navigation

Murmure 20 juin, 2009

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , trackback

Murmure

J’aime ce mot et ses significations qui viennent caresser ma mémoire, mon passé, quelque fois mon devenir .. j’aime sa douceur supposée, sa douceur sonore, sa douceur paisible.

Murmure de l’eau qui s’écoule sans urgence, allant d’une source à mes mains réunies pour la cueillir et l’absorber.

Murmure de parents qui surveillent mon sommeil factice, mon plaisir de les sentir là, si proches.

Murmure de paroles que tu glisses dans la pénombre de notre repos.

Ces chuchotements à peine distincts  d’un souffle me font frissonner par leur tintement sur l’onde de ma peau, me titillent dans mon demi sommeil, dans mon espace sacré qui est l’écrin de mes songes colorés, fondent sur la chaleur de mes rêves, résonnent dans le silence de mes pensées.

Peu savent susurrer  à faire frémir tout mon être, dans un long frisson frais, comme un serpent vert allant ouvrir les sept portes de l’axe humain … Peu, d’où la valeur dans la richesse de nos échanges, fugaces, profonds, vibrants.

J’aime cette sensation qui picore mes nerfs, qui éclaire mes pensées, qui affûte mon regard …

Murmure, presque silence .. juste musique qui évoque plus qu’elle ne dit, mots qu’il faut deviner, décrypter, dénouer …. Idées à savourer dans cet échange quasi direct, au delà du son …. respiration sereine d’expressions pudiques, éclairage tamisé de concepts incompréhensibles autrement.

Bulle de sensations dans une dimension nouvelle, celle où je puis être parfois, entre l’ici et l’ailleurs …. Là mais là-bas, seul avec une foule composée d’un simple duo qui je peux former ; curieux tout cela, comme un rêve dans un presque sommeil à la tombée de la nuit, à la lisière d’une aurore.

Chuchotement comme le latin des prières de mon enfance, mêlé à l’odeur d’un encens âpre, harmonie des questions et réponses qui résonnaient dans leurs échos, étrangeté de cette musique apaisante, de ces litanies marmonnées, rarement réellement comprises et pourtant déclenchant des frissons sur une chair de poule subite.

Nuage éthéré que cette symphonie à peine perceptible venant ruisseler sur ma conscience assoupie, tourbillonner paresseusement dans l’intimité de ma boîte crânienne, agacer gentiment mes pensées et les images que je discernais tranquillement. 

Pourtant cette voix que je vois sur la voie  de mes errements est à l’occasion un soupçon acidulée, une goutte de fiel peut en sourdre et venir faire un chemin de cloques …. Mais pas de cris car « cris et chuchotements » est une oeuvre littéraire et non l’expression de mon ressenti ici où là.

Bruissement, comme le frémissement de feuillages sous l’action câline d’un zéphyr printanier, telle est l’une des images pour ce mot sonore que décidément j’apprécie par la douceur de sa tendresse intrinsèque malgré …. quelquefois …. mais la vie n’est pas que de sucre, et le sel pimente aussi nos réalités du moment.

Gazouillement comme la sarabande joyeuse de la tribu de chardonnerets qui nidifie non loin de ma fenêtre et qui m’éveille dans un sourire de sentir cette gaieté ailée ;  des trilles viennent, en même temps que le soleil, couvrir ma voix intérieur et  les froissements de ton réveil, dans un sourire de perle et l’éclat d’yeux encore embrumés.

Murmure.

Mûres mures, mur …. phonétiquement la langue des oiseaux nous égare dans l’imagination de nos envols sans bornes, pourtant d’une certaine façon les mots aux sons similaires laissent rêveurs eux aussi .. à la réflexion libre de notre esprit sans limites s’agrège le hasard de complémentarités baroques et surprenantes.

En fin de compte …  je suis comme toi ; je suis sensible à ces mots dont je ne discerne que la musique et le rythme, laissant à mon inconscience la volupté de les appréhender dans leur plénitude qui est bien hors du son, mais j’aime aussi t’entendre murmurer …..

Comme dans l’océan le chant des baleines m’hypnotise et me charme, dans la voie lactée le murmure des étoiles me fascine car j’y reconnais, sans l’ombre d’un doute …. le tien, et j’aime.

Chris

juin 6009

ledouxmurmure.gif

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Aldaria Final |
A demi -mot |
DES LETTRES ET DES MOTS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Aimé Comoé
| Les Poétiques Littérales
| Red Spirit