navigation

Aveugle 30 août, 2009

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , 1 commentaire

Aveugle

aveugle.jpg

Drôle de terme, si je puis me permettre, que nous dissimulons (la société) de plus en plus derrière « non-voyant » au sens semblant identique … mais pourtant à mes yeux, si je puis dire, différent.

Aveugle est l’être humain, l’être vivant qui ne peux plus utiliser les perceptions passant par l’oeil (les yeux) et le nerf optique relié au cerveau, en d’autres termes, celui qui n’a plus accès à des images circulant par les canaux « naturels » prévus à cet effet ….

Il y a ceux de « naissance » ne sachant pas réellement ce qu’ils n’ont pas, les autres atteint par la maladie ou autres …..

Aveugle

Comment comprendre cela ? Comment pouvoir imaginer ce que je ne vois pas, comment ne voit pas un aveugle ? Comment ….. ? Je ne pense pas, pour ma part, que je puisse un jour pouvoir me mettre en position de … sauf si la cécité venait à me faire perdre mon regard … physique commun.

Et puis les « non aveugles » ne supportent que très mal la vision d’un regard physique mort, éteint .. ils en concluent que l’Aveugle doit porter des lunettes noires … un comble n’est-ce pas !? Et oui on ne supporte pas, ou très mal d’être « regardé » par celui qui ne voit pas, peut être s’agit-il ici d’un effet miroir qui trouble notre conscience …

Peut être se rend-on compte, intuitivement, que le regard de l’autre, de l’Aveugle, est plus perçant que le notre ….. il « voit » autrement, mieux qui sait, plus loin, plus profond, au delà des apparences théâtrales des signaux physiques faussés .. frissons d’angoisse : me perçoit-il ainsi tel que je suis ?

Aveugle

Ces yeux morts laissent toute la place aux autres sens .. l’ouïe, le toucher, le goût, l’odorat ….. et d’autres bien plus subtils et méconnus, bref la mort d’une partie vivifie également, attise, aiguise le ressenti différent délaissé ailleurs par la paresse d’un regard.

Vois-tu l’Aveugle t’inquiète dans le fond .. il perturbe tes repères banals d’une caresse de sa non voyance physique, ce handicap qui t’effraie tant, profondément, qui t’émeut aussi l’est, qui sait, plus pour toi que pour lui : cette pensée te terrifie et fait vaciller tes certitudes erronées.

Tu touches du doigt, en braille en quelque sorte, une vérité naturelle qui te semblait encore il y a un souffle une aberration  relevant du fantasme humain, de la pitié facile, de ton sentiment inavoué de « supériorité » fallacieuse … hé oui, il faut savoir se regarder en face, les yeux, tous, servent à cela parfois ….. morts ou vifs.

Aveugle donc handicapé penses-tu …. handicapé car aveugle. Oui, non, oui et non, non et oui, ce n’est pas si simple … handicapé peut être, vis à vis de la société, de toi et de moi, est-ce si sûr ?

De naissance l’aveugle ne sait pas ce qui lui manque, il ne peut l’imaginer … comme moi je ne peux me mettre « à sa place » … c’est impossible pour lui comme pour moi. Alors ? Alors nous sommes différents, nous sommes semblables, nous sommes … frères (soeurs) humains car c’est la Vie qui nous est commune.

Je le vois, il me perçoit … Qui de nous deux ressent mieux l’autre ? Le sais-tu ?

Pas facile, pas simple d’accepter ce regard mort, éteint qu’on devine derrière ces verres fumées, qu’on voit lorsque ces derniers s’ôtent … un regard qui transperce, qui dérange, qui gêne, qui fait mal tant il est puissant dans son absence …. On en arrive à se sentir nu face à lui .. étrangement nu, terriblement nu et là …. plus de pseudo « supériorité », bien au contraire …

Il me voit ! J’en frissonne, il me voit tel que je suis ! Pire qu’un miroir, je me devine dans son nuage effacé qui me scrute avec cette intensité que je sens.

