navigation

Ordo Ab Chao 14 août, 2014

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , trackback

10610019

Ordo Ab Chao

L’ordre naît du chaos …

Non je ne suis pas latiniste, à peine que je baragouine le français populaire et évolutif, voire un chouia d’argot (art gothique et oui), de verlan une larmichette car ça me retourne ça.

Quant à mes connaissances en langues étrangères elles se résument en oral et écrit du Monégasque usuel, du Wallon de Wallonie (sans accent), du Suisse Roman basique, quelques dialectes d’Afrique, quelques mots de Québécois, bref à l’étranger je côse ce que je peux (et je peux peu) pour me faire comprendre pour l’essentiel.

Ceci dit, et n’étant plus à dire, surtout que je l’écris (non pas je le crie !), je reste dubitatif devant ces trois mots qui en deviennent cinq en bon français (et oui ma bonne dame tout augmente ici).

Saperlipopette jamais je ne me serais douté d’un tel paradoxe apparent (paraît il), ni d’un tel imbroglio rampant dans bon nombre de lieux (m’a-t-on susurré à l’oreille gauche un soir d’élections).

Ordo Ab Chao disaient-ils … et disent-ils encore … Je suis sûr et certain qu’ils n’ont jamais eu d’enfant (à eux ou à garder) at home ! Ils auraient compris l’inanité d’une telle maxime sur-réaliste, loufoque et farfelue ! Mais Passons …

Je vais esquisser la poursuite de tentative de trouver un sens à ce non-sens.

Au fait n’est-ce point d’icelle phrase que provient ce redoutable barbarisme « KO » ? En boxe ou ailleurs. J’essaye vainement, pas de veine ici, d’en évaluer la filiation, mais sachant que probablement ces bas-latins étaient stériles l’éventuelle filiation se devrait être pour le moins suspecte.

Détours fée et rejeté, je poursuis sur ma lancée comme un boomerang australien de la période néolithique.

L’Ordre naît du Chaos …

Certes, je n’en disconviens point à priori puisque « ordonner » c’est partir d’une situation .. chaotique, ou pour le moins « in-organisée ». Dont acte !

Ceci posé le chaos en définitive et en premier lieu est-il lui même chaotique ou organisé ? Est-il existant, pré-existant, illusion, fantasme humain ?

Si je m’en réfère à la physique, celle utilisée depuis des siècles et des siècles dans l’usage courant de la science, des sciences :

« rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme »

« ce qui est en haut est comme ce qui est en bas »

« le microcosme est comme le macrocosme »

La structure d’un atome semble similaire à celle d’un système solaire, et j’en passe et des plus cocasses ou in-habituelles et relevant de « sciences » aujourd’hui « non reconnues » par l’Université officielle (pas comme au moyen-âge par exemple).

Bref ces trois mots latin sont comme un brouillard venu d’orage déstabilisant la pureté facile (oui j’exagère un peu là) d’un Ron-Ron (sans publicité !) bien rassurant pour l’animal flemmard que je suis .. comme toi non ?

Dans le fond qu’est-ce que le chaos ?

Serait-ce la « soupe initiale » ? Serait-ce un agrégat instable ? Serait-ce un ensemble fortuit sans consistance structurelle ?

Serait-ce  la conséquence d’une explosion/implosion ? Serait-ce la finalité due à la mort – une sorte de dé-composition ? Serait-ce la suite d’une perte d’équilibre ?

Serait-ce l’inéluctable évasion vomitive provenant du « big-bang » cosmique ?

Serait-ce au contraire l’effondrement sur soi, comme un « trou noir » spatial ?

Et l’Ordre ?

Serait-ce donc l’inverse, ou plus précisément la « force » qui organise l’in-organisé ? La « Force » qui organise entraîne la « Beauté » (le plus souvent) par l’Harmonie qui va nous entraîner vers la « Sagesse » espérons-le.

L’Ordre …

Un mot terrible, un mot fantastique, un mot jamais neutre, mais un mot galvaudé par l’humain qui lève le menton dans un crispement pseudo viril.

L’Ordre cocon, nid, refuge de la faiblesse mais aussi celui qui rassemble les chercheurs, les cherchants dans une chaîne manuelle où l’Énergie circule, s’amplifie et déborde pour élever des temples à la vertu, des cachots aux vices …

Avec tout cela, et le reste, où en suis-je présentement ?

D’une certaine manière c’est maintenant dans mon crâne que le chaos règne et se cogne aux parois osseuses dans un jaillissement d’étoiles de douleurs, d’étoiles qui éclairent  et consument les illusions d’une vision erronée probablement.

A force de chocs et de maux ne voilà-t-il pas qu’une esquisse d’organisation se met en place, tel un puzzle, dans mon boyau de la tête tout étourdi.

