navigation

Flamme 1 juin, 2019

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , trackback

Flamme

28951712_1801880846509955_6586036545428389888_n

Qui ne connaît icelle ? Qui ne sait que d’elle naît la Lumière,  du moins « une lumière » ? Qui ne sait qu’elle .. brûle .. en se consumant elle-même ? Qui ne sait … aveugle, sourd, muet et j’en passe, quasiment « tout le monde » connait icelle non ?

Pourtant nous parlons ici, de facto, d’Énergie ….. Et qui peut connaître l’Énergie vraiment hors les spécialistes « scientifiques » dont je ne suis pas, pas plus que toi je suppose ?

Paradoxe ?

Non !

Comme tant et tant de « choses », l’humain parle, discourt, explique, fait le « paon » alors que ses mots propres ne font que dissimuler une ignorance, non pas « crasse » mais partagée par une foultitude innombrable …..

Critique(s) ? Niet ! Constat …

Tu te dis soudainement :  » ça va chauffer ! « , l’œil gourmand et l’esprit marécageux ….

Non !

Malgré le titre du sujet, il convient de rester froid comme un iceberg à la dérive dans l’immensité du réchauffement climatique qui a débuté et accélère sans en voir l’air.

Alors pas de quoi s’enflammer ….. de se réduire en cendres ….., « homme tu es et poussière deviendras » !

Je « sens » par mes cinq sens, et plus, l’âcreté de ta soudaine angoisse face à l’inconnu de ce qui risque de suivre au travers de ces nuées de pixels qui défilent (pas au pas de l’oie, ni de Loi d’ailleurs) sur la grisaille de ton écran informatique hors de prix.

Des frissons agitent ta structure moléculaires, des gouttes de transpiration malodorantes forment des rus sur ta peau fripée de craintes d’avoir à voir ……. ta « propre » (façon de dire) image.

Concupiscent (en un seul mot) tu trépignes, bavant, imaginant qu’il va s’agir de la « fameuse » flamme (déclarée ou pas) liée aux instincts reproductifs de la gente animale dont tu fais parti ….

Non !

Tant pis pour tes phantasmes et tes fantasmes, il convient de rester de « bois » et pas celui dont on fait les « flûtes » (oui là je vois que tu as saisi l’allusion allusive qui barbote dans ce que tu nommes, orgueilleux, « Libido »).

Point de tout cela, tout ceci est inclus inévitablement dans les réflexions (lumineuses ?) alors passons outre (sans s’y abreuver), hélas nous connaissons la faiblesse de l’humain se débattant dans la Ténèbre de l’Alpha …

Qu’est-ce donc pour toi, pour moi une Flamme ?

Évidemment, ça brûle …. mais encore ?

Comment la faire naître ?

En frottant d’une certaine manière deux bouts de bois, en frappant entre eux deux silex pour créer l’Etincelle, avec une loupe concentrant l’ardeur de Râ, en observant la Foudre de Zeus venue de l’Olympe, et peut être plus encore ….

Aujourd’hui, fainéant que nous sommes, nous usons d’allume-feu évolué (heu …. disons comme ça ….) : Briquet, allumettes, en fait nous employons une méthode Alchimique des plus naturelle  qui  « transforme » non ?

Nous sommes des Alchimistes !!!

Et créant l’Etincelle Initiale d’aucuns pourraient même croire être un démiurge à l’égal de l’Incommensurable … L’équivalent, sinon être même  un (le ?) Grand Allumeur de l’Univers ….. Étonnant non ? Et que devient donc Tubalcaïn sinon son fils ardent et métallier …

Mais est-ce une réalité vécue, un doux rêve caressé, une illusion (de plus) dans notre monde matérialiste, onirique, parfois … spirituel ?

Je te laisse juge, enfin façon de parler si je puis dire, car « juge » je ne pense pas te faire assez confiance (toujours en un seul mot) pour l’être, et surtout pas pour l’Etre !

Et vlan, voilà un aller retour auquel tu ne n’attendais point ; 1 à 0 et balle au centre ( au Centre de l’Union ?) …

Ta « flamme » déjà vacillante vient de prendre un sacré (Sacré ?) coup d’air et se tord, et se crispe, et se fond (curieux ça !) dans l’Ether déplacé sous cette surprise (sans pochette car je n’en ai pas les moyens, ni les minimes d’ailleurs).

