navigation

Digression … You are so beautiful 25 décembre, 2014

Posté par hiram3330 dans : Digressions , ajouter un commentaire

 

Image de prévisualisation YouTube

LIVRES … Novembre 6014 21 décembre, 2014

Posté par hiram3330 dans : Livre , ajouter un commentaire

Livres

Même ne sachant ni Lire, ni Écrire …

Ce mois ci j’ai épelé avec un grand plaisir, entr’autres :

une curiosité attisée par les sujets,

Δ Δ Δ

le livre de Philippe BENHAMOU

« Madame HIRAMABBI« 

madame-hiramabbi-le-concierge-de-la-rue-des-trois-freres-9791024200583_0

Éditions DERVY

Δ

le livre de MONALDI & SORTIBENHAMOU

« SECRETUM« 

secretum-gf

Éditions POCKET

 Δ

le livre de Jack CHABOUD

« LE TRONC DE LA VEUVE« 

phpThumb_generated_thumbnailjpg

Éditions DERVY

Δ

le livre de Emmanuel RAZAVI &  Dominique VIANO

« CAGLIOSTRO L’ULTIME SECRET « 

Cagliostro._

DHOW Éditions 

Δ

le livre de VETERAN DAN DEBARNOT

« ON A TROUVE DES MACCHABÉES DANS LES JARDINS DE LA LOGE »

Macchabees jardins loges

Éditions de L’ELANCON

 

LIVRES ...  Novembre 6014 dans Livre Emoticons-plus.com-21

Chris

novembre 6014

Digression … Les vitraux de Jean Cocteau à l’église St.Maximin de Metz

Posté par hiram3330 dans : Digressions , ajouter un commentaire

 

Image de prévisualisation YouTube

Chocolat 20 décembre, 2014

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , ajouter un commentaire

Chocolat

cacao chocolat1

Rien que de voir, ou d’entendre ces trois syllabes j’en salive !

Oui j’assume, haut et fort, et même avec force et vigueur mon penchant et mon inclinaison pour cette pâte née d’une fève sud-américaine, également de ce continent noir d’où elle tire peut être sa couleur qui sait.

Ça, c’est dit !

La Nature est généreuse, y compris pour ceux qui la détruisent (hélas) et ce « cacaotier » me fascine par son fruit oblongue qui, une fois travaillé, se révèle être un délice des « dieux ».

Dois-tu en conclure, hâtivement, qu’après absorption de cette pâte me voici devenu l’égal d’un Dieu ?

Je ne sais, mais je me sens si bien, si serein tel un canari, si paisible et tolérant, que je plane au-dessus de bien des futilités de la vie quotidienne, et des visions acidulées des unes et des uns, des Huns également.

Médicalement ce produit (naturel !) est une graine, un fruit, une plante donc, et ne suis-je point écologiste ?

Médicalement ce produit (naturel !) après transformation intelligente (bien qu’humaine) est un bienfait tant pour le corps que pour l’esprit … Oui tu as bien lu : « pour l’esprit » itou !

Médicalement ce produit (naturel !), en outre, déclenche plaisir et liesse … rend le sourire égaré, fait briller le regard, entraîne à la création d’une atmosphère compréhensive.

Médicalement en conséquence je me dois de le consommer avec modération, c’est-à-dire un seul morceau à la fois, le nombre de fois étant du domaine de la Liberté individuelle et donc inaltérable et imprescriptible !

Ceci dit il est indéniable, avéré et objectif que la consommation de ce produit transformé est un acte militant quotidien de soutien des pays producteurs (en voie de développement qui plus est) comme je m’égosille à le proclamer « urbi et orbi » depuis de nombreuses décennies, depuis le siècle dernier, depuis le millénaire précédent ! Je n’ai pas « mon drapeau dans la poche » : j’assume pleinement mon choix politique clair et net ! Noir en plus !

Que du bonheur !

