expliqués sans problème !

Surprenant non ?

Je souffle pourquoi ?

Pour réchauffer mes mains, pour rafraîchir mes mains, pour éteindre une flamme, pour expulser mon ressenti, pour vider mes poumons, pour extraire mes microbes, pour évacuer mon stress, pour exprimer ma frustration, pour manifester mon impatience, pour montrer mon mécontentement, pour .. pour … pour …. et toi, pourquoi souffles-tu ?

Dans le fond, tout ça c’est du vent !

Et oui c’est du vent, parfois une tramontane, pire un mistral ou bien un doux zéphyr, une bise printanière, une brise automnale, un blizzard, une caresse sur une joue … un soufflet, et pas le plat fromager hein, non la baffe si tu préfères …. ça aussi c’est un souffle que je peux exprimer, mais autrement que par le passage de l’air entre mes lèvres en ce cas.

Je souffle.

Je cherche parfois ainsi mon souffle en soufflant, n’est-ce pas paradoxal ?

On dit aussi bien manquer d’air que manquer de souffle … être à bout de souffle, arriver à un souffle de … et j’en passe que je laisse à ta recherche, après tout toi aussi il te faut souffler !

Mais un exemple est un peu  … qui me souffle :  on souffle les bougies pour un anniversaire, hors plus l’âge avance, plus leur nombre est grand, et moins nous avons de souffle en théorie, s’agit-il d’une manière déguisée d’euthanasie particulièrement vicieuse ….?

Ça te coupe le souffle …. pour ne pas dire la chique, ce genre d’idées saugrenues hein ….?

Et si je te soufflais des réponses iconoclastes à tes interrogations … ne soufflerais-je pas le chaud et le froid, par pur esprit sadique … pour t’observer, le souffle coupé de tant de vilenies.

Tu vois je ne suis pas encore à bout de souffle dans ce jeux d’air qui est bien plus complexe qu’il n’y paraît dans cette action semblant ô combien banale, voire anodine … comme quoi on  ne fait jamais assez attention à nos réflexes et à nos automatismes plus ou moins inconscient.

Je souffle.

souffle1.jpg

« Expir » d’un air en majorité vicié et qui n’a d’air que le nom car en fait ce souffle naturel est du CO², oui du gaz carbonique ce truc qui pollue la terre, qui est même dangereux à la vie organique, alors qu’il est utile et indispensable à la vie végétale … comme quoi, là aussi, le hasard ….. est aux abonnés absents : respirons un bon coup.

« Expir » est utile malgré tout lorsque consciemment cette action que l’on apprend dans un stage de secourisme peut préserver la vie d’autrui … souffler n’est pas jouer … souffler souvent c’est La Vie !

« Expir » encore lorsque deux souffles se mêlent et se fondent en un seul, prémisse à d’autres rapprochements où le souffle saccadé prend de l’ampleur, du rythme …..

Et le « dernier souffle » ?!

Est-ce le signe d’une fin …. la vidange de l’oxygène, de l’air une dernière fois de cette mécanique biologique qui est un bijou d’astuce et de complexité.

Est-ce le signe ultime par lequel s’enfuit la vie … l’âme même …

Est-ce le début de la décomposition organique, auquel cas le souffle c’est la vie …..

Expirer …..

Mais pour souffler ne faut-il pas au préalable avoir inspiré ….. et inspirer c’est quoi ?

Inspirer : action de faire entrer l’air dans les poumons, et de là dans l’ensemble des milliards de nos cellules .. c’est de la vie qui vient animer notre « moi », mais inspirer c’est aussi susciter une pensée, un sentiment, c’est donc un acte créateur …

L’acte créateur de l’inspiration va donc aboutir au souffle, l’expiration à la fuite du souffle, mais entre ces deux instants la nature du souffle aura changé, elle se sera transmutée, sera passée de l’air au gaz carbonique…. laissant dans le corps humain cet oxygène vital.

Et oui, « je souffle » m’amène vers l’infini de la vie, à l’infini de la vie organique, de la vie physique, mais des autres aussi …. car le souffle est à la fois source et preuve de vie.

Ouf ! Là c’est toi qui souffle maintenant, et le pire c’est avec mauvaise conscience et même inquiétude en te demandant « que fais-je donc là ? », tu ne vas plus oser le faire …. si ça continu. Mais si ….. tu n’as pas le choix, c’est vital !

Alors désormais quand tu oseras souffler tu vas presque te tétaniser en songeant à cette cascade qui s’échappe de mon clavier sous l’action de mes doigts guidés par « une pensée » vivante grâce à mon souffle …. tu vois c’est pas si terrible, il suffit d’arrêter de bloquer ta respiration, tu es en train de bleuir fait gaffe !

Bien sûr je te taquine, c’est dans ma nature oxygénée, l’oxygène à une vertu « hilarante » d’ailleurs … si si c’est vrai tu peux vérifier car je sens frémir ton regard où passe quelques éclairs, et pas au chocolats ceux-là, comme si tu te disais « quelle idée j’ai eu de commencer à lire ces mots ?! »

Finalement je souffle ici et maintenant d’avoir du pressuriser un zeste mon neurone atrophié pour qu’il accouchât de cette cohorte de lettres se liant entres elles jusqu’à devenir des mots, puis des phrases qu’il conviendra de lire à haute voix pour que le souffle s’exprimât de façon sonore.

Mais comme je le dis souvent, dans un souffle, l’important reste la vision de la voûte étoilée qui montre à sa manière la présence d’Un Souffle qui nous remue …car dans cet espace sidéral le vide, qui n’existe pas, est une des voies du Souffle.

Chris

février 6009

souffleor.jpg

 

 

 

Commentaires»

  1. Lorsque mon « Maître », « Le Veilleur » de mes nuits, par un « baiser sur la joue » me laisse à ma « Solitude », car « Il est l’heure » ; alors, « C’est la crise », et moi aussi « Je souffle »

    Répondre

  2. Moi, je souffle sur les cendres de « souffrance » afin que le feu de la vie se « ranime »…….

    Répondre

  3. Respire mon Chris, respire!!!

    Répondre

  4. …..seul l’enthousiasme est la vraie vie. Il faut que le coeur s’enflamme….sois fidèle à ton enthousiasme.
    Donne-lui de quoi se nourrir….et puisses-tu dire à ton dernier souffle : je n’ai pas à rougir d’une seule heure de ma vie …….
    Champollion

    Répondre

Laisser un commentaire

Aldaria Final |
A demi -mot |
DES LETTRES ET DES MOTS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Aimé Comoé
| Les Poétiques Littérales
| Red Spirit