En moi des souvenirs reviennent de jadis : un bandeau, ma démarche heurtée  et malhabile, des murmures discrets, des raclements, des sons, des odeurs jusqu’à l’instant de l’éblouïssement de la Lumière … J ‘avais voulu recevoir cette Lumière, j’avais été obligé d’être aveuglé par un tissu, puis par cette immense clarté ….. Aujourd’hui je sais, oui je sais que cette Lumière perçu à cet instant, un Aveugle la perçoit lui aussi, comme moi, qui sait .. mieux que moi, du moins plus largement …. Humilité.

Handicap.

Qui l’est ? L’aveugle ? Moi ? Toi ?

En fait qui est le véritable Aveugle ?

Il doit être nécessaire, indispensable, vital de se poser la question …. doucement, intimement, seul face à soi-même dans la quiétude inquiète de sa solitude. Seul dans la nuit de notre ego il convient de s’interroger .. sur la présence d’une parcelle de Lumière en nous, de savoir, d’accepter que le regard ne fut pas celui commun que l’on croyait ….

Aveugle et Handicapé.

Rapprochement fallacieux des mots, des concepts, l’être humain n’est pas simple, ni standard .. sa richesse provient de ses différences, de ses réflexions, de ses rêves, de ses actions également. Tant et tant de « choses » m’aveuglent à un moment ou à un autre, cela m’handicape-t-il vraiment ? Oui probablement dans l’infinitude de l’instant, parfois plus longtemps qu’une goutte d’éternité …

Tu vois …. c’est complexe la Vie, les habitudes et les – fausses – certitudes t’enlisent tantôt dans le bourbier de ton intimité que tu ne veux pas voir .. que tu refuses de regarder avec le coeur et l’esprit, avec sincérité, avec .. humilité.

Et bien j’aime à observer l’Aveugle qui chemine, canne blanche à la main, chien dévoué accompagnateur à son côté, car je devine dans cette silhouette, peu souvent hésitante, une flamme grondant de Vie, une lumière intérieure qui illumine malgré les difficultés tenant à la société bien plus qu’à ce « handicap ».

Suis-je voyeur ? Admettons, je dirais plutôt que regarder un Aveugle m’ouvre les yeux sur ma cécité humaine, me fait savoir que les sens sont pluriels, nombreux .. qu’il faut tenter de les développer toujours plus. Mon regard sur l’Aveugle aiguise ma vue paradoxalement.

Alors en guise de réconfort je laisse errer ma vue, la nuit, vers l’immensité galactique qui couvre mes angoisses, apaise mes tensions, et me fait ressentir que la nuit n’existe pas réellement, que l’Aveugle lui aussi voit …. autrement, mais au moins aussi bien, sûrement mieux, que moi.

Chris

aout 6009

aveugle1.jpg

Vierge … seulement ? 23 août, 2009

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , 2 commentaires

Vierge … seulement ?

C’est en ce mois d’août que se fête le 15 une célébration d’importance aux yeux de l’église catholique, apostolique et romaine .. qu’en penser ?

Pour ma part, il me plaît à penser, mais j’ai si mauvais esprit (et pas saint), qu’une fois de plus, qu’une fois encore cette « organisation séculière » s’est appropriée un passé qu’elle craint …. oui, qu’elle craint !

Étrangement la « sainte vierge », « mère du christ » est auréolé de mystère(s) …

Pourtant, dans le fond, quoi de plus « banal » qu’une femme fut Mère .. certes je sais bien celle-là le serait d’un petiot pas commun …. selon la  .. légende .. car c’est de cela dont il s’agit en fin de compte, en fin de conte … Oh ne crois pas que je m’en prenne à Ta foi …. tout au plus je m’interroge sur la symbolique d’une « église » qui a su, moult fois, s’accaparer tant et tant … y compris dans le sang et par le feu (pas celui de la saint Jean …).

vierge1.jpg

Bref, Marie la « sainte vierge » est traditionnellement représentée vêtue de blanc et de bleu … oui d’un bleu .. bleu et souventefois la tête ceinte d’une couronne, d’une auréole, quasiment d’une .. aura formée d’une douzaine d’étoiles d’or …. un peu comme, oui c’est cela, comme le drapeau européen, cocasse non ?

Le Pape romain d’origine polonaise savait vanter à la fois Sa « sainte vierge » et la « chrétienté d’une Europe occidentale », t’en souviens-tu ?

