navigation

40 leçons de vie précieuses que j’ai mis 40 ans à apprendre 7 mai, 2018

Posté par hiram3330 dans : Apports , ajouter un commentaire

40 leçons de vie précieuses que j’ai mis 40 ans à apprendre :

969209_382037021906075_1903031000_n

1. Écoutez votre cœur, et votre esprit suivra.

2. Vous ne savez pas ce que vous ne connaissez pas. Parfois, votre voyage vous amènera aux pièces manquantes de vos connaissances. C’est pour cette raison que vous devez continuer à avancer et vous trouverez ce dont vous avez besoin.

3. Dites ce que vous pensez. Respectez toujours vos promesses, peu importe le prix.

4. La confiance en soi n’est acquise que si vous suivez le flux de la vie.

5. Les tentations sont momentanées, mais les conséquences ont un impact à vie. Et la vie est longue!

6. Les plans échouent parfois. C’est pour cela que vous devriez toujours avoir un plan B pour pouvoir aller de l’avant.

7. Suivez toujours votre plan, mais ne le faites pas aveuglément. Effectuez des corrections ici et là en cours de route. Élargissez vos horizons.

8. Les erreurs sont inévitables. C’est la vie. Personne ne s’est jamais trompé.

9. N’écoutez jamais les gens quand ils disent que quelque chose est impossible. Vous pouvez faire n’importe quoi si vous y croyez vraiment.

10. Personne ne connaît l’avenir.

image: http://www.gadlu.info/wp-content/uploads/2017/11/LOGO-Classeurs-Lec-ons.gif

40 leçons de vie précieuses que j’ai mis 40 ans à apprendre  dans Apports LOGO-Classeurs-Lec-ons

11. Laissez votre passé derrière vous.

12. Vous ne pouvez pas changer une personne. Soit vous l’acceptez soit vous avancez sans elle.

13. Écoutez toujours l’opinion des autres. Lorsque vous arrêtez d’écouter, vous arrêtez d’apprendre.

14. Interrogez-vous sur tout. C’est la seule façon de faire les choses correctement.

15. Vos croyances définissent votre personnalité, alors choisissez-les judicieusement.

16. Il y aura beaucoup d’obstacles pendant votre voyage. Ne les combattez pas, apprenez à les surmonter.

17. Votre esprit est puissant. Investissez dedans, apprenez tous les jours.

18. De temps en temps, rappelez-vous que vous êtes mortel et prenez bien soin de votre âme.

19. Traitez les autres comme vous voudriez être traité.

20. Le bonheur est une question de choix.

21. Tant que vous ne renoncez pas à la vie, la vie ne vous abandonnera pas.

22. Si quelqu’un dit qu’il peut prédire l’avenir, faites attention.

23. Croyez en vos rêves, même si vous pensez que vous êtes fou.

24. Arrêtez de vous inquiéter. Vous avez besoin de votre santé, et le stress ne fait que la détruire.

25. Dormez au moins 7 heures par nuit afin de pouvoir fonctionner normalement pendant la journée.

26. Prenez soin de votre corps. C’est le temple de votre tête!

27. Travaillez intelligemment, pas dur.

28. La vérité est toujours ce qu’il y a de mieux, peu importe combien c’est difficile. Il vaut mieux savoir que deviner et faire confiance aveuglément à quelqu’un.

29. Aimez-vous. Les autres vous aimeront seulement si vous vous aimez.

30. Soyez toujours gentil.

31. Toutes les relations ne durent pas pour la vie, et c’est normal.

32. Votre travail n’est pas de donner des conférences aux autres. Laissez votre vie être un exemple.

33. Si vous êtes parent, faites attention à vos actions car les enfants copient leurs parents.

34. Le changement exige un dévouement, de la discipline et de la répétition.

35. Concentrez-vous sur l’instant présent.

36. Indépendamment de ce que vous faites maintenant, gardez toujours votre avenir en tête.

37. Vous êtes l’unique personne que devez écouter . Arrêtez de faire semblant et acceptez-vous comme vous êtes, vivez pleinement votre vie.

38. Certaines personnes ne vous aimeront pas, et c’est normal. Il y a bien assez de gens qui vous aiment, concentrez-vous sur eux!

39. Le fait de vieillir ne signifie pas être plus sage. Certaines personnes répètent les mêmes erreurs depuis des années. Soyez intelligent, apprenez de vos erreurs et ne les répétez pas.

40. Vous savez ce qui vous convient le mieux, alors ne demandez pas de conseils aux autres. Affrontez vos problèmes sans l’aide de personne!

12540608_10201276800198527_1976990426099826728_n

A toutes et tous … 1 mai, 2018

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , ajouter un commentaire

muguet-bouquet-roses

Livres … avril 6018 18 avril, 2018

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , ajouter un commentaire

Livres

Même ne sachant ni Lire, ni Écrire …

Ce mois ci j’ai épelé avec un grand plaisir, entr’autres :

Δ

le livre de  ROMBI

« L’HISTOIRE EXTRAORDINAIRE DE JC LE FILS DU BIG BOSSE« 

LA COUVERTURE JC

 Δ

le livre de  BERNARD WERBER

 » DEMAIN LES CHATS « 

 demain les chats

Δ

le livre de  DAVID MOITET

« LE PASSAGE DES OMBRES« 

passage des ombres

Δ

le livre de SYLVIE BARBAROUX

« POUR L’AMOUR D’ISIS « 

 Pourl'Amourd'Isis

 

Livres ... avril 6018 dans Billevesees & coquecigrues Emoticons-plus.com-21

Chris

avril 6018

Pluie et Dérive …. 17 avril, 2018

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , ajouter un commentaire

Pluie et Dérive ….

