navigation

14 Juillet 14 juillet, 2009

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , trackback

14 Juillet

14juill.jpg

De 1789, ce jour est le plus célèbre : un symbole devenu « national », pour d’aucuns même « international » ….

Normal après tout, ne sommes nous pas, nous État-République de France, le nombril de la démocratie, le phare qui éclipsât jadis les royautés en étêtant un Bourbon (pas le whisky !) et sa moitié qui devient ainsi une vraie femme libérée et égale à l’homme. Raccourci de l’histoire par le raccourci d’un couple royal …. belle image, un peu sanglante certes, qui fait vibrer la fierté d’une « nation » .. enfin il paraît.

Bon souvenons nous tout de même qu’en Grande Bretagne, tu sais l’île en face de Boulogne sur Mer, un monarque fut lui aussi occis, et avant « le nôtre » et toc ! Ces « rosbifs » même là ils nous enquiquinent les bougres ….

Ainsi on fête la prise de la Bastille, cette station du métropolitain parisien si célèbre du coup …. une cocasserie typiquement « hexagonale » comme on dit, en oubliant dans la foulée : la corse et ses cagoules, les Dom-Tom – pas l’oncle Tom hé ignare ! (Antilles et autres, y compris St Pierre et Miquelon) et notre partie frontalière d’avec le Brésil … Et oui la France a une frontière commune avec le Brésil : la Guyane ! Tu sais ce bout de jungle d’où on envoie Ariane titiller le cosmos (oui je sais c’est l’inévitable brin d’érotisme gaulois là).

Or donc ce jour de gloire est arrivé, à la même date que les années passées et ce depuis … je te laisse la curiosité de trouver depuis quand .. il est férié ! Ça ça compte me semble-t-il …. moins depuis le « nabot-léon » et sa phobie de bosser plus pour gagner plus (précision : c’est lui, l’agité du bocal qui gagne, pas toi hé du-con ….. gardes les pieds sur terre !)

En ce temps là la royauté régnait … avec la noblesse (un truc lié sois disant à la couleur du sang ..) et au grand désespoir de la bourgeoisie qui n’en pouvais plus d’avoir l’argent mais pas le beurre (le pouvoir, celui qui glisse ..). Voilà donc posé le tableau, nonobstant la crise économique et la poussée économique, les veinards avaient les deux eux ….. seuls les paysans en bavaient, ils n’avaient pas les subventions encore  ….

Alors « boum » ! C’est la révolution, la vraie pas celle du « facteur et d’arlette », ni celle de l’informatique …. Une vraie, bien saignante, bien croustillante, avec ses traîtres et ses héros, ses collaborateurs (vi vi déjà), ses exilés (déjà aussi avec leur pognon – comme aujourd’hui), ses illuminés, ses vautours, bref un beau feuilleton avec épisodes bien stressant et des rebondissements  … Hélas à cette époque pas de TSF ni d’étrange lucarne.

Manipulation, hors les utopistes qui vont perdre la tête sans douleur grâce à l’humanité du franc-maçon Guillotin, ce sont les gueux, les pauvres, la populace, les serfs, qui vont aller au casse-pipe comme toujours, comme encore, comme aujourd’hui.

Leur mission : prendre la Bastille (prison d’État à Paris), devenue depuis lors place et station du métropolitain … Cette géhenne est le symbole de l’arbitraire monarchiste (tu changes monarchiste par .. et c’est kif-kif maintenant). Celle-ci est défendue (d’y entrer sans lettre de cachet) par la garde suisse, comme de nos jour le Vatican où règne le Teuton.

Je passe sur les détails mesquins (morts, blessés, etc.), le Symbole tombe ! Amusant il était quasi désert ….

C’est le 14 juillet !

Ouf on aura ainsi un jour férié …..

J’abrège car pour toi c’est lassant, tu as été à l’école de la République, celle qui est grignotée tous les jours par la « confessionnelle payante » et tu as appris tout cela, sauf peut être les « dessous » ….. l’Ecole de la république a parfois de ces pudeurs …..