Flamme !

Qu’es-tu donc pour je puisse t’avoir élue comme sujet dans cet infime blog à lecteurs masochistes ?

Bonne question dont je n’ai pas la réponse, pas encore, pas tout à fée …

Tu chauffes ! Tu éclaires ! Tu consumes !

Peu de « choses  » peuvent résister à ton appétit vorace, ton baiser dévore, ton baiser fait fondre, ton baiser éclaire …..

Tu es ce que tu es !

A l’origine de notre préhistoire connue tu fus un dieu, tu fus Dieu destructeur incompréhensible, redoutable et redouté, issu du ciel via ce que l’on nomme, aujourd’hui, éclair ….

Ta propagation était irrésistible, seule l’eau du ciel venait t’étouffer et refroidir tes cendres noires et grises .. Spectacle titanesque que ces luttes fréquentes entre ciel et terre, avec des escarmouches dissimulées par les cavaleries de nuages déchirés de ces traits de feu qui embrasaient Gé !

Flamme tu te tordais de rage et de fureur dans ta course avide à la consumation des végétaux et des animaux, hommes y compris.

Un des quatre éléments tu es …

Origine tu sembles être dans notre matérialité cosmique, dans notre réalité planétaire, dans notre réalité microscopique …..

Flamme tu virevoltes, tu danses avec ton allié l’Air,tu as un regard brûlant vers ton « ennemi » l’Eau qui te guette prête à t’étouffer dans son infinitude de gouttes indestructibles et immortelles ……. comme toi d’ailleurs.

Tu réchauffes nos corps, nos cœurs et t’insinues dans nos passions humaines torrides, mais tu sais aussi réduire en poussières carbonisées nos espoirs et nos rêves.

Ambivalente tu es ?

Androgyne tu es ?

Immortelle es-tu ?

En tout état de cause tu n’es pas réellement spontanée, mais naissante d’un choc, d’une rencontre, d’un mélange détonnant …

Voici donc ta naissance, mais est-elle voulue ?

Hasard ? Mais celui-ci existe-t-il ?

Volonté ? Mais de qui et pourquoi ?

Nécessité ? Etape indispensable à une suite …?

A quoi sers-tu donc ?!?

Finalement ne serais-tu point une sorte de message caché, celé entre flamme-chaleur-fumée, source d’un futur nécessitant une carbonisation, c’est à dire une mutation, une sorte d’œuvre au Noir …….

Mon intuition me souffle que je brûle …..

Il est bon d’écouter et d’entendre son intuition, messagère des dieux, de soi-même, d’une réalité gisante dans une autre dimension …

Mais je reste perplexe, je reste fasciné, j’en reste même baba !

Flamme tu m’intrigues car je te soupçonne  de consumer des réalités hors réalité que je ne puis voir, tout au plus deviner, sentir, ressentir telle ta chaleur et l’odeur de tes actions visibles …

Mystérieuse tu es tel un mystère hors espace-temps …

Ma curiosité s’est enflammée devant ton mystère curieux qui attise ma propre curiosité me consumant ardemment.

J’en suis désorienté … J’en ai perdu le nord … reste le sud étouffant de ta domination … reste l’occident fin et étape vers l’ailleurs …..

Il me faut donc rester serein (serin aussi si je siffle) face à cette énigme issue du passé et se projetant vers l’à venir qui est multiple dans ses dimensions incalculables à mon esprit d’humain … mais je poursuis ma quête par une foultitude de chemins (y compris de traverses) en transpirant sous ta chaleur omniprésente.

Flamme tu me fascines !

Je te soupçonne de dissimuler bien des réponses, partielles, aux sens de ma Vie qui me tance lorsque je m’arrête en cours de route.

J’ose espérer que jamais ne s’éteigne ma curiosité brûlante à ton égard.

.Flamme

Aussi il m’arrive de quérir des esquisses de réponses en projetant mon regard vers cette Voie lactée, y découvrant un autre regard, en réponse, aussi ironique que tendre …..

1425619_10152547621176744_775881715103791024_n

Et j’aime !

Chris

juin 6019

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Aldaria Final |
A demi -mot |
DES LETTRES ET DES MOTS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Aimé Comoé
| Les Poétiques Littérales
| Red Spirit