navigation

Voyage 17 septembre, 2009

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , trackback

Voyage

Aimant à contempler, le nez en l’air, en période nocturne, ou à l’orée du crépuscule et de l’aurore, la voûte étoilée, j’ai rêvé .. mais était-ce un rêve .. qu’il pouvait m’arriver de jouer à la marelle dans cet infini proche les pieds démarrant de cette planète bleu qui est si chère à notre coeur.

Bizarre penses-tu .. Voyons le crois tu vraiment ? Il me semble sentir poindre l’esquisse d’une miette de jalousie, ou d’envie, ou de regret .. et oui, pourquoi se refuser un si beau plaisir que d’aller caresser les étoiles et les planètes qui accompagnent notre vie, qui peuvent l’influencer disent d’aucuns.

Rêve ou réalité ? Je te laisse juge dans ton intime conviction, mais prend garde .. il te faut un regard autre, une vision d’autres dimensions ; il te faut laisser aller tes pensées, ton intuition. Laisse toi porter par le souffle de ton esprit libre, tes ambitions secrètes, tes besoins de beauté aussi …

lune.gif

Séléné la blanche est la première à subir mes assauts …. ne sois pas goguenard …. cette déesse de la nuit sans nuages est très fière, parfois même hautaine, et pourtant .. quel charme, quelle aventure là que d’aller quérir son sourire d’un petit pas d’homme à la rencontre d’une proche déesse voisine. Je te sens sourire un peu sarcastique … tu as tord, laisse toi aller dans la vague qui m’a poussé, accompagne moi dans cette course infinie.

J’hésite !

Vers où aller ?

L’infini du cosmos qui est éclairé de mille scintillements  ?  La beauté brûlante de cette étoile Sol qui entraîne dans sa danse le cortège des planètes de notre système ?

Le velours argenté me tente et m’attire ….. je vais suivre mon ressenti, mon envie d’aller me perdre dans le bleu profond si proche du noir, j’aperçois mes buts dont le premier est nommé Mars, Mars la rouge ! Celle qui gouverne mon signe …

mars.jpg

Planète placée sous les auspices d’un dieu passablement « guerrier » et d’une couleur à la symbolique riche, faisant appel à l’intuition, au rythme cardiaque, au sang véhicule de l’énergie, au chapitre maçonnique, au cardinal de l’église apostolique et romaine,  à une étape  du grand oeuvre alchimique, cette boule qui fit fantasmer tant de terriens par la croyance en l’existance de « martiens » .. va être mon étape première dans la plongée vers l’extérieur.

Le Maris étrusque me reçoit souriant, comme le printemps qu’il annonce et la fertilité des cultures assoupies en hiver …. Planète in-vivable à l’humain que je suis, comme toi, j’en savoure tout de même les profondes vallées et les immenses pics,  l’eau .. l’eau fut là, probablement encore elle se dissimule en profondeur, prête, qui sait, un jour rejaillir pour l’homme qui viendra s’y établir.Mais pour l’instant je ne peux m’y attarder, l’appel est fort de poursuivre les minutes-lumière qui me hèlent en souriant.

Voilà, sans regret je m’élève et plonge dans le « pseudo vide » interstellaire où règne le froid intense que je ne sens même pas.

C’est Jupiter que j’aperçois, comment d’ailleurs ne pas l’apercevoir …  d’autant que cette planète gouverne, elle, mon thème …

jupiter4k.jpg

Ce monstre cosmique est le le Père, le Dieu des dieux …. quelle divinité que voilà …. le Tins étrusque, au symboles d’aigle, d’éclairs … a la richesse d’un patriarche, d’un souverain grand commandeur quasiment, mais Jupiter a su donner aussi le substantif de .. jovial ; je sais apprécier cet aspect là, ce clin d’oeil humain d’une divinité si puissante quelle peut écraser quiconque.

Mais dans l’espace un monstre pour notre système solaire l’est-il également à l’échelle cosmique ? Ne faut-il pas donc relativiser le Dieu des dieux, dois-je y voir une correspondance d’avec mes pensées, mes idées, ma vie au quotidien ? Tout cela tourbillonne en moi quand j’observe cette masse  gazeuse qui m’interroge.

saturne.jpg

Prenant un élan supplémentaire je vais pouvoir rejoindre Saturne, la mystérieuse, la boule gazeuse aussi … celle de la divinité temporelle qui dévora ses enfants. Horreur .. on comprend que cette planète fut brumeuse, mais on peut discerner, là aussi, une interprétation curieusement déroutante dans cette balade de la banlieu terrestre : je te laisse y songer.

