navigation

Hasard 7 août, 2010

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , trackback

Hasard

hasard3.jpg

Déroutant ce mot .. il fait appel à la « croyance » d’une certaine manière, celle qui serait concomitante de la « destiné », quelque(s) chose(s) qui pourrai(en)t être imprévu(e)s quoique qu’écrite(s) … paradoxe non ? Quasiment le « Mektoub » (à la signification plus complexe qu’on ne le soupçonne) mêlé à une sorte de tirage au sort, une roulette (pas du dentiste là) qui s’associeraient dans l’union d’oppositions, un peu comme un « pavé mosaïque » …

Concept très étrange que voici .. Le « hasard » est imprévisible, et comme tel il pourrait être prévisible .. puisque ne pas prévoir n’est-ce pas déjà prévoir ? Démonstration par l’absurde ? Je ne le pense pas …. tout est-il écrit ? Qui sait ? Comment .. là est la question réelle …

Bref « c’est dû au hasard » entendons-nous souvent .. en fait qu’entendons-nous vraiment par là (oui par les ouïes bien sûr), ce son en deux syllabes vient heurter notre conscience, notre intelligence (si, ça existe), notre réflexion (heu ça aussi .. ça existe parfois), notre conception de la chose (pas de gaudriole ! La chose étant le hasard lui même).

Serait-ce un « jeu » de hasard que de tenter d’y voir plus clair dans ce concept complètement déjanté désormais . Pour un jeu de hasard on est soumis aux probabilités mathématiques, si mes souvenirs scolaires sont encore bons … alors entre probabilités mathématiques et faits apparemment « libres » que choisir (comme dirait une revue connue – pub gratuite ici).

hasard12.jpg

Je m’embrouille déjà, je t’embrouille encore .. mais tu n’es pas obligé de poursuivre, à moins que … hasard ?

Et l’aléa dans tout ça ? N’est pas une autre manière de nommer le hasard, dans la mesure ou l’aléa provient de circonstances imprévues ? En d’autres termes, l’imprévision devient source de hasard, hors ne pas prévoir ne veut pas dire que .. oui, tu as bien saisi où je veux t’amener. Paradoxe !

  »Le hasard, c’est Dieu qui se promène incognito » (A. Einstein)

Donc si j’arrive à me suivre le Hasard serait une Nécessité pour expliquer ce que je ne sais (encore) expliquer … oui c’est un peu tordu, mais tout de même cela me semble assez clair dans l’obscurité de mon désarroi initial. En fait ce que je nomme « hasard » se pourrait être en définitive qu’un évènement/temps non maîtrisé par mes sens, du moins les cinq classiques, qui me servirait pour me rassurer en quelque sorte ; « nommer c’est créer » …. et en ce cas créer c’est me permettre de me fixer une (pseudo) réalité assimilable, ou pour le moins acceptable …. Acceptable, certes, mais .. ce n’est pas une explication rationnelle ! Et puis que m’importe la rationalité dite « scientifique », ou plus exactement « matérielle » ; pour ma part j’aime bien « l’intuition » et le « ressenti global ».

Bigre, où en suis-je ? Le hasard guide-t-il mes doigts qui effleurent les touches du clavier comme si …. non, je me maîtrise, paraît-il. Bon donc l’aléa du hasard m’amène à envisager des chemins divers et variés (non pas d’hiver, ni avariés ! ), et ma curiosité naturelle, et acquise aussi, me traîne sur ces voies sans voix, toutes muettes de ma concentration à tenter de percer un brouillard qui m’étouffe un peu.

hasard51.jpg

Les pistes se bousculent, se chevauchent, s’interfèrent, se brouillent, se mordent, se fondent et se séparent tour à tour dans un embrasement de futurs possibles et réels, de présents potentiels parallèles, c’est quasi cacophonique plus qu’harmonique. Pourtant sur chaqu’un d’entre eux je suis !

Je suis Unique et Multiple à l’instar de Dieu, je suis Dieu … comme toi … mon demain est foisonnant, mon aujourd’hui est bouillonnant tant il grouille et pullule et regorge de moi et de toi sur ce fourmillement de sentes !

Il ne s’agit pas d’un palimpseste mais d’un Livre aux pages in-comptables mais dissemblables, chacune, de celles qui la précède, de celles qui la suit, de celles …. que je tourne, partout et à tout instant, seul …

« Le hasard, ce sont les lois que nous ne connaissons pas. » (E. Borel)

Dans le fond, « hasard » est si réducteur face à la multiplicité de la multitude multiple que j’aperçois du coin de l’esprit emballé et en surchauffe ! Il m’oblige à me tourner en moi, en mon coeur intime, au centre de chacune de mes cellules, pour tenter d’atteindre, enfin, le « Centre de l’Idée » !