Les « pisses froid » vont rétorquer que la consommation d’icelui déclenche des « crises de foie » (de foi ? deux fois ?) ! Les ignares !! La « crise de foie » n’existe par !!! A la limite, et en lieu et place, peut se déclencher des engorgements de la vésicule biliaire mais est-ce obligatoirement lié à cette « pâte des dieux » ? Le débat reste ouvert comme la boîte  que je déguste à l’instant.

Les « azimutés du poids-chiche » dit neuronal (ils sont si naïfs) vont assurer qu’il s’agit là d’une dangereuse et terrible addiction, en grillant un tube racorni d’herbes délictueuses. Ben voyons ! Leurs délires n’est en fait qu’un transfert (bien connu des « psy ») de leur « propres » turpitudes esclavagistes et infernales.

Les « décérébrés », pour leur part vont mettre en avant la tendance similaire à l’onanisme dans l’acte de dégustation béat faisant grossir … Les obsédés !

En résumé partiel et impartial : le Chocolat c’est Bon ! Dans une de nos régions de par ici ils disent même Cémoi (publicité gratuite .. encore qu’une livraison conséquente serait acceptée …).

Ça, c’est dit !

Matière première transformée et agrémentée de beurre de cacao (sinon c’est pas bon !) elle est, parait-il, « réservée » à une (des) période(s) festive(s) … C’est FAUX !!!

A moins que chaque jour, avec une bouchée (au minimum) de ce produit, nous ne soyons de facto dans une période festive … C’est VRAI !!!

Après ces deux indices compréhensibles par tous j’en déduis que la période d’absorption n’entre pas en ligne de compte … OUF !!!

Alors, Pâques, Noël ou la Trinité … je m’en moque ! Je préfère mon militantisme quotidien bien plus efficace pour le bien être général, le mien en particulier, particulier que j’apprécie beaucoup dans ce type d’occasions neuves qui gomment le gris de mes pensées, le blouzzz de mes souvenirs, l’âcreté parfois d’un passé révolu.

Me voici, et te voilà, comme un Alchimiste devant sa cornue (non pas …. l’engin en verre voyons !) observant ravis la montée du plaisir de cette transformation chocolatée qui fond, et se tord dans un remugle des plus appétissant.

Nous voici donc comme un Alchimiste surveillant, comme de l’eau (de vie ?) sur le feu (divin, comme le marquis bien connu), la lente maturation et transmutation d’une graine en pâte, avec l’adjonction de quelques secrètes autres matières mystérieuses aptes à développer onctuosité et arôme (non ici, pas en Italie !).

Initiés à l’immortalité de la gourmandise militante et pleinement assumée, ensemble (tous, tous, enfin pas trop sinon les parts réduisent !) nous salivons devant cette transmutation du plomb en Or, de la graine amère (et père) en veloutées et onctueuses sources de plaisir solitaire partagé.

copeaux-de-chocolat

Chocolat !

Choco-là !

Cho-co-lat !

Qu’importe l’écriture si l’on a l’ivresse de cette dégustation subtile, autant qu’avide (et non à vide), cette vertigineuse descente dans le lit de cette coulée brune qui se love dans mon bol frémissant déjà, comme moi, de ses caresses sensuelles où tous les sens (pas d’interdit !) sont sollicités, titillés, excités, à me faire fondre également.

J’en frémis d’aise rien qu’à l’idée, qui en devient le Centre de l’Idée, des caresses suaves sur mes papilles gustatives, dans le gouffre accueillant de ma bouche qui bave  déjà rien qu’à l’odeur que hume mon nez, alors que mes iris (pas la fleur, décidément tu t’égares mon pote !) s’emplissent de cette coulée noire déjà …

Bigre me voilà lyrique dans l’impatience qui fourmille dans tout mon corps comme si … oui comme si ce nectar onctueux et puissant était un indispensable produit vital, nécessaire et indispensable à l’harmonie que je cherche du Nadir au Zénith.

Oui, pourquoi le cacher, pourquoi le celer, pourquoi l’ignorer ?

