navigation

Fausse blonde ..? 28 novembre, 2011

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , trackback

 

Fausse blonde ..?

 

blondeexamendemaths2.jpg

Étrange association de deux mots venant se heurter pour devenir négatifs, et dans l’inconscient humain souventefois être quelque peu péjoratifs …

En Droit (juridique) on pourrait sans conteste arguer que cette pratique est condamnable et relève des articles du code pénal sous la rubrique « faux et usage de faux » … nonobstant d’autres motifs pouvant se rajouter (je te laisse chercher ..).

Je te vois d’ici, toi le mâle, ricaner sur la tendance féminine à se parer de couleurs factices, à se peindre aussi la face, à s’inonder de rares gouttes de parfum si chères à ton portefeuille …

Tu ferais peut être mieux de te mirer dans ton miroir et d’être tout ébahi que ces « artifices » soient utilisés pour tenter de te séduire … oui toi ! Le reflet que tu regardes …. au sourire parfois fat et suffisant (façon de parler ..).

J’ai pitié de toi, je brise là sur ce chemin ô combien périlleux pour ton « orgueil » masculin étouffant un ego rebondi.

Or donc il est de mode de parler de « blonde » comme étant une sorte de syncrétisme de toutes les carences supposées d’un intellect des plus réduit ..

Erreur ! Mais je te laisse le soin d’envisager le pourquoi du comment d’une telle interprétation des plus fantaisistes dans l’exagération inique de traits forcés.

Fausse blonde ..?

En quelque sorte l’équivalent de « double peine » dans le Droit (juridique) qui rajoute à l’aspect benêt supposé, l’inconscience (sûrement maladive) d’une teinture (un camouflage ?) multipliant alors cet aspect par « puissance X » (non pas le symbole du … oui celui-là même, connaisseur je vois ..).

D’abord es-tu sûr qu’il s’agisse d’une fausse blonde ? Tu as été vérifier ? Comment ? Oui comment je te pose la question à toi ! Tu as fait passer un test de « QI » (oui les DEUX lettres accolées !) ?

Parfois on perd l’occasion de parler … je dis pas de « penser » car ça …. bref on ferait mieux de la boucler (non pas la chevelure !) plutôt (non pas le chien de Disney) que de l’ouvrir (non pas la canette !) et de laisser se répandre une logorrhée verbale des plus insane et insipide.

Pour en revenir à la blondeur du genre humain, sais-tu que cette or de poils devrait disparaître dans les générations à venir ? Oui, il semblerait que l’adn commandant (garde à vous !) ces gènes ( non trop facile, je reste coi) aille en disparaissant.

Nom de Zeus !

Anachronique (non c’est un mot poli) va devenir la blondeur naturelle qu’on ne trouvera bientôt que dans la bière … et dans la fausseté des teintures oxygénées ou pas faisant une fois encore de la rareté le prix de l’Or.

Fausse blonde ma soeur tu as de l’avenir devant toi pour le jaune paille de ta toiture camouflée … Cette étonnante nouvelle fait le bonheur anticipé des coiffeuses (non pas le meuble !) et des coiffeurs qui n’en finissaient pas de couper les cheveux en quatre à des chauves dévastés par la pollution .. et pas uniquement celle matérielle si tu vois ce que je veux dire au travers de tes verres (de lunettes ! Non ivrogne pas les autres ..) fumés (oui comme un joint précédant le rail).

Nigaude et godiche sont devenues quasiment des synonymes pour cette chevelure « des blés » comme si la « brunitude » (avec ses déclinaisons) et la « rouquineté » étaient des protections, presque magiques, contre l’asphyxie du neurone égaré dans un crâne résonnant comme un grelot plutôt que comme une pierre (Einstein en teuton .. oui je culture parfois).

Dans le fond ne s’agit-il pas ici d’une jalouserie aiguë et féroce ?

Quant à la fascination, supposée et/ou réelle, pour cette blondeur n’est-ce pas à rapprocher de celle, humaine, pour l’Or (ce métal inaltérable, précieux et symbolisant …) ? Comment sinon comprendre (tenter au moins) la passion et l’hypnose issues de la contemplation, béate, de celles et ceux parés de ces fils dorés.

Jalouserais-je ? Que nenni ! J’observe comme un naturaliste un phénomène (pas un phéromone) l’attrait du genre humain pour cette blondeur innée s’alliant le plus souvent avec une pâleur de peau et des yeux bleu (oui les deux), bref le type « aryen » (non pas de référence au passé sulfureux et maudit du nazisme terrifiant).

Mais sais-tu qu’une « ethnie » à la peau noire dispose également de cette couleur de cheveux (bouclés et crépus) …. Oui, tu es saisi (comme un steak sur le grill) mais cherches et tu trouveras ceux là dont j’évoque la blonditude sans la pâleur de peau …

La nature de l’humain est infini comme les rives du savoir et de la connaissance, un peu comme si ce qui est en bas correspondait à ce qui est en haut, oui cela te semble hermétique, c’est normal : ça l’est (non pas salé comme le petit du même nom – tu es intenable ce jour !).

Fausse blonde.

Ce duo de mot me semble plutôt sympathique dans le fond .. car si l’attitude « commune » critique continue encore, la blondeur se répand autant (en emporte le vent) malgré tout : est-ce un masochisme coloré ? Est-ce un pied de nez (non de biche) envers la stupidité humaine en ce domaine également ? Est-ce une provocation madrée ou la naïveté apparente dissimule l’ironie ravageuse ?

Alors si je vois bien, lorsque mon regard va s’égarer, sans se perdre, au sein du cosmos de la voûte étoilée, la chevelure d’Or et d’Argent d’un étoile scintillante souriante me chuchote que l’important n’est pas là … mais ici.

Chris

novembre 6011

 

biereblondebrunrousse.jpg

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Aldaria Final |
A demi -mot |
DES LETTRES ET DES MOTS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Aimé Comoé
| Les Poétiques Littérales
| Red Spirit