C’est quand même stupéfiant le hasard, quand on y croit bien sûr, des rencontres symboliques de la vie apparemment profane ..

Bon, mais si l’on creuse un peu dans les strates de l’histoire humaine, y compris celles d’avant celle messianique qui marque notre Ère depuis deux mille années, ici dans l’occident « chrétien ». Surprise en fouillant, en farfouillant la glaise de maintenant et d’avant .. que peut-on trouver ? Au moins des « vierges noires » ! Halte là Belzébuth … la »vierge » ne peut être une noiraude !!! Voyons !!! Même et y compris s’il l’on peut y voir (ivoire) une couleur « alchimique » dans cette noirceur déroutante.

vierge2.jpg

Mince, on aurait un messie « juif »  (car « essénien »  est une « philosophie religieuse ») Jésus était sémite, dont la mère serait « noire » ? Nom de Zeus mais le Père …. était-ce lui un Blanc au moins ?! Imagine l’imbroglio ….. l’horreur … la « sainte vierge » noire, l’Esprit saint blanc, le nouveau né sémite, adoré par des bergers aux origines douteuses probablement, et des « Rois-Mages » exotiques … mais ésotériques eux, sans contestation.

Pire qu’un mauvais feuilleton télé de série provenant des USA …. J’en frémis ! 

Jamais je n’ai ouïe cela au cathé de ma jeunesse …. le traumatisme eut été …. une famille bigarrée ! J’imagine même pas les conséquences sur mon adolescence si l’on eut abordé ce type d’éventualité. Pire que la tour de Babel …. ce truc aux multiples interprétations laissant rêveur.

Ouf, point d’errance … Dieu est un « mâle blanc … et barbu », et en tant que dieu il enfante comme il veut … y compris par délégation (rien de neuf en cela ..) et par un pur esprit ( pur et sans tâche étant vital ici) et avec qui il veut ! M’enfin qui c’est Dieu !! Manquerait plus qu’on puisse le soupçonner d’un quelconque relent de racisme et d’antisémitisme ….. Lui c’est Dieu ! Pas un de ses pseudo représentants d’un clergé anémié et vaguement humanoïde.

Quoi que …

Quoi que le doute s’insinue …. perfide, rampant tel un serpent, une vipère aux crochets luisant du fiel de la rumeur nauséabonde … et si Dieu ….. Non, non … Dieu est Dieu nom de dieu !

Ho ! la Marie, t’es qui toi en vrai ?

Question que tu crois baroque, cocasse, burlesque même .. et pourtant … et pourtant est-elle si innocente que ça ? Non pas la Marie (tu suis pas là),  la question !!!

Prends le temps de chercher, voire de réfléchir hors des « sentiers battus », fais un pas de côté de temps à autre, lève ton nez de la poussière de tes pas, ouvre les yeux avec ton regard intérieur, écarte tes préjugés et tes certitudes ….. sois toi, pleinement toi …

La « sainte vierge », bleutée et étoilée, celle qui donne la Vie, pas seule certes .. semble ici être intermédiaire entre le « ciel » et la « terre » …. le spirituel et le matériel, la lumière et l’obscurité, bref elle pourrait apparaître comme un « Pont » … « Pontife » … amusant non comme démarche … intellectuelle, qu’en penses-tu ?

J’hallucine penses-tu ?

En quelque sorte oui, mais pas de la manière dont tu le crois …

Ton regard a probablement évolué un peu sur cette vision d’une « sainte vierge » qui n’est peut être pas telle qu’on te l’a toujours dit … La Mère Marie est autrement perceptible que dans la légende, tronquée, de l’église masculinisée des origines déjà occultées. Oui, la chrétienté, et c’est loin d’être un scoop, s’est elle aussi appropriée tant de son passé, en distordant un brin icelui afin qu’il convienne à la vision personnelle, du pouvoir, de ses continuateurs …

Et si l’on va au delà, encore plus loin que cette « année zéro » de l’ère d’aujourd’hui, ici du moins, que va-t-on bien pouvoir déterrer encore ? Déterrer car il s’agit d’archéologie historique notamment.

