navigation

vernissage de l’Exposition de « Charbon ardent » sur le thème de la lumière 28 novembre, 2015

Posté par hiram3330 dans : Apports , trackback

Extrait du discours de M. Daniel Cros, président de l’Essor cévenol,

prononcé lors du vernissage de l’Exposition de « Charbon ardent »

sur le thème de la lumière

le mardi 24 novembre 2015 salle Marcel PAGNOL

à La Grand’Combe.

Sainte-Barbe-Charbon-ardent-Grand-Combe-2015_focus_events 

         Je tiens cependant à prolonger cette présentation pour éclairer le sens de la démarche qui est la nôtre.

En écoutant les vibrations du monde j’ai aussi entendu le cri de la vie. Ce cri me conta cette histoire que je veux partager avec vous.

         Un petit d’homme vient à la lumière, il vient de naître, il vient de prendre sa place dans la nature et dans le monde. Il y avait une chance sur 6 milliards paraît-il que ce soit lui qui naisse et c’est lui que la vie a élu. Alors, sa conscience s’éveille telle une petite lumière dans la nuit. Cette flamme est si petite et si particulière, si singulière, si originale qu’elle n’a d’autre choix que celui de vouloir grandir jusqu’à participer à éclairer le monde qui l’entoure comme pour rendre à la vie ce qu’elle lui a donné. Mais pour cela ceux qui l’ont précédé depuis des millénaires ont créé petit à petit les outils nécessaires au développement de la conscience, à l’élévation de l’esprit. Mais voilà qu’au siècle des lumières ils ouvrirent de nouvelles perspectives et l’affranchirent des barrières qui bornaient son espace. Alors la lumière de la Liberté éclaira le monde et naquit une organisation de la société sur le modèle d’un organisme vivant donc toujours en évolution,  qu’ils appelèrent République. Elle avait et a pour but l’émancipation progressive de chacun et non plus son asservissement comme le concevait l’ancien monde. Ce cri de la vie il faut savoir l’entendre au-delà de l’apparent chaos car c’est cet amour de la vie qui donne à la conscience qui s’élève et qui grandit encore et encore la force et le courage pour affronter sans peur la destinée de l’Humanité et combattre l’ignorance, la haine et le mensonge. Aimer la vie c’est résister, c’est construire, c’est donner, c’est vivre pleinement. Aimer le beau, aimer le bien, aimer le juste et aimer le vrai c’est participer au mouvement de la vie.

         Alors pratiquer un art, un métier, une science ou la philosophie sont autant de moyens dont le petit d’homme dispose pour libérer la flamme qu’il porte en lui et qui jaillit tel le cri du vivant. La connaissance de soi et la connaissance du monde plutôt que l’ignorance, l’altruisme et le partage plutôt que le repli sur soi et l’égoïsme, la recherche de savoirs et de connaissances plutôt que l’erreur et l’injustice sont autant de qualités humaines nécessaires au petit d’homme qui se veut porteur de la lumière de la Liberté.

         Libérer cette lumière que chacun porte en lui est de la plus grande importance car si cela n’est pas fait alors naissent les frustrations qui peuvent engendrer des monstres.

         C’est bien pourquoi  l’éducation et l’enseignement sont les conditions premières à l’émancipation de l’espèce humaine.

         Comprendre bien la portée et le sens du travail qui se fait dans les associations peut aider à travailler dans le sens de l’intérêt général.

                   Je n’ai plus qu’une question à vous poser.

 Percevez-vous ce cri de la Vie?

charriere-flamme

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Aldaria Final |
A demi -mot |
DES LETTRES ET DES MOTS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Aimé Comoé
| Les Poétiques Littérales
| Red Spirit