navigation

Nuit du 4 Août 4 août, 2009

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , trackback

Nuit du 4 Août

Nuit de Chine, nuit câline, nuit ….. non je me goure complet là, c’est pas l’asiate qui me préoccupe en cette transition d’un jour à l’autre.

Historique !

Historique selon les livres scolaires de mon enfance, au millénaire précédant tout de même, et pour le pays où je vis en cette incarnation : la France. Pays d’occident chrétien, phare de la pensée démocratique, source des « libertés » formelles, donneuse de leçons, à crédit vue la situation de crise, bref c’est de la « Nuit du 4 Août 1789″ …. ça nous rajeunit pas ma bonne dame.

La Bastille est tombée le 14 juillet de cette année là, des têtes vont tomber un peu plus tard, la révolution est en marche, la restauration déjà aussi, la royauté vacille, le pays crève la faim, les députés s’agitent, la garde suisse s’entraîne, l’armée hésite, la pays est à un carrefour (et pas un centre commercial).

Et alors, et alors … non c’est pas …. qui est arrivé, il n’était pas né lui, comme toi d’ailleurs dois-je te le rappeler ?

En ce temps là les « pékins » qui résidaient dans ce beau royaume étaient divisés en trois classes reconnues et avérées : le Tiers-Etat, la Noblesse, le Clergé ….. dans le tiers on fourrait tous les serfs, pauvres, sdf et j’en passe .. pas les juifs quand même, eux n’étaient pas vraiment reconnus hors par leurs pratiques sataniques bien sûr.

4aout03.jpg

Les « bourgeois » se trouvaient dans le Tiers, le « Tiers haut » évidemment, question de monnaie ….

Quand aux serfs ils étaient bien sûr écrasés, pas de subventions en ce temps d’obscurité … restait donc la disette ….. et les taxes seigneuriales et royales, nonobstant celles du clergé ….. évidemment. D’où la chanson « tout va très bien madame la marquise » … avant de perdre un peu la tête ..

Hors donc nous y voici à cette abolition ..

Sacrebleu ! J’ai failli attendre comme disait Sa Majesté (pas la mienne ..) avant d’aller voir le frère Guillotin pour un étêtage royal. Ainsi s’écrit l’Histoire, officielle, sans sang tangible pour le lecteur déconnecté des réalités de naguère ..

Passons.

Abolition ! Annulation, suppression .. du définitif apparemment … sacredieu, on rigole pas là. Il était temps que les privilèges fussent dissous ….. car le privilège est une prérogative et un avantage prioritaire …. tu imagines cela ? Toi écrasé par la pyramide hiérarchique sociale et économique, sans parler des autres aspects … et devant encore courber le dos ….. non ouf cela n’existe plus, heureusement et grâce à dieu.

Ce fut une belle nuit ….. pleine de générosité et d’utopies, comme on peut les aimer, mais le seizième des Louis était opposé …. comment faire des misères aux corbeaux de l’église romaine et aux « sang bleu » (gangrène ?) ayant des titres nobiliaires, et des rentes …. Et bien, la populace, menée par les utopistes et les jaloux de bourgeois passèrent outre, les sauvages !

Et voilà, la journée du 14 juillet a entraîné en quelque sorte la nuit du 4 août … raccourci de l’histoire j’en conviens, avant les raccourcis tout courts …. ceux des têtes qui tombent dans un panier en osier avant que d’être exhibées devant une foule déchaînée … déchaînée utopie là encore.

4aout01.jpg

La « bourgeoisie » a gagné sa place au soleil du capitalisme émergeant, désormais les « titres » n’auront qu’une valeur anecdotique, quelque fois marchande, la morgue d’un pseudo sang bleu d’une irréelle élite laisse la place à celle non moins hautaine d’une pseudo élite basée sur l’argent roi.

Siècle des « Lumières » …. en partie celles qui miroitent dans des métaux rares et coûteux, et dans la sueur de ceux qui vont créer le prolétariat, après avoir été des serfs .. même les artisans seront floués dans cette révolution tant encensée par nos démocrates rêveurs ..

Pourtant, quelle belle nuit que celle du 4 août … c’est sous la voûte étoilée, et avec la complicité de la voie lactée que les idées du triptyque « Liberté, Égalité, Fraternité » vont briller comme des Étoiles et rejoindre les constellations nébuleuses qui cernent notre monde.

Parenthèse entre des heures de sang et de folies, d’espoirs et de drames, de larmes et de joies, d’euphorie et de mort, entre des hommes, et des femmes, qui voulaient un nouveau monde … plus Beau, plus Fort, plus Sage … plus Juste également ….. plus humain donc.

Que cette nuit, douce nuit … puisse n’être pas qu’une étoile filante dans le ciel de l’humain …..

Chris

août 6009

 

 

4aout00.jpg

 

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Aldaria Final |
A demi -mot |
DES LETTRES ET DES MOTS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Aimé Comoé
| Les Poétiques Littérales
| Red Spirit