navigation

Tout est dans Tout, et réciproquement … 28 avril, 2013

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , 2 commentaires

Tout est dans Tout, et réciproquement …

Tout est dans Tout, et réciproquement ... dans Billevesees & coquecigrues 9949_540937359292331_98125056_n-300x225

Cette phrase aussi anodine que sidéralement profonde est de Pierre DAC (André Isaac), Humoriste et Initié, Résistant, Voix d’une France Libre à Londres à l’époque, Comédien, Chansonnier, Acteur et Loufoque …

Un Homme.

A découvrir, à re-découvrir.

« Tout est dans Tout, et réciproquement » ; Pourtant apparemment rien ne déborde de Tout, rien n’en suinte, rien ne s’en échappe. Curieux de remplir entièrement quelque chose par elle-même ? Une interrogation vient fuser : mais de quoi donc tu causes là ?

Si je tente d’imaginer un arc en ciel de réponses potentielles, je puis imaginer passer du microcosme au macrocosme, de la Terre au Ciel, du matériel au spirituel, de l’incréé au crée, du silence à la parole, de toi à moi, de moi à moi, de nous … de Tout.

Confusion .. en un seul mot, sinon j’effleurerais l’Alchimie avec l’athanor et le bûcher, le crépitement énigmatique sous la cornue, les couleurs se succédant, la fébrilité de la découverte de la « Pierre », une foultitude d’images kaléidoscopiques … mais ce n’est pas « Tout » cela.

Je suis à la fois perplexe, désorienté et songeur devant les vagues d’images qui saturent soudainement mon esprit …

Cette avalanche soudaine qui sature ma cervelle me fait esquisser l’hypothèse que Tout est en moi ; las, les séquences se suivent comme les wagons d’un train sans me laisser l’espace d’une microseconde pour en saisir le sens, qu’il soit obligatoire, giratoire, interdit … comme moi face à cette cascade.

J’étouffe dans ce maelström que je ne puis maîtriser, qui enserre mes tempes, barbouille mes réflexions, éteint mes intuitions, sature mes pensées, et me laisse pantelant et migraineux.

Si réellement Tout est dans Tout, j’en ai plein la cougourle et ça coince grave pour moi.

Le nom commun exprime la « totalité », l’adjectif est plus ambigu … c’est à la fois « entier », et « chaque ». Mes idées sont similaires à la bille d’un flipper, heurtant les limites de mon crâne, assourdissant ma « voix intérieur », faisant clignoter mes yeux, bref c’est le désarroi qui règne ici et maintenant pour moi.

Quel pétrin pègueux  bloque mes réflexions tournoyantes comme un manège de ducasse ….

Cool, zen et serein me dois-je d’être !

Une inspiration d’oxygène moyennement pollué va me permettre de me ressaisir à deux mains dans cet abîme spiralé qui m’entraîne au sein du chaos de mes doutes et questions.

Tout serait donc en Tout ! Et réciproquement qui plus est !

Bigre j’ai, moi, un moment de « vide » face à cette énigmatique assertion qui vient souffleter mon esprit un peu abasourdi. Mais comment pourrais-je avoir un « vide » si Tout est en Tout, c’est à dire, d’une certaine manière si j’accepte  cela, Tout étant le vide, ce serait alors le vide est dans le vide …

Effaré je suis quand mon imagination patine dur devant cette image impossible.

Et puis, le « vide » existe-t-il ?

Si j’en crois les dernières évolutions de la « science » il apparaitrait que non ! Le vide n’est pas une réalité de nos mondes … Ouf, un peu de « cartésianisme » et me revoilà moins nauséeux. Mais je sens bien que cette réponse ne me satisfait point !

Point.

Une idée cela : « Point » !

Ne dit-on pas : « Un Point c’est Tout ! »

D’où : si Tout est en Tout, le Point est dans le Point .. Or le Point n’a aucune dimension, il serait même l’Alpha et l’Oméga .. Ouf, j’ai trouvé une bouée me permettant de ne plus boire la tasse provisoirement. Tout est en Tout et le Point n’a pas de dimension, je vais me pencher (sans chuter) vers la physique quantique (et non cantique, encore que ..).

Hésitation.

Perclus de rhumatismes et de douleurs lombaires dois-je prendre le risque de me pencher ?

Je vais plutôt entamer une méditation Zen, non pas en postures de yoga pour éviter divers craquements, mais mollement étendu dans un relax confortable me libérant des contraintes sordidement physiques.

Bonne idée ! Je la partage avec moi même puisque Tout est dans Tout …

Enfin je m’avance un zeste en acceptant cette axiome quasiment les yeux fermés … mais l’esprit ouvert, et l’intuition titillée.

Foin de tergiversation, allons de l’avant dans toutes les directions simultanément, en explorant toutes les dimensions concurremment car je me considère, en toute humilité affichée, comme une partie de Tout !