De tous temps, de toutes civilisations il semble que la Mère eut joué un rôle vital (ce qui n’est guère surprenant), elle donne la vie … et pas par la Parole en l’occurence, mais, mais je laisse aller ton imaginaire voguer vers ces temps ancestraux …. que vois-tu ?

Oui !

Oui …

Oui, c’est une forme féminine affirmée qui sort de la gangue de l’histoire humaine d’il y a des milliers d’années … avant, avant les prophètes des religions du livre et d’autres d’ailleurs ….. curieux non ?

vierge0.jpg

Amusantes que ces mythologies bien masculinisées  où la déesse ne peut être, au mieux, que l’épouse, la soeur, la fille de Lui ….. Certes il convient de se souvenir que les principaux démons de l’histoire ne sont pas non plus des démones …. quoique parfois .. mais c’est alors une autre histoire.

Et c’est ainsi, de délires intérieurs à idées  biscornues, de farfouilles dans les sables oubliés du passé, de grattages d’étiquettes jaunies raccommodant l’histoire à notre guise, de libertés de la pensée sans entraves et sans complexes, d’étrangetés à d’atypies que j’en viens à m’interroger très très sérieusement.

J’observe avec plaisir, avec émotion, avec humilité ce ciel, cette voûte étoilée, cette voie lactée où j’arrive, parfois, à distinguer plus que la beauté et la force, la sagesse ….. et muet je cherche …

Dieu … ou plus exactement LA Divinité est Traditionnellement représentée par un « oeil », celui de la conscience, celui de ….. bref c’est LE  Symbole de ….. et bien cet oeil là est-il maquillé ? Est-il masculin ou féminin ? Qu’en penses-tu toi ?

Chris

août 6009

 

oeil1.jpg                   oeil2.jpg                  oeil.png

 

 

 

Digression …. étonnante 13 août, 2009

Posté par hiram3330 dans : Digressions , 1 commentaire

 

 

 

Digression .... étonnante dans Digressions wmv

rain.wmv

arcenciel6.jpg

Nuit du 4 Août 4 août, 2009

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , ajouter un commentaire

Nuit du 4 Août

Nuit de Chine, nuit câline, nuit ….. non je me goure complet là, c’est pas l’asiate qui me préoccupe en cette transition d’un jour à l’autre.

Historique !

Historique selon les livres scolaires de mon enfance, au millénaire précédant tout de même, et pour le pays où je vis en cette incarnation : la France. Pays d’occident chrétien, phare de la pensée démocratique, source des « libertés » formelles, donneuse de leçons, à crédit vue la situation de crise, bref c’est de la « Nuit du 4 Août 1789″ …. ça nous rajeunit pas ma bonne dame.

La Bastille est tombée le 14 juillet de cette année là, des têtes vont tomber un peu plus tard, la révolution est en marche, la restauration déjà aussi, la royauté vacille, le pays crève la faim, les députés s’agitent, la garde suisse s’entraîne, l’armée hésite, la pays est à un carrefour (et pas un centre commercial).

Et alors, et alors … non c’est pas …. qui est arrivé, il n’était pas né lui, comme toi d’ailleurs dois-je te le rappeler ?

En ce temps là les « pékins » qui résidaient dans ce beau royaume étaient divisés en trois classes reconnues et avérées : le Tiers-Etat, la Noblesse, le Clergé ….. dans le tiers on fourrait tous les serfs, pauvres, sdf et j’en passe .. pas les juifs quand même, eux n’étaient pas vraiment reconnus hors par leurs pratiques sataniques bien sûr.

4aout03.jpg

Les « bourgeois » se trouvaient dans le Tiers, le « Tiers haut » évidemment, question de monnaie ….

Quand aux serfs ils étaient bien sûr écrasés, pas de subventions en ce temps d’obscurité … restait donc la disette ….. et les taxes seigneuriales et royales, nonobstant celles du clergé ….. évidemment. D’où la chanson « tout va très bien madame la marquise » … avant de perdre un peu la tête ..

Hors donc nous y voici à cette abolition ..

Sacrebleu ! J’ai failli attendre comme disait Sa Majesté (pas la mienne ..) avant d’aller voir le frère Guillotin pour un étêtage royal. Ainsi s’écrit l’Histoire, officielle, sans sang tangible pour le lecteur déconnecté des réalités de naguère ..

