navigation

Précieux 29 avril, 2010

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , trackback

Précieux

precieux1.jpg

Rare est ce terme aujourd’hui, et donc .. doublement précieux, doublement oui un peu comme des jumeaux, tu saisis l’image …. tu appréhendes un peu le concept, tu restes légèrement dubitatif, et pourtant …

Pré – cieux …. ne vois-tu pas là un signe à peine dissimulé de la richesse (cela va de soi) de ce terme apparemment « matérialiste », un signe qu’il te faudra lever les yeux pour espérer en caresser la douceur, en savourer le velouté, en apprécier le son quand il traverse l’air ; l’air de rien tu y es sensible, comme moi.

Comment n’être pas sensible, comment pourrait-on être indifférent à la « préciosité », non pas celle des siècles passés (des « nobles ») mais bien celle que je sens dans ce mot et ce concept qui sont si doux, même plus qui sait.

Il y a peu ce « précieux » est donc re-venu sur le tapis, pas persan le tapis, juste l’image habituelle pour dire .. bon tu le sais, passons .. Précieux est là, comme titre à ces quelques lignes que je m’efforce d’aligner avec componction, avec sérieux, avec tout de même une gouttelette de malice, une dose de taquinerie, un sourire partagé, un ….. bon là aussi tu sais imaginer les « non-dit », ceux qui hurlent à nos oreilles.

Les « précieuses ridicules », bel’ouvrage bien que … cette féminisation est des plus cocasse car erronée …. la connerie transcende les sexes, la poésie aussi grâce à Dieu. J’avoue ne pas trop apprécier, même humoristiquement, cet accolement de termes : pour moi, et ça m’importe beaucoup mon avis, »précieux » l’est trop (notamment par sa rareté) pour être galvaudé.

Il te semble que je divague sur le champs clos de cet écran quand ce mot, balbutiant un peu, prend rang dans les écrits que je commets, en catimini. Et bien non, je laisse juste aller l’enchaînement (vi c’est mon coté maso) de mes idées (vi au pluriel pour moi !) qui paraissent (à tord) s’égarer sur les pistes inconnues de mon imaginaire (que tu crois ..) alors qu’en fait, en faite, en fête …..

Précieux comme l’Or, mais qu’est-ce l’Or ? Imagines-tu une seule seconde qu’il puisse s’agir de ce métal jaune, lourd, tendre …. tendre est un début de solution me semble-t-il. L’Alchimie dissimulait, dissimule de nos jours toujours sous des allégories surprenantes, des vérités immémoriales ; dès lors qu’est-ce donc que l’Or, je te pose la question !

Une maxime populaire nous dit « tout ce qui brille n’est pas de l’Or », certes ! J’en conviens, ce peut être de l’argent (métal), du diamant, du chrome, du fer, du verre, bref tout une foultitude de matières « nobles » et moins .. ce n’est qu’une question personnelle, et de convention usuelle. Regardes couler un fin filet d’huile d’olive qui miroite au soleil …. n’est-ce pas là une facette de l’Or ?

Dégoulinantes sont ces phrases que tu pistes en espérant, en croyant, en souhaitant qu’elles te mènent, j’allais dire qu’elles te tirent …, là où tu ne t’y attends pas : un lieu secret et couvert, connu des seuls vrais …. un peu toqués, un peu mutins, un peu clowns ….. des reflets de soi-même, en partie.

Un marécage d’images surgissent et plongent comme des carpes asphyxiées et vont, agitées, se répandre dans les sables mouvant  d’un film en noir et blanc d’où jaillissent des multitudes d’éclats multicolores et … précieux …

Délicatesse du terme, tendresse du concept, douceur du mot .. voilà bien l’esquisse d’une perception, personnelle certes, mais néanmoins assez juste j’en suis persuadé. Toutefois son sens n’est pas aussi limpide qu’il te semble à toi ; nous avons une vision trop « primaire » du « précieux » comme si le matérialisme nous avait absorbé, avalé, englouti …

Et bien non, c’est dans l’immatériel que nous sommes là et ici, dans le spirituel parfois (en son sens premier et réel) .. nous voici dans notre esprit et notre coeur alliés (ce qui n’est pas si fréquent reconnais-le), nous voilà dans le domaine de l’Humain (oui avec majuscule, on se refuse rien).

Le regard, notre regard (le mien comme le tien) se tourne vers son origine, vers son « centre », vers l’intimité qui fait que nous sommes « être » doué (heu ….) de raison (heu ….) et de passion(s) (heu …), en résumé le « précieux » n’est peut être pas (sûrement pas pour moi) une « chose », un « truc » qui brille et m’éblouit par  sas pseudo capacité à me faire saliver devant une richesse d’or, et non d’Or.

Je ne t’apprend rien, je le sais, je me permets juste un léger rappel qui n’est jamais, jamais inutile ….

precieux0.jpg

Quelle importance est à donner, à prêter, à partager quand les mains m’offre de l’or ? Non dans ce cas là, dans tous les cas .. se sont les mains qui sont précieuses, inestimablement précieuses, incommensurablement précieuses, l’or n’est que l’illusion face à La réalité.

L’Instant est précieux, le moment est précieux, la tierce est précieuse (oui cherche la signification, ça ne fait pas de mal).

En fait quelle Alchimie nous transforme le vil plomb en Or potable, celui qui envahit en réchauffant tout mon être, celui qui fée que se métamorphose la réalité vulgaire, en un espace de sérénité. Cool, zen et serein devient alors cet espace-temps qui n’a ni début, ni fin, ni limites …

Précieux comme l’enfant naissant, son regard si confiant, son air pensif, ses pleurs quand je m’éloigne …

Précieux comme ce soleil qui perce les nuées de mes sombres pensées, de mes soucis, de mes peines …

Précieux comme cette traînée d’étoiles qui s’amusent à me faire des clins d’oeil de la voûte étoilée …

Si j’en arrive à me re-centrer sur le vital, combien d’exemples puis-je trouver : une multitude, une foultitude, un tombereau, une averse, des tonnes …. tous ces mots ne servent pas à grand chose en regard à mon ressenti ne penses-tu pas ? La richesse, la vraie, tu la connais aussi bien que moi ….. voyons …

Vient-elle de la rareté ? Je n’en suis pas certain, mais ce que je pressens est qu’elle n’est pas toujours loin, compliquée, dissimulée ….. elle est dans le fond .. simple.

Un moment, un instant, une tierce.

Me voici et me voilà, hors du temps et de l’espace, hors de moi (non pas en colère), hors de mon quotidien terne quelquefois, hors de la pénombre, hors des soucis qui s’effacent, hors … or … Or.

Précieux.

Pré-cieux, près-cieux …..

Cieux, voûte étoilée, voie lactée …

et un regard,

et une pensée,

et une complicité,

et ..

et …

et toi !

Chris

avril 6010

precieux3.jpg

Commentaires»

  1. Précieux comme un sentiment au dessus de tout sens… Divin…

    Répondre

Laisser un commentaire

Aldaria Final |
A demi -mot |
DES LETTRES ET DES MOTS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Aimé Comoé
| Les Poétiques Littérales
| Red Spirit