Je l’aime !!!

A la folie … tank à fer ….. à repasser par le cheminement de l’extase menant au nirvana, à l’éden, au paradis au 72 houris ou rien sinon.

J’en perds le nord et le sud itou, nonobstant l’orient et l’occident, pour m’égarer entre Nadir et Zénith, oui là où braillent tant et tant de célébrités vieillissantes, mais je m’éloigne du nectar qui me fait planer.

Brisons là ! Sinon le « délirium très mince » sera dépassé par un coma éthylique chocolaté, sans thé et sans lait !

Chaud cola …

Non ceci n’est pas l’original mais une fausse copie venue des États Unis d’Amérique, médicinale soi-disant, mais niet, ce n’est pas le cas !

Chocolat lui est avéré comme utile, nécessaire, indispensable à la santé (et pas la tôle) de l’Élite dont je suis fier d’appartenir : les « Chocolatés » de midi à minuit … qui œuvrent sur tous les points du Triangle à la gloire du Sublime nectar à 70% (Hors Taxes bien sûr) !

Nous y voilà au virage gourmand, assumé, par celles et ceux, dont je fais parti, qui invite le corps, l’âme et l’esprit à se restaurer dans un partage voluptueux et onctueux de cette pâte écologique qui nous remet en forme(s) à tout instant et en tous lieux.

Nous y voici, nous autres les abonnés au cacaotier, à patauger en liesse dans les moult déclinaisons odorantes et savoureuses de cette graine qui explique si bien l’expression populaire : « prends en de la graine ! ».

Nous y sommes, solitaires et solidaires, en couples et en masses, les yeux brillants de convoitises à peine bridées (comme on dit en Asie), à inspecter les choix offerts … en crottes, en ballotins, en sachets, en boîtes, en vrac.

Comment résister ? Pourquoi résister !

Noir il est, ce qui m’entraîne à mieux percevoir cette couleur qui n’en est pas une, au travers de ces carrés, barres, plaques dont je ne sais refuser la consommation vitale à mon bien être, et à celui d’autrui puisqu’elle m’apaise, me rend cool, zen et serein.

Oui, ce clin d’œil est un appel du pied (à prendre) pour accepter les dons en nature que tu ne saurais résister à me faire, en toute fraternité partagée.

Surtout n’hésites pas ! Laisse parler ton « bon cœur » à mon égard qui saura sourire à cette dégustation pleine de saveurs exotiques, mais néanmoins présentes ici et maintenant.

Non il ne s’agit pas d’une idée saugrenue, même s’il elle provient de ma part à ton endroit …  En fait c’est un signe quasi « divin » qui te reportera, n’en doutes point, ma gratitude provisoire, mais renouvelable bien sûr.

Ne te gausses pas, ne ricanes pas non plus, en cette période festive qui doit t’inciter, en toute humanité, à faire plaisir aux producteur, aux commerçants (bon là … je pousse, je reconnais) et à moi, ce dernier terme me tenant à cœur tout particulièrement.

Chocolat !

Que n’a-t-on fait en ton nom …

Esclavage, déforestation, pâles copies dangereuses pour la santé, et j’en passe …

En cette période, il me plait à penser qu’un des trois Rois-Mages soit porteur de ce trésor, déjà à l’aube de notre civilisation chrétienne, et avant, bien avant (à vent, aven …).

Ces Trois Mages Sages furent, dit-on, guidés par une Etoile qui scintillait, avec Force et Vigueur, dans l’immensité de la Voûte Étoilée.

C’est en mémoire à ce Symbole de Sagesse, Force et beauté que mon regard va quérir au sein de la voie lactée ton sourire, complice et concupiscent, qui m’aide à guider mes pas vers le plus proche chocolatier …

J’aime !

1507996_406121086199416_408774429_n

Chris

décembre 6014

Aldaria Final |
A demi -mot |
DES LETTRES ET DES MOTS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Aimé Comoé
| Les Poétiques Littérales
| Red Spirit