Drôle de mot que voici là, on ne s’en dépêtre pas aisément, il est si simple que je me noie à tenter de t’expliquer ce qu’il peut représenter pour moi .. Ce qui est certain, aujourd’hui pour moi : je n’y crois pas !

Est-ce à dire que je suis fataliste en estimant que tout est écrit ? Peut être, mais ici aussi ce n’est pas aussi simple !

Oui c’est « écrit », mais l’écrit muet ne vaut pas tripette, c’est la Parole qui est créatrice par le son – vibration – énergie qui fait que quelque chose Est ! Je sais encore là c’est complexe, pourtant c’est scientifique et rationnel dans le fond. Pour qu’une « chose » existât, il faut impérativement qu’elle soit nommée, y compris par des termes comme « truc, machin, bidule », sinon (si non) pas d’existence … ne penses-tu pas ?

Bref, et pour faire court comme on disait à l’époque révolutionnaire française, pas de hasard mais une incommensurabilité de réalités à la fois parallèles et croisées (oui Euclide toussote un peu là) … Et ce n’est pas un « jeu » le « hasard », c’est finalement un choix humain de chaque seconde … à tout instant nous sommes sur de vrais noeuds ferroviaires sur le chemin de notre vie. Pourquoi crois-tu que les « légendes » de tous pays, de tous temps, parlent d’une quête et de sentiers difficiles, de labyrinthes, de forêts aux clairières inaccessibles …..?

hasard4.jpg

Ha …. tu vois ! D’un coup tu t’interroges sur mes élucubrations ….. C’est un bon début que de s’interroger. Il te reste désormais à en prendre l’habitude, à dialoguer muettement avec toi-même, à aiguiser ta curiosité, à accepter que ton intuition s’exprimât librement, que ta raison sois passée au tamis de tes doutes… 

Ce mot qui dissimule un curieux concept est-il bien compris ? A quel niveau le comprends-tu toi ? Ne semble-t-il pas être quelque peu aberrant d’envisager une seule nanoseconde que la « hasard » soit …?

Pourquoi ? murmures-tu devant ton écran où des millions de pixels défilent dans des cortèges organisés …

Parce que justement ces millions de pixels  sont organisé !

« Ce que nous appelons hasard, c’est peut-être la logique de Dieu; » (G. Bernanos)

Alors regarde bien, qu’il s’agisse de l’infiniment petit (infini) à l’infiniment grand (infini) qu’observes-tu de désorganisé ? Que vois-tu qui puisse te faire songer à un hasard ? De la structure moléculaire entr’aperçue grâce à un microscope électronique hyper puissant, à l’immensité incommensurables des galaxies à peine effleurées grâce à un télescope hyper puissant embarqué hors espace terrestre (Hubble) … où est le hasard ?

Peut-être est-ce de ce types de réflexions que sont issus les termes curieux de : « Grand Architecte (ou Horloger) de l’Univers …

Tu restes coi  .. un peu ensuqué par les perspectives issues de la brume de ton désarroi .. Non, non, le « hasard » existe cries-tu silencieusement ! Certes ce serait rassurant, confortable, pratique même à ta conscience quelque fois malmenée, un vrai sas de débordement permettant l’excuse de tes loupés ….

Comme toi j’hallucine, comme toi mon front se plisse sous l’intense réflexion (manque d’habitude probablement), et si …?

Et si .. et si … Oui et si j’ouvrai ainsi une porte, du moins si je l’entrebâillais au risque d’être décoiffé (ne rigole pas ! Toi aussi tu perdras de ta chevelure un jour), comme si cette porte, la … ième, m’était interdite par les risques d’entre-apercevoir l’inconcevable: EN SOF !

Non ce n’est pas un « jeu » …

Mais tant qu’à faire, me perdre dans cette infinitude de potentialités, de possibilités et de réalités dissimulées ……. je préfère me perdre dans un tourbillon, dans un vortex que j’irai quérir « au hasard » dans la plénitude de la voûte étoilée qui apaise mes pensées …

Chris

août 6010

hasard21.jpg

 

Commentaires»

  1. Bonjour,

    Vous êtes invité à visiter mon Blog.

    Mon Blog présente une nouvelle théorie mathématique de la conscience: LE CODE D’EINSTEIN, Plus spécifiquement la page:CHAMPLAIN-GHOST.NERON,HISTOIRE(fermaton.over-blog.com) et celle:LOTO-GORILLES-ADN:HASARD.
    Par la présente, j’aimerais si vous le voulez bien que les gens de votre communauté me fassent parvenir des commentaires.

    Cordialement

    Répondre

Laisser un commentaire

Aldaria Final |
A demi -mot |
DES LETTRES ET DES MOTS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Aimé Comoé
| Les Poétiques Littérales
| Red Spirit