Saturne, saturnisme maladie du plomb … plomb transmutable en Or si j’en crois … mais ce plomb, comme toute chose, est pesant et léger … léger dans mes souvenirs, pesant quand il me force à ployer face à l’adversité. L’Or est bien dissimulé sous la grisaille de ce métal mou, dangereux, qui s’écrase lorsque la balle vient fouiller les chairs et briser les os …..

J’ai envie de m’enfuir de cet espace de plomb, allons … une autre se distingue un peu plus loin …

uranus.jpg

Uranus, son éclat est faible … gazeuse et glacée, plus petite que les précédentes étapes. Uranus dieu du ciel, étonnant non, à la vie agitée, à la descendance qui le châtra sous l’ordre de sa compagne la Terre ….. ça laisse rêveur, mais on peut distinguer au travers de cette légende, ici aussi, des aspects autres à la succession des mots et des phrases profanes.

J’ai l’impression d’avoir plus froid que dans l’espace où règne pourtant le froid absolu …

Un saut encore …..

neptuneplaneteph92839.jpg

Neptune, la lointaine, celle qui garde les limites de notre système, celle qui est bleu, celle que l’on ne voit qu’au télescope, celle qui veille à nos frontières galactiques proches ….. Neptune comme le dieu des océans et des mers, de ces masses d’eau en mouvements perpétuels, qui font des vagues et des marées, qui sont la majorité de la surface de notre Terre …paradoxe.

Neptune mystérieuse encore plus que d’autres, elle est si loin à l’humain, avec ses secrets non violés, elle me paraît étrange drapée dans sa couleur profonde, comme si elle désirait se fondre dans les ténèbres de l’espace …. L’eau, la Vie ….. qui sait si un jour nous n’irons pas piétiner sa tranquillité de sentinelle extrême.

J’hésite !

galaxie.jpg

Me voilà aux frontières du système, me voilà face à un « vide » énorme avant de rejoindre d’autres galaxies, me voilà devant les ténèbres de cette traversée éventuelle, me voilà seul avec moi même avec, qui sait, quand même l’ombre portée d’un Grand Architecte de l’Univers, ou des Mondes, ou un Grand Horloger … bref un qui sait organiser le chaos …

D’un côté l’inconnu ténébreux où on ne distingue pas une Lumière puissante, de l’autre un « connu » où je sais qu’il y a une Lumière, celle de notre étoile Sol.

J’hésite !

Quel chemin emprunter là ? Pas question de distance, mais de but …. Comment trancher, dois-je trancher ? Le doute !

J’hésite !

Une fois encore je ne sais pas que faire, plus que faire, comment faire, où faire .. le doute est présent, omniprésent en moi, je m’interroge avec un peu d’angoisse, la crainte de me tromper rôde par ici, une éternité de secondes se fige ….. je descends en moi, lentement, avec appréhension au travers de mes propres ténèbres, lourdes de miasmes, mais je vois, je distingues, je discernes une faible et pâle lueur tremblotante tout au fond …

sombrerospitzer2.jpg

Qu’il en soit ainsi …

Vitesse de la Lumière, heureusement, et me voilà revenu à mon point de départ, à mon premier pas : Séléné la pâle.

Une Lumière m’aveugle dans ce sens, celle du Soleil, l’Étoile centre de notre système (centre étant une image ..), coeur de notre système est plus juste à mon avis, le rayonnement chaleureux, les ondes lumineuses m’aimantent je le sens parfaitement bien, je suis comme hypnotisé, c’est terrible de percevoir cette perte de liberté de soi, d’être attiré, aspiré vers ce foyer brûlant.

venus0.gif

En ces instant, c’est Vénus qui me fait des clins d’oeil, et qui m’aguiche … Vénus, Aphrodite, Turan …. quel que soit son nom son scintillement, sa brillance est comme une aspiration chaude …. Cette planète dans le rêves des humain est aussi « l’Étoile du Berger » car elle peut se lever avant le soleil et se coucher après lui …. L’Etoile du Nord …..

Vénus reste la Beauté féminine, si bien que son symbole est devenu celui du féminin …. la tentatrice a conquis tous les coeurs, et continu ses ravages comme une sirène galactique qui use et abuse de ses charmes supposés ….

