navigation

Défense médecine naturelle 19 mars, 2011

Posté par hiram3330 dans : Apports , ajouter un commentaire

 

recherchegoogledevinci.jpg

 

Regardez vite cette vidéo et faites passer !

 

http://www.defensemedecinenaturelle.eu

 

vitruvianman.jpg

Tristesse 13 mars, 2011

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , 1 commentaire

Tristesse

tristesse1.jpg

 

Un mot qui siffle, un mot qui semble ramper comme un serpent, un mot .. gris .. comme un ciel d’avant pluie, étrangeté de deux syllabes qui glisse telles le fil d’une lame tranchant une ouate souillée.

Un mot qui ne sourit pas, un mot qui exprime un sentiment étrange, un mot qui s’énonce dans la brume de l’instant .. Une cohorte d’images même pas « sépia » se déroule sur la toile de mon souvenir grinçant.

Cela ressemble à une brume, humide et poisseuse, qui grippe le souffle, qui picote un peu les yeux, qui étouffe les éclats de lumière, qui dissout le hier pour ne laisser place qu’aux frissons d’une fièvre froide.

Sensations curieuses d’être simultanément plutôt sourd au monde, aveugle à l’environnement, muet dans la souffrance, inerte au mouvement, passif en quelque sorte comme groggy tel un boxer « KO » debout.

Et la fraîcheur, et le froid qui annihile toute velléité de réaction un tant soit peu cohérente …

Tristesse ôte sons et couleurs, abrase les pensées, gomme les souvenirs acérés, aplanit les espoirs, enterre le sourire … Elle efface les traits des tableaux de ma mémoire en brouillant la réalité d’hier, du moins celle que je croyais. Langueur du corps et de l’esprit englués dans la grisaille qui étrangle un regard s’éteignant.

Terne est l’air, terne est l’eau, terne est la terre, et le feu …. il s’asphyxie dans cette humeur un peu glauque qui me cerne et m’enserre, m’en serre, m’en sert …. qui inexorablement étreint ma poitrine, broie mes tempes, écrase ma verticalité.

Je patauge dans la fange qui colle mes pas, retient mon corps, embourbe mes pensées, laissant des traces noirâtres dans ce paysage grisâtre où le son se tait.

Sans son, sans Dalila, seul.

Le crachin pègue à ma peau, colle mes paupières, dilue sueur givrée et larmes salées .. Humidité qui réveille l’ondée de mes songes défaits, de mes éclats ternis de joie, qui rouille les minutes de soixante secondes qui n’en finissaient pas .. avant .. maintenant je dérouille.

Les volets baillent sur la vue froissée  brouillée par les vitres dont la poussière s’écoule sous l’assaut des embruns des vagues de nostalgie, de rire fissurés, de sourire émiettés, de brûlantes brûlures qui courent le long des nerfs.

Aveuglement que le brouillard rend pesant, assourdissement des cris muets dans la brume, frissonnement d’une peau qui gerce sous les larmes du ciel, les pensées perdent leurs pétales laissant à nue l’ombre évanescente d’une silhouette qui s’estompe entre ciel et terre, là bas où l’horizon n’existe plus dans ce mélange de gris.

Dégoulinades de tâches brunes sur l’écran de la mémoire, comme la bave d’escargot elles forment d’inextricables figures incohérentes où je me perds en contemplation .. ternes sont les images qui s’enfuient, peureuses, face à mon regard incertain.

Flou.

Incertitude des formes qui se tordent, sans un bruit hors le crissement de mes dents, qui se lovent comme des serpent prêt à fondre sur leur proie .. Crainte, indifférence .. Le malaxage des tons mêlant blanc et noir fait une purée gluante où se figent, absent, mon regard qui cherchait .. sans trouver, sans re-trouver.

Plus de ligne d’horizon, plus de feux d’artifice, la clarté s’évapore dans un clair-obscur qui est sombre comme les quelques pensées qui se blessent en mon crâne migraineux là. Les nuances du gris sont innombrables .. jamais je n’aurai cru …

Plus de voûte étoilée, plus de voie lactée …. la vision est devenu impossible dans ce magma sans teinte …. matière et éther se confondent

Tristesse

Chris

mars 6011

 

tristesse2.jpg

Aldaria Final |
A demi -mot |
DES LETTRES ET DES MOTS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Aimé Comoé
| Les Poétiques Littérales
| Red Spirit