navigation

Solstice d’été 22 juin, 2022

Posté par hiram3330 dans : Apports , trackback

Solstice d’été

 gmir

Aujourd’hui c’est le solstice d’été et en Norvège c’est également bientôt Sankthans (Saint-Jean en français).

 

Cette fête folklorique avait lieu le 24 juin et célébrait la mémoire du prophète Jean-Baptiste. C’était une fête catholique qui avait énormément d’importance au moyen-âge mais qui, après la réforme de 1770, ne fut plus considérée comme un jour férié en Norvège.

 

La fête continua néanmoins d’être célébrée dans certaines régions de la Norvège, afin de perpétuer la tradition. Bien que cette fête soit catholique, elle n’en reste pas moins très en lien avec les traditions pré-chrétiennes et notamment avec le solstice d’été.

 

Dans la tradition catholique, Saint Jean était l’un des saints le plus populaire en Norvège et son nom donna de nombreux prénoms (Johan, Johannes, Hans, Jon).

La veille de Sankthans, une coutume était d’entreprendre un pèlerinage soit vers une église, soit vers une source sacrée.

 

Le jour de Sankthans était très particulier dans le folklore norvégien car il était considéré comme magique.

 

Par exemple, toutes les plantes ramassées ce jour-là possédaient des propriétés supplémentaires. C’est pourquoi, il était de coutume de décorer sa maison avec des fleurs. Une vieille tradition appelée « L’éveil des champs » consistait à aller au milieu d’un champ pour déposer une brindille.

 

Mais la nuit de Sankthans était également vue comme un point culminant pour la sorcellerie.

 

On disait que cette nuit-là, les sorcières sortaient sur leur balai pour se réunir. De nombreuses sorcières au Finnmark ont été brûlées car elles avaient été accusées de pratiquer un sabbat durant cette nuit. A Bergen, on disait que la montagne Lyderhorn était un lieu de rassemblement pour les sorcières.

 

La coutume qui est sans doute la plus connue de Sankthans, est celle d’allumer des feux de joie. La plus vieille mention de cette coutume date de 1550 par Olaus Magnus dans ses « Descriptions des peuples du Nord ».

 

De grands feux de joie étaient donc allumés et les gens dansaient, chantaient et buvaient autour. Lorsque le feu était presque éteint, les villageois s’amusaient à sauter par-dessus. Cette tradition était très populaire dans plusieurs pays et demeure encore vivante aujourd’hui ! Elle réunissait parfois plusieurs villages et devait être spectaculaire.

 

Une autre tradition moins connue, qui avait lieu surtout dans l’ouest de la Norvège, était le mariage des enfants. Ces derniers s’amusaient à se marier comme des adultes et des cérémonies étaient organisées avec des enfants costumés en prêtre, en fiancé, en invité etc…

Enfin, comme toutes les fêtes qui avaient lieu, la météo était très importante ce jour-là. Par exemple, on disait que s’il pleuvait et qu’il y avait du brouillard le jour de Sankthans, alors il n’y aurait pas de noix cette année là.

 

Dans certains pays, la fête du milieu de l’été (Midsummer) est célébrée la veille de la Saint-Jean.

 

Si chaque pays possède ses propres coutumes, celles de la Saint-Jean / Sankthans / Midsummer, reste globalement identique à travers l’Europe. On retrouve le lien avec l’eau et le feu, la fête du soleil et du jour le plus long de l’année, les feux de joie, les chants, les danses, les boissons… Elle fait partie du folklore européen et demeure l’une des fêtes pré-chrétiennes les plus fêtées encore de nos jours.

07_n 

Illustration: St. Hansaften paa Landet par Knud Bergslien

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Aldaria Final |
A demi -mot |
DES LETTRES ET DES MOTS |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Aimé Comoé
| Les Poétiques Littérales
| Red Spirit