Oui, je suis « un » autant que toi … autant que chacun d’entre nous, autant que chaque atome de notre planète, autant que chacune des étoiles qui tracent notre Univers visible, autant que chacune des parcelles qui fondent notre Univers invisible, autant que chaque « Un » qui est en « Tout ».

Je reste interdit face à ces multiples conséquences multiples ainsi dévoilées.

Il me souvient dans l’instant une phrase en latin : « Omnia ab Uno et in Unum Omnia », « Tout est en Un, et Un est en Tout » cela revient d’une certaine manière à considérer que Un est Tout (et réciproquement) et donc que cet axiome est identique à celui exprimé par Pierre DAC …

Ouf, me revoici en territoire connu car « Un », pour un primaire comme moi c’est rassurant … Du coup j’accepte le « Tout », je m’y noie, je m’y fonds, je m’y dissous et avec lui je ne fais plus qu’Un …

Quelques mots rencontrés sur la toile au gré des navigations m’aident à comprendre d’avantage …

Se lier volontairement, voilà la vraie liberté
Nous ne sommes pas ce que nous pensons,
 notre mental occulte la réalité de « qui nous sommes vraiment »
l’homme se fait souffrir  parce qu’il se croit séparé des autres,
Il croit que son »Je » est le seul qui soit dans l’univers
Et que les autres sont une menace pour lui.
Peur, Paranoïa, Ego…tout vient de là
L’Homme croit qu’il est séparé, isolé, seul.
Erreur!
Il fait partie d’un tout.
5163f77fd1938-300x279 dans Billevesees & coquecigrues
Du centre de la Voûte Étoilée un regard, amusé et tendre, m’observe dans un sourire : j’aime.
Chris
avril 6013

 389109_611460288864044_2101203350_n-257x300

 

Chocolat … 16 avril, 2013

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , ajouter un commentaire

Chocolat

Chocolat ... dans Billevesees & coquecigrues choco-clavier-en-chocolat-300x222

Cette matière venue de l’Amérique centrale est en fait la transformation d’une fève de cacao comme indiqué dans le lien du titre, et plus encore …

Pour ma part il fait parti des délices dont je sais me régaler, sans cesse, dans ses formes diverses et variées, mais essentiellement sous son aspect « noir », dans ma jeunesse du millénaire d’avant nous avions découvert que « black is beautiful », pour moi, avec lui, ce fut un coup de foudre qui dure encore.

Rien que d’y songer j’en salive dans un réflexe de Pavlov irrépressible qui perturbe mes neurones, qui pousse mon regard dans moult directions, affine mon odorat et rend fébriles mes mains encore vide de ce trésor.

J’en tremble presque …

Je t’entends d’ici, et de là, penser (pour une fois) « il est gourmand, il est accro, il est camé jusqu’aux sourcils » ! Et bien non !

Vois-tu je suis un militant, depuis … et plus, et à ce titre je m’oblige (oui, oui je m’oblige) à manger de ce chocolat au moins une fois par jour … Non que je sois gourmand tu l’imagines bien, mais c’est ma manière à moi de militer concrètement, quotidiennement, par un soutien actif et désintéressé aux pauvres pays producteurs …!

Tu en reste bouche bée ! Attention un mince filet de bave vient humidifier ton clavier …

Oui, c’est vrai, je me force (une sorte de sacrifice expiatoire) à risquer la sur-dose pour démontrer ma réelle compassion pour ces noirs (africains notamment), à ces américains (sans plumes entre autres), et à d’autres : une sorte de  » silice », un breuvage d’amertume que je mâchouille à mes risques et périls …

Je me sacrifie à ta place !! Benêt que tu es devant ton écran d’où dégoulinent tant de complexes et frustrations.

Ce « noir », et pas petit tant qu’à faire, je l’aime jusqu’à environ 74 %, au-delà il m’apparaît trop fort et âcre, et risque en plus le « retoquage » du Conseil Constitutionnel qui semble limiter à 75 % un peu tout (sauf je suppose ses avantages) …

Décoratif il est plaisant, en dessous de 100 g il est échantillon, pas trop fondant il évite les tâches sur les vêtements, quotidien il soutient sans faiblir mon neurone, dégusté il éclaire le sourire … bref, comment m’en passer ?

Pourquoi m’en passer ??!

Oui je te pose la question : « pourquoi m’en passer » !!!

Ne serait-ce point en ce cas une atteinte inhumaine à une action humanitaire … et politique envers les pays producteurs ? Un acte anti-démocratique même ! Comment aller ainsi à l’encontre de ma conscience humaniste ? Tu vois, je n’ai guère le choix … sauf pour le « noir » et son « pourcentage ».

Je devine ta « pensée » mesquine et jalouse : « il est gourmand » !

Oui, je le suis, oui je suis reconnu pour tel, oui j’assume droit dans mes bottes de noël, oui mais qui puis-je ? C’est lors de ma précédente réincarnation que fut décelé ce « manque » dans ma personnalité … Je me dois de corriger là une parcelle de mon Karma atrophié !