Passons.

Abolition ! Annulation, suppression .. du définitif apparemment … sacredieu, on rigole pas là. Il était temps que les privilèges fussent dissous ….. car le privilège est une prérogative et un avantage prioritaire …. tu imagines cela ? Toi écrasé par la pyramide hiérarchique sociale et économique, sans parler des autres aspects … et devant encore courber le dos ….. non ouf cela n’existe plus, heureusement et grâce à dieu.

Ce fut une belle nuit ….. pleine de générosité et d’utopies, comme on peut les aimer, mais le seizième des Louis était opposé …. comment faire des misères aux corbeaux de l’église romaine et aux « sang bleu » (gangrène ?) ayant des titres nobiliaires, et des rentes …. Et bien, la populace, menée par les utopistes et les jaloux de bourgeois passèrent outre, les sauvages !

Et voilà, la journée du 14 juillet a entraîné en quelque sorte la nuit du 4 août … raccourci de l’histoire j’en conviens, avant les raccourcis tout courts …. ceux des têtes qui tombent dans un panier en osier avant que d’être exhibées devant une foule déchaînée … déchaînée utopie là encore.

4aout01.jpg

La « bourgeoisie » a gagné sa place au soleil du capitalisme émergeant, désormais les « titres » n’auront qu’une valeur anecdotique, quelque fois marchande, la morgue d’un pseudo sang bleu d’une irréelle élite laisse la place à celle non moins hautaine d’une pseudo élite basée sur l’argent roi.

Siècle des « Lumières » …. en partie celles qui miroitent dans des métaux rares et coûteux, et dans la sueur de ceux qui vont créer le prolétariat, après avoir été des serfs .. même les artisans seront floués dans cette révolution tant encensée par nos démocrates rêveurs ..

Pourtant, quelle belle nuit que celle du 4 août … c’est sous la voûte étoilée, et avec la complicité de la voie lactée que les idées du triptyque « Liberté, Égalité, Fraternité » vont briller comme des Étoiles et rejoindre les constellations nébuleuses qui cernent notre monde.

Parenthèse entre des heures de sang et de folies, d’espoirs et de drames, de larmes et de joies, d’euphorie et de mort, entre des hommes, et des femmes, qui voulaient un nouveau monde … plus Beau, plus Fort, plus Sage … plus Juste également ….. plus humain donc.

Que cette nuit, douce nuit … puisse n’être pas qu’une étoile filante dans le ciel de l’humain …..

Chris

août 6009

 

 

4aout00.jpg

 

Eclipse 2 août, 2009

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , 1 commentaire

Eclipse

eclipse01.jpg

Du Soleil ou de la Lune, voire qui sait de la troisième Lumière de l’Orient … ce phénomène physique, astronomique, mathématique a jalonné le marche de l’humain depuis la nuit des temps, si on peut dire ….

Horreur, enfer et damnation, qu’arrive-t-il soudain .. la lumière s’éteint, tout ou partie, le jour devient nuit, la nuit devient encore plus noire … Peur et angoisse .. qu’avons-nous fait aux cieux et aux dieux pour qu’ils nous privent de lumière ….

Imagination ? Même pas, souvenirs de l’enfance, souvent, où le noir angoissait nos tentatives de sommeil …. et puis il y a eu tant et tant de légendes, de mythes, de symboles, de contes, de sorciers, de chamans, de grands prêtres, d’initiés, de charlatans, .. d’homme ayant peur d’eux-mêmes, que la perte de leur ombre terrorisait.

La terre est plate, la terre ne bouge pas car elle est l’axe de l’univers, la terre est .. est .. est .. Mais le Soleil et la Lune sont, eux, indispensables à la vie sur la terre .. quelle qu’en soit la forme !

Lumière et chaleur, influences sur les plantes, et j’en passe …. des plus cocasses, des plus biscornues, des plus étranges, des plus méconnues aussi …. et pourtant réelles celles-ci.

Eclipse.

Sanction ? Bon ou mauvais augure ? Signe divin(s) ?

Phénomène scientifique aujourd’hui, mystérieux hier …. et même …. mais c’est une autre histoire.