Planète séductrice …. j’arrive à m’en extirper ….. pour poursuivre, un peu nostalgique, le chemin vers la Lumière qui m’appelle comme si j’étais devenu un papillon de nuit charmé et envoûté … un ultime regard par dessus mon épaule et la minute intangible s’allonge dans l’espace.

mercure0.jpg

Mercure est là. L’inconnue qui se cache dans la clarté solaire comme timide et pudique … pas comme sa voisine ….. Petite est Mercure, pourtant le dieu lui est un séducteur invétéré dont la progéniture est une multitude ; c’est aussi le dieu du commerce, et des voleurs ….. association qui laisse l’imagination trotter vers des associations de malfaiteurs …. cocasse comme dieu celui-là. Messager des autres divinités il se balade avec une bourse (oui une à la main voyons ….) et parfois un caducée …. ces serpents qui ressemblent à l’ADN, étrange le symbole antique.

Le métal liquide qui porte son nom est une rareté curieuse de la nature, c’est également un poison,très très toxique soupçonné d’être une des cause de la maladie d’Alzheimer …… oui le messager des dieu serait en partie responsable de la dégénérescence du cerveau et de la mémoire …

J’ai chaud !

La fournaise de l’Etoile Flamboyante est face à moi, elle m’aveugle presque, elle m’obsède, elle me fait fondre d’envies ….. Bombe atomique en perpétuelle explosion, j’en reçois le rayonnement dévastateur et vivifiant, j’en distingue à peine l’ombre qui est en son coeur, qui a une forme, une lettre …..

La Lumière !

01soleil.jpg

Cette Lumière source de tant et tant de quêtes est là devant mes yeux … et je la distingue mal tant elle est Forte, Belle, Sage … J’en suis muet de saisissement, comme une grillade .. Les yeux me piquent …. est-ce la Lumière qui m’éblouit, est-ce des larmes autres ? Sensations mélangées et calcinées ensembles dans cette contemplation …

Instant irréel, hors du temps dans l’espace, sans espace dans l’instant … Immobilité à la vitesse de la lumière, vision perçante dans l’aveuglement, assourdissement dans le vide qui ne l’est pas …… comment rester de marbre face à ce spectacle qui dévore mon être dans sa globalité.

Voyage …

J’ai du aller jusqu’aux limite du système pour comprendre, intuitivement, que le chemin menait vers le Centre, le centre de l’Idée, le centre de moi, le centre du milieu, le point d’où tout démarre, le début, le commencement …..

Les planètes ne sont que des étapes qui voilent des découvertes intimes, qui ôtent la poussière de mes illusions, qui servent de marche-pied vers le haut, toujours plus haut … vers l’intériorité qui s’y trouve car « ce qui est en haut est comme ce qui est en bas », le sentier est parsemé de carrefours, d’embranchements, de déviations, de chausses trappes, de pièges, de gouffres. L’hésitation doit laisser place à l’intuition, sinon à l’instinct …

J’aime à contempler la voûte étoilée où s’étale avec volupté la voie lactée .. ce n’est pas nouveau. Mais un voyage dans cette minuscule enclave périphérique, féérique, qui vit et se meut autour de Sol n’est qu’une infime part de l’incommensurable des galaxies, qui sait une représentation physique d’un « constructeur inconnu » ..

Ce voyage dans l’immensité proche, dans cette miette minuscule d’un infini inconnu, m’a fait découvrir le doute, l’hésitation, la réflexion, la méditation mais surtout l’étincelle que je puis avoir en moi, comme un reflet de cette boule de feu cosmique ….. une leçon.

On cherche si loin, si longtemps ce que l’on peut découvrir en soi avec la sérénité apaisée d’une acceptation de ce que l’on est, de ce que l’on souhaite devenir, de ce que l’on pourrait être si ……. La quête  à un but .. différent pour chacun, similaire pour chacun, paradoxe de l’homme, curiosité de l’esprit, taquinerie de l’âme …..

lumierinterne.jpg

Et toi, tu en es où ?

Chris

septembre 6009

 

 

Commentaires»

  1. émoi…me suis laissée envoûter par ce voyage. Fut-il Divin…?
    rêve ? me suis endormie aventurière…
    réalité ? me suis réveillée passagère…

    Répondre

Laisser un commentaire

Aldaria Final |
A demi -mot |
DES LETTRES ET DES MOTS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Aimé Comoé
| Les Poétiques Littérales
| Red Spirit