navigation

BRIC A BRAC 3 octobre, 2021

Posté par hiram3330 dans : Silhouettes , trackback

BRIC A BRAC

bab

J’avais un peu d’argent de côte.
J’me dis » Tiens, je vais me faire construire une petite maison.
Je vais voir un entrepreneur de béton armé.
Je lui dis : Combien cela va me coûter?

Il m’dit: 15 briques !
Je dis: Bon, je vais me renseigner.

Alors, je vais voir un copain qui est du bâtiment.
Je lui dis: Dis moi, une brique, combien ça vaut ?
Il m’dit: 2 tunes !

Alors je retourne dans l’entrepreneur de béton armé.
Je dis : Dites moi, pour une tune, qu’est-ce que je peux avoir ?
Il m’dit des clous !

Alors je retourne voir mon copain.
Je lui dis: dis donc, il veut me faire payer des clous.
Ben dis, il n’a pas de droit.

Alors je retourne dans l’entrepreneur de béton armé.
Je lui dis: Je veux bien payer, mais pas pour des clous.
Il m’dis vous n’êtes pas obligé de payer contant.
Je dis: content ou pas content, je suis obligé de payer.
Ben il m’dit 15 briques, oui.
Je dis: Bon, je vais me renseigner.

Alors je retourne voir mon copain qui est du bâtiment..
Je lui dis: Est-ce que tu peux me mettre 15 briques de côté ?
Il m’dis: d’accord.

Alors je retourne dans l’entrepreneur de béton armé.
Je lui dis: j’ai les briques, vous pouvez commencer.
Il m’dit bon, sur quel terrain?
Je dis: quoi. Quel terrain?
Il m’dit : faut un terrain !
Je dis: J’ai pas de terrain, moi,
Il dit: Moi, je peux en avoir un sur le champs.
Je dis: cela va me coûter combien ?
Il m’dit: je peux l’avoir pour des briques.
Mais si, j’dis, si je donne une brique pour le terrain,
Je ne l’aurais plus pour la maison.
Il m’dit: des briques, c’est de l’argent !
Il m’dit: 15 briques, 15 millions.
Je dis : Bon, alors pour la maison, c’est cuit !

Ah mais Il m’dit: si vous n’avez pas assez de briques,
Je peux vous la faire en bois.
Je dis: en bois, en bois, c’est pas du boulot.
Il m’dit: non. c’est du pin
Et je lui dis: ça va me coûter combien ?
Il m’dit: cela dépends du prix du pin.

Je dis: Bon, je vais me renseigner.
Alors je retourne voir mon copain qui est du bâtiment..
Je lui dis: Dis moi, un pin, combien ça vaut ?
Il m’dit: 57 francs le kilo.
Mais il m’dit: ça va bientôt augmenté.

Alors je retourne voir l’entrepreneur de béton armé.
Je lui dis: mettez m’en quelques kilos de côté.
Il m’dis: kilo? kilo? en matière de bois, on parle de stère.
Ah ben, si on parle de s’taire, c’est pas comme ça qu’on s’entendra.
Il m’dit: c’est qu’il en faut du pin pour faire des planches et le boulot, ça se paie.
J’dis: le boulot? Vous m’aviez dit qu’il n’y en avait pas.
Il m’dit: Il n’y pas de boulot, mais il y a du pain sur la planche.
Je dis: Bon, alors pour le pin, c’est cuit.

Alors je retourne voir mon copain qui est du bâtiment..
Je lui dis: c’est triste de passer par les autres pour avoir un chez soi.
Il m’dit: il y a un solution. On démolit pas mal en ce moment. Achète de vieux matériaux.
Puis je lui dis: cela va me coûter combien?
Il m’dit: une bouchée de pain.

Alors j’ai dis: ça va, j’ai compris.
Alors j’ai acheté des tonnes de stuffs, des stuffs de stocks et j’ai fais construire une entreprise de démolition.

Devos_n

Commentaires»

  1. un sketche à la Raymond Devos… Pas mal ! Bravo !

    Dernière publication sur Vie intérieure : Nous sommes grains de blé...

    Répondre

  2. bravo!

    Dernière publication sur le radeau du radotage : histoire de source

    Répondre

Laisser un commentaire

Aldaria Final |
A demi -mot |
DES LETTRES ET DES MOTS |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Aimé Comoé
| Les Poétiques Littérales
| Red Spirit