navigation

LES LUMIÈRES DE LA PAIX PERPÉTUELLE. 3 avril, 2024

Posté par hiram3330 dans : Apports , trackback

LES LUMIÈRES DE LA PAIX PERPÉTUELLE.

_images

La manière de penser d’un chef d’État qui favorise les Lumières va encore plus loin et discerne que même au regard de sa législation, il est sans danger d’autoriser ses sujets à faire publiquement usage de leur propre raison et à exposer publiquement au monde leurs idées…

    Emmanuel Kant – Qu’est-ce que les Lumières- le 30 septembre 1784 à Königsberg en Prusse.

 

Kant après avoir exhorté l’homme en général à ‘Oser penser par lui-même, grâce aux Lumières de sa Raison, c’est 9 ans avant de mourir, qu’il décrit son chemin Vers la paix perpétuelle en 1795. Depuis nous tressons des couronnes de louanges aux Lumières dans notre monde occidental, en étant incapables de les mettre en action. Nous avons laissé prospérer à bas bruit le retour de l’obscurantisme religieux chez nous et le despotisme politique à nos portes. On n’entend même plus parler dans les cercles de pensée la Paix perpétuelle kantienne. Nous devrions au moins réfléchir aux articles préliminaires de Kant dans les corps diplomatiques de tous les états et s’y tenir fermement. Le premier des articles préliminaires de la paix est : Aucune conclusion de paix ne doit valoir comme telle, si une réserve secrète donne matière à une guerre future. Le deuxième principe préliminaire est : Aucun État indépendant (petit ou grand cela est indifférent ici) ne doit être acquis par un autre État à la faveur d’un échange, d’un achat ou d’un don, encore moins d’une guerre ! On mesure les efforts à faire au regard de ce deuxième préliminaire, quand on détourne les yeux lorsque qu’un État envahi un autre État. Ce qui a pour conséquence de rendre inenvisageable le troisième préliminaire kantien : Avec le temps, les armées permanentes doivent disparaître totalement, le temps n’est visiblement pas arrivé !

Le cinquième préliminaire : Aucun État ne doit s’immiscer par la violence dans la constitution et le gouvernement d’un autre État… Encore une utopie me direz-vous, quand on voit que même des États qui se revendiquent démocratiques laissent leurs mercenaires envahir et corrompre des États plus faibles.

Pour finir par une note d’espérance en même temps qu’un constat, nous avons la chance d’être dans une République. Kant ne s’était pas trompé quand il disait dans son premier article définitif de sa Paix perpétuelle qu’elle n’est possible que lorsque : la constitution civique de chaque État doit-être républicaine. Ne boudons pas notre chance, et n’hésitons pas à combattre pour affirmer notre devise républicaine.

Jean-François Guerry.

 images

Le 27 – mars LUCIDITÉ.

J’ai dû reconquérir cette joie intérieure sur un cœur inquiet et palpitant (…) Je dois apprendre à vaincre ce vague sentiment d’angoisse.

Etty Hillesum.

SOURCE  : http://www.lafrancmaconnerieaucoeur.com/2024/03/les-lumieres-de-la-paix-perpetuelle.html

guerry

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Aldaria Final |
A demi -mot |
DES LETTRES ET DES MOTS |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Aimé Comoé
| Les Poétiques Littérales
| Red Spirit