Enfin voilà : Noblesse, Clergé, Tiers-État ….. tous ensemble, tous ensemble, tous, tous ….. pour la Révolution. La Noblesse pour garder la tête .. le clergé pour garder la main mise sur les « esprits », le Tiers-État pour se faire massacrer d’abord, exploiter ensuite …. Valait mieux être « bourgeois » en ce temps là, on engraissait plus vite, on commençait à avoir quelques parcelles de pouvoir, on préfigurait l’avenir radieux du capitalisme !

Férié c’est fait, c’est fête également.

Le défilé, oui c’est le symbole du symbole le défilé …. baroque non ? 

Et qui c’est qui défile ? Qui c’est qui martèle le pavé de ses bottes ferrées, qui arrache le bitume de ses chenilles d’acier, qui pollue l’espace de ses échappements de gaz, qui cadence son avancée après avoir répété des jours et des jours …. qui s’est levé avant le soleil pour astiquer encore et encore sa tenure rutilante ?

L’Armée !

Il fut un temps où elle était la représentation armée de la Nation, elle est redevenu la façade kaki de l’État …. et puis faire une « fête » où c’est l’homme en armes qui est l’acteur principal fait un peu froid dans le dos … n’est-il pas vrai ? Enfin moi ce que j’en dis .. Tout de même les airs martiaux qui retentissent à cette occasion « festive » laissent rêveur et pantois.

L’Europe …..

Nous n’avons pas un jour férié d’Europe, pourtant là ce serait « Bien » je trouve, nous avons tant et tant de journées spécifiques, de fêtes « religieuses », de jours fériés laïques ou pas, de fêtes du souvenir justifiées, mais pour l’Europe .. Rien ! Pourtant c’est une union des peuples même si …., c’est une union pacifiste … même si aussi parfois …… c’est un progrès humain malgré ses aspects socio-économiques  si discutables, voire nocifs.

14 juillet !

Jour de gloire, et de « chevilles enflées » pour les français …. pour tous ceux, et celles en plus, qui se glorifient d’une véritable tromperie de l’histoire pour donner, même pas gratuitement, des leçons aux « autres » !! Un comble non ?

Fête « nationale » que ne fait-on pas en ton nom, que ne dissimule-t-on pas en ton nom, que ne tait-on pas en ton nom …. au sein de notre peuplade « libérale » et ronchonneuse, de notre « peuple » embourgeoisé et quémandant moult subventions et prébendes, de cette « nation » parcellarisée en autant de clans ridicules.

Quant à la République elle semble se dissoudre dans ce magma informe où ne surnage que l’égoïsme (en son sens ….), d’ailleurs parfois on en a « plein la bouche » de ce mot .. et il n’est en fait que l’un des deux qui détermine le trajet de manifestations parisiennes : de la Nation à la République, ou l’inverse .. peu importe.

14 Juillet …

Pour ma part j’eusse préféré que l’on fêta (pas le fromage hé inculte !) la « Nuit du 4 Août », celle qui est connue pour être celle de « l’abolition des privilèges » ….. c’est là aussi un symbole, plus qu’une réalité hélas, mais il me plaît davantage par sa charge, du moins celle qui me parle ….. dans un chuchotement.

14 juillet.

Dans le fond  ce que je préfère de ce jour en est sa fin, la soirée où l’usage veut que l’on tire … des feux d’artifices, et j’aime ça. Ces bouquets de lumières et de couleurs qui vont et s’élancent vers la voûte étoilée, permettent d’attirer le regard ce ceux qui ne savent pas regarder, et voir, que la Beauté est Infinie dans l’Infini de notre Voie Lactée …

Chris

juillet 6009

 

14juil.jpg

 

 

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Aldaria Final |
A demi -mot |
DES LETTRES ET DES MOTS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Aimé Comoé
| Les Poétiques Littérales
| Red Spirit