Hermès !

Hermès Trismégiste !

Eurêka !

Tu vois que je maîtrise mieux le grec (ancien) que le latin antique … sans omettre ma fascination pour les Hiéroglyphes de la Basse et de la Haute Égypte d’avant, celle qui coiffait la double couronne Blanche et Rouge .. Alchimie ?

Tout ce qui est en haut ….. et donc  Ordre Ab Chao serait, pourquoi pas, à chercher et comprendre en nous même, une sorte d’introspection, ou plus justement une auto analyse sereine qui pourrait lézarder les falaises de nos certitudes illusoires et fausses qui plus est.

Ordo Ab Chao !

L’intuition, assistée du bâillonnement de l’ego, aidée de la déduction et de l’induction me pousse sans ménagement à grattouiller la coquille fendillée de cette idée qui n’est pas plus bête qu’une autre (même la tienne, tu vois je suis tolérant …).

Le chaos serait en moi .. le chaos de mes pensées (pluriel ironique), le chaos de mes attitudes (pluriel égotique), le chaos du cheminement de ma vie (singulier souhaité), viendrait perturbationner mes pas sur le sentier me menant de la naissance au passage …

Je n’évoque même pas, ici, le chaos possible de mes cellules qui errent parfois entre santé et maladie, entre coordination et anarchie, mais je te rappelle quand même que les maux du corps sont issus des maux de l’âme, parfois de l’esprit.

Nous sommes alors dans un autre domaine que le matérialisme (dialectique ou pas camarade !), nous frôlons les grands espaces (pluriel curieux, qui sait révélateur ?) de la « conscience et de l’inconscience » (selon quelques psy bien connus – pas trop de moi), nous voici d’un coup « ailleurs » (et le « s » à ailleurs me semble fort judicieux et une piste à débroussailler).

Ailleurs et ici simultanément …

Je te laisse à ta perplexité surannée, et t’invite à creuser cette notion, pour toi iconoclaste, pour d’autres bien réelle dans l’irréel de l’aujourd’hui.

Nous passons au-delà des « trois dimensions reconnues et avérées (?) », nous nous glissons au sein (du calme !) d’autres plans ignorés, inconnus, rejetés, méprisés encore ce jour par tant de pseudo scientifiques au bulbe rachidien sclérosé …

Mais alors … mais alors un brin de logique « classique » m’autorise à admettre que l’Ordre découle du Chaos, même si je ne sais d’où ce dernier déboule … et donc que l’Ordre ne peut exister sans le Chaos ! Bigre ! Nom de nom ! Sacrebleu !

Osons plus !

J’écoute Hermès (Thot) et j’accepte de remplacer le matériel par l’immatériel en considérant que c’est kif-kif (non pas la plante qui fait rêver !) ; ensuite je fais, non pas un parallèle (horreur de la frustration) mais un lien (oui comme en informatique sur ton PC) entre les deux aspects (ici deux, mais avec une foultitude de multitudes c’est kif-kif itou).

Et toc ! Mon boulot à moi est de mettre de l’ordre dans ce b..azar, d’organiser l’inorganisé, d’être … Dieu ! Nom de Lui !

Attention à l’ego qui se réveille à cette idée, qui la caresse et la manipule tel … (je laisse ton imagination de luxure ..) ; attention de le brider, le contraindre à abdiquer devant l’Esprit, celui qui permet l’ascension …

Ordo Ab Chao …

Ainsi ce serait cela : aller farfouiller au plus profond de moi, dans d’autres dimensions peut être, extirper l’ego, faire rayonner l’Esprit, souffler, pour l’attiser, sur la parcelle qui luit en moi (comme en toi notamment), dépasser les limites, me dépasser, dépasser mes limites, dépasser nos limites étriquées de l’illusion d’un monde.

Devenir, re-devenir un « porteur de Lumière », un « Lucifer », pour partager et faire reculer la ténèbre, ici et maintenant, partout et tout le temps … temps qui n’existe pas …

Le but, l’un des buts d’organiser le chaos est d’arriver à l’Unité, la Stabilité et le Continuité … d’être l’Un et le Tout, de retrouver le chemin de la Nature, de redevenir le Centre de l’Union en réunissant ce qui est épars, bref « être soi en étant … ».

Il n’empêche que pour moi, Ordo Ab Chao nécessite tout de même d’aller quérir du regard, au sein des galaxies de la voûte étoilée, l’assistance complice d’un autre regard … J’aime.

Chris

août 2014

936024_10201568094658945_122388584_n

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Aldaria Final |
A demi -mot |
DES LETTRES ET DES MOTS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Aimé Comoé
| Les Poétiques Littérales
| Red Spirit