Le soleil a donc quelquefois rendez-vous avec la lune, et réciproquement, mais attention rien de .. non, non, non cette aventure est chaste, immatérielle, débordante de poésie, de tendresse, de jeux de lumière .. L’un taquine le deux, et réciproquement à tour de rôle, mais est-ce source d’un trois ?

Et s’ils disparaissaient, et s’ils mourraient tous les deux ….. comme dans la chanson de Nicoletta « il est mort le soleil .. », est-ce un autre registre ? Que nenni point du tout, Lune & Soleil, Soleil & Lune sont si riches de l’âme humaine …

Le soleil éclaire, la lune par ricochet aussi … un peu comme un « écho », le premier est d’or, la seconde d’argent, le troisième est-il vermeil ? Vaste question que voici .. y-a-t-il un troisième, et celui-ci est-il vermeil ? Je te laisse méditer …

Le soleil est une bombe atomique en activité permanente qui lance des millions, des billions de degrés celsius et fahrenheit dans le cosmos ; la lune est froide, glaciale, et reçoit des foultitudes de météores qui grêle son visage.

Le soleil assure la photosynthèse indispensable à notre vie, la lune nous fait la grâce d’éclairer, cycliquement, nos nuits sans nuages … et invite les océans à des marée, respirations de l’eau.

Eclipse.

Mot féminin, concernerait plutôt la Lune … et pourquoi donc ?! Si j’en crois les trouvailles archéologiques, du plus profond du temps c’est une femme, enceinte souvent, qui est représentée avant tout dieu … alors, dieu serait-il une femme ? Amusant non ….. ça va occuper un peu l’activité estivale de tes neurones .. si le pluriel est possible en ce domaine.

J’aime à taquiner, c’est aussi une façon d’aller du coq (cabinet de réflexion) à l’âne (crèche de ..), mais qui est l’âne en l’occurrence ? Bon j’abrège cette digression oiseuse qui semble éclipser le fil de ma dérive sur le sujet effleuré là.

Terrifiant cette disparition, progressive, presque narquoise, de la lumière dont j’ai tant besoin pour vivre, jour et nuit, de midi à minuit … le ciel s’obscurcit avec une majestueuse lenteur rapide, le cercle, le disque est grignoté par l’ombre, la noirceur …. terrifiant, comme un miroir dans lequel j’observerais l’intérieur de mon moi.

Lutte de la lumière et des ténèbres au moins depuis le « fiat lux » qui ne nous rajeunit guère. Pourtant l’ombre m’est nécessaire également, mais quand je le désires .. là elle s’avance seule, elle vient lécher ma journée, ma vue bien qu’un peu nyctalope, mon environnement et progresse vers moi, peut être pour tenter de rejoindre celle qui est en moi.

Lune où es-tu ? Tu te dissimules derrières les nuages ou es-tu, toi aussi, avalée par la noirceur qui rampe inexorablement engloutissant toute étincelle vitale ….

Eclipse.

Oui je sais, comme toi, superficiellement, que ce phénomène est scientifiquement disséqué, compris (heu … en théorie), qu’il est « naturel » dans notre monde d’orbes et de planètes, qu’il est prévisible, qu’il est calculable, qu’il est ….. mais nom de dieu, ça donne quand même les jetons ! Et si, et si …Soleil & Lune ne savaient pas, eux, tout ça, hein ?!

Tu vois, même toi .. ton sourire s’éclipse d’un coup !

Et si, et si ce moment cosmique n’était en fait qu’un pâle reflet de ce qui peut se passer en nous .. en moi comme en toi …. C’est plus du tout pareil soudainement, les Ténèbres et la Lumière …… ça laisse pensif, un brin interloqué, un peu pantois, un rien crispé, et si …

Oui si !

Si l’éclipse que je peux percevoir de mon regard physique, en direct ou via les médias, n’était qu’un subterfuge de …. qui chercherait ainsi à me mettre sur la voie de mon chemin intérieur. La Lumière du Soleil, cet or qui chauffe et brûle, n’en ai-je point une miette quelque part, enfouie, au plus profond de mes ténèbres ?

Surprenant non ?

Eclipse.