Voilà mon secret …

Ce chocolat est une conséquence, une « punition » d’un hier oublié … J’accepte la sentence, j’accepte de porter ce lourd fardeau, j’accepte de conduire ainsi ma conscience vers un perfectionnement souhaité, j’accepte !

Parfois je m’interroge sur le mystère de la Première Parole : au commencement était ….. Oui, tu restes baba devant cette hypothèse plausible (et baba, c’est pas chocolat). Pourtant essaye de dégripper le rouage rouillé de ton esprit grinçant par les miasmes de ta vie.

Songe aux avis, circonstanciés et objectifs, d’une élite médicale de plus en plus acérée dans l’analyse des bienfaits, et de la mal-bouffe, qui rythment nos journées (du moins dans les pays relativement et globalement « riches »).

Te voilà soudainement rêveur et silencieux.

Ces graines de Cacao transformées se trouvent être favorables à notre santé, à la mienne j’en suis sûr, toutefois il convient que je ne cessasse point cette consommation journalière.

Pour toi … je n’en sais rien. Dans le doute tu peux toujours me faire parvenir tes surplus de « noir » que je m’efforcerai (et c’est bien parce que c’est toi !) d’ingérer à ta place.

Brisons là ! Le chocolat est mien, en corps et en esprit … Ferme la bouche te dis-je et respire avec sérénité : le « noir » en plaque reste mon préféré, en plaque ou en morceaux c’est vrai … Et même autrement, bien que les œufs, poules, lapins, poissons, cloches (heuuuuu… oui en chocolat itou), les pères noël, les trucs et les machins ne sont dans le fond(ant) qu’une déclinaison dont je sais me passer.

Tu balbuties, tu marmonnes, tu rumines dans ta barbe : « et le chocolat au lait (meuhhhhh), et le chocolat « blanc », et … » Stop ! Nous n’avons pas les mêmes valeurs je vois !!!

Pas de mélange ! Du pur et dur ! sans concession sur la couleur, sans concession sur le beurre de cacao, sans concession sur les goûts et odeurs des terroirs différents.

Quand j’y songe, dans le calme d’une méditation objective, je me dis (oui c’est seul que je médite (comme toi en compagnie que tu médis ..)) que Beethoven (même sourd) n’a pu échapper à l’appel du Cacao, mais a su le dissimuler dans ce titre pourtant transparent de « Hymne à la Joie » !

Tu me trouves un brin exalté ? Que nenni point du tout je suis à peine (et sans peine) un « carré chocolaté » enivré par son arôme, « sensualisé » par sa texture et sa saveur, épris par sa douceur un peu « brut », en un mot : Amoureux !

J’avoue !

Mais cette passion dévorée ne me traumatise pas, bien au contraire elle fortifie ma santé physique et psychique si j’en crois la médecine du jour, mon horoscope et mes papilles gustatives. Je te conseille donc d’essayer, par pallier, le grignotage de cette substance des Dieux, tu m’en diras des nouvelles …

Toutefois n’oublie pas : les mélanges du « au lait » et « blanc » eux sont moins appréciables … alors si ta préférence va vers eux, j’accepte tes dons spontanés, désintéresses et gracieux du « noir » à mon égard, parce que c’est toi, par ce que Cémoi (publicité gratuite), dans le soucis permanent de ta santé et de la mienne.

En attendant, levant les yeux vers la voûte étoilée, j’y discerne un regard goguenard mais bienveillant, un regard attendri et caressant, un regard voluptueux à fondre … et j’aime

Chris

avril 6013

598921_346916308751480_965962961_n-300x256 dans Billevesees & coquecigrues

Livre mars … 6013 13 avril, 2013

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , ajouter un commentaire

Livres

Même ne sachant ni Lire, ni Écrire …

Ces dernières semaines  j’ai épelé avec un immense plaisir,

et une délectation subtile

ces quelques livres, entr’autres …


le livre de Robert WOLKE

« Ce qu’Einstein n’a jamais dit à son tailleur »

Livre mars ... 6013 dans Billevesees & coquecigrues ce-queinstein_-211x300

Éditions MARABOUT

le livre de Henry NORMAND

« Contes et pensées anti-stress »

       contes-et-pensees-anti-stress_-246x300 dans Billevesees & coquecigrues

 Éditions DERVY

le livre de Richard WISEMAN

« Petit traité de bizarrologie »

petit-traite-bizarrologie_-210x300

Éditions MARABOUT

le livre de Marc FABRE

« Les mythes tauromachiques »

mythes-tauromachiques_-193x300

Éditions NOUVELLES PRESSES DU LANGUEDOC

Emoticons-plus.com-21

Chris

avril 6013

Aldaria Final |
A demi -mot |
DES LETTRES ET DES MOTS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Aimé Comoé
| Les Poétiques Littérales
| Red Spirit