Que ce mot et son sens me chatouillent la curiosité .. sous l’apparence de la simplicité matérielle, je sens, perçois cent et huit autres possibilités qui titillent sans complexe mon envie d’aller plus avant, plus profond et plus haut. Cette ombre qui plane et dissimule la Lumière est-elle inutile ? La Lumière n’est-elle pas magnifique après une re-naissance, une re-découverte, une ……

Il m’apparaît soudainement que la quête de la lumière nécessite probablement de telles éclipses pour attiser la faim et la soif de poursuites, pour indiquer qu’elle est si belle (Cybèle) et mérite des efforts, des écueils, des épreuves, voire de la crainte … celle d’avoir à se découvrir soi même, comme face à un miroir sans complaisance.

Ce « jeu » de cache-cache entre cette étoile flamboyante et cet astre blême me renvoie à mon enfance, à l’innocence qui va de pair avec cette époque pour nous tous .. Innocence, qui est une des possibilités d’écarter l’angoisse de la noirceur qui ronge ces lumières diurne et nocturne dans un ballet anthropophagique.

Que de pistes s’ouvrent devant un phénomène plus vieux que l’Humain, peut être parce que plus vieux que l’Humain …. Il me plaît à imaginer ainsi n’être qu’un maillon placé entre les ancêtres qui ne savaient pas parler, ceux qui ne savaient ni lire ni écrire, et nos successeurs que j’aime à penser enrichis du peu que je peux essayer de leur transmettre. Vanitas …

Maintenant cette éclipse ne m’impressionne plus vraiment, je sais que sa durée est limitée dans le temps .. et dans l’espace ; je sais surtout qu’elle n’empêche pas mon regard d’aller errer, admiratif, intrigué, interrogatif au sein de la voie lactée que je vois dans la voûte étoilée, comme dans ton regard.

Chris

août 6009

eclipsebytimmetrius1.jpg

 

 

 

 

 

Le trésor 1 août, 2009

Posté par hiram3330 dans : Apports , ajouter un commentaire

 

Le trésor.

 

tresor0.jpg

 

Un mot magique qui a toujours suscité l’envie, le rêve, le désir, et parfois…mais non ! Je ne veux parler ici que de plaisir.

Du rêve de l’enfant qui le chasse, sans fusil, juste avec son imagination à travers les images du livre, et plus tard à travers les mots.

Les mots, ces mots tels des fleurs violettes qu’il aligne comme une frise

Me rappelant qu’il existe quelque part.

Où peut-on le trouver, lui tant convoité. Mille et un endroits possibles.

Pourquoi pas au hasard d’une brocante ou d’un vide grenier, j’irai même

Jusqu’à chercher parmi les puces de mon chat qui me demande sans arrêt

« Je mange quoi ? » à défaut de « on mange où ? »

Pourquoi pas dans un local très technique situé non loin d’un pré où paissent toutes ensemble des vaches antis WW.

Encore faut-il le reconnaître, sa brillance fait jour peu à peu lentement au gré du mistral qui retire la poussière sur cette boite rouillée qui l’abrite.

Souffle, souffle Eole afin que ses rayons lumineux dorent ma peau sans la brûler…il est capable de soigner.

Son pouvoir est illimité bien que certaines choses se partagent sans  négocier.

Que renferme –t-il ? Divers objets symboliques, quelques secrets,  un peu de rêve, de la crainte aussi. Je vois même une pierre précieuse, assez petite pour la dissimuler dans le creux d’une main qui la caresse avec douceur ; elle est, sans doute, la   PPP . Une étoile  espérant croiser le soleil…

En « foire fouillant » bien on y trouve aussi toutes ces interrogations qui restent sans réponses, avec des mots choisis en une pirouette.

Le trésor renferme le savoir, celui que je n’ai pas … c’est pourquoi

Je cache ce trésor dans mon unique neurone. Qui sait…

Il a peut-être le pouvoir de le multiplier …Tiens ! Ça me rappelle quelqu’un !

Piccola

31 juillet 2009

tresor01.jpg

Merci à toi de partage

Aldaria Final |
A demi -mot |
DES LETTRES ET DES MOTS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Aimé Comoé
| Les Poétiques Littérales
| Red Spirit