Image2

Ce matin, bien avant l’aurore mon regard est allée quérir cette voie d’argent qui illumine les ténèbres cycliques avant que ne pointe Ra. Las point de reflets de ce taquin à naître, une brume épaisse et lourde enrobait mon réveil…

Ouate ! Curieuse impression de silence et mouvement dans l’azur déguisée en nuées grisonnantes telles désormais la couleur des cheveux qui me restent.

Pas de nostalgie, ni de regrets devant cette grisaille qui ne saurait étouffer la puissance des rayons taquins jouant à cache-cache dans la masse humide qui se traine avec paresse dans la mémoire d’une immensité cosmique sans borne.

L’eau c’est la Vie ! Aussi …

La sècheresse recule, goutte à goutte, sous les assauts des seaux que l’Olympe déverse en averses, que nos lèvres craquelées, comme la terre de Gé, lapent en même temps que nos larmes de joie à cette humidité revigorante …

Il apparait que le « gris » peut être aussi la Vie !

En attendant, foin de philosophie et profitons, chacune et chacun, de cet H2O qui ruisselle de ces convois, qu’on voit parfaitement, défiler en masse atmosphérique au dessus de nos têtes exsangue de sa présence.

Il pleut !

Plut à Dieu que l’eau du ciel n’inondât point l’espace solide où je gite encore sèchement …

Mais je m’égare un peu, et en période de grève c’est pas le mieux du pire, bref je reviens à mes moutons qui moutonnent dans l’azur caché par eux, sans m’endormir moi.

Bruine délicate, mais froide, grossit et grossit, telle une baudruche sale, pour devenir roulement sauvage par vent poussé dans une galopade effrénée et sauvage à l’instar d’un cheval de rodéo neuf.

La température en profite, sournoisement, pour se replier vers le bas, mais comme tout ce qui est en bas est comme ce sui est en haut, nous voilà bombardés par un staccato de grésil d’abord, de grêlons vicieux d’autre part.

Nos celtes ancêtres, tendance gaulois, n’avaient pas tord : il arrive que le ciel nous tombât sur la tête, et vu la rareté des cheveux qu’il me reste … c’est douloureux, même pas engourdi par le froid complice.

Je rage et fulmine soudainement de n’avoir pas prévu cette humidité agressive et gelée.

Restons cool, et non coule …

L’eau est source de Vie, indispensable à la Vie, d’ailleurs ne dit-on pas « mettre de l’eau dans son vin » ?

Il n’empêche que la cavalcade nuageuse, zébrée d’éclairs (même pas au chocolat !), mitraillant de glace (même pas italienne !), me fait plonger, tout vêtu, dans l’humidité m’entraînant vers le rhume sans rhum, ni tambour ni trompette ….

Désagréable sensation que cette transpiration qui n’est pas mienne, et qui vient dégouliner des mèches (rares il est vrai) de ma coiffure, jusqu’aux ongles incarnés (oui je crois en la réincarnation) flottant dans mes grolles rapiécées.

Que d’eau sur mes os, alors que mes dents s’essayent aux trépidations des castagnettes ibérique, et que je grelotte en surnageant à peine, avec peine sous ces assauts de seaux se vidant comme une avalanche de blanche à flanc de montagne sur mes flanc granuleux d’une chair de poule célibataire.

Rideau ! Rideaux ! Rides d’eau !

Assailli de toute part me voici hagard sous le regard gris ciel d’averses diverses qui me fouettent sans cesse dans un bombardement de gouttes, de cristaux, d’eau …

Lessivage !

Ça ruisselle de toutes parts, d’en haut en bas, de bas en haut ; l’Eau primale nous refait un Tout comme au Commencement après que la Lumière fut …

Étrangeté de la physique Euclidienne, surprise de la physique Quantique …..

Sous ces torrents Hermès vaque sereinement avec son Émeraude et des sandales ailées, survolant le Nil, Noé et son Arche, les tsunamis pas du tout amis, les rus, rivières et fleuves qui grognent et grondent.

Et moi je me trempe au risque que la chair quittât les os ! Horreur ! Eau Reures ! Hors Heures !

Je me semble me liquéfier dans cette humidité dont l’abondance n’est pas issue d’une corne éponyme mais rigolant des pleurs des Anges des cieux, d’essieux itou de cette charrette du vendeur, vent d’heures, d’Ô natif de la « mousson » (comme on susurre à Montpellier) tirée par un cochon d’inde, dinde, dingue !

Quelle suée …

Je patauge dans la gadoue de mes images qui surnagent encore, laborieusement, avant que d’aller, fondues, être aspirées par la bouche d’égout, dégout …. des goûts et des couleurs qui passent sous l’action acide de l’eau des cieux, étrangeté là encore du présent passé en devenir.

La fantasia des cumulus-nimbus accélère jusqu’à en devenir une charge héroïque aux rares survivants annoncés dans le synopsie de cette œuvre tragique qui pousse à sourire… car l’Eau … c’est la Vie.

Ici est la voie humide dirait l’Alchimiste échangeant avec Hermès, ici est l’accomplissement d’un plaisir vital murmurait le porteur d’eau, ici est l’océan primal annoncerait le premier des marins, là est l’eau, hello, confirmerait le clown à l’humour coulant.

Ça baigne !

Comme sous une douche, dans une baignoire, dans un baquet de mon enfance du millénaire précédant, ça baigne comme un chichi dans l’huile bouillante, comme un apéritif qui se noie et gémit, comme une éponge qui se gonfle orgiaquement,  comme un balai brosse en couple avec sa serpillère d’avant les chiffons jetables, comme .. comme …. une fuite en toiture suite à une brusque et violente averse, à verse.

Bref ça ruisselle un max.

Pourtant, je distingue au travers de ce rideau des perles salées qui coulent sur des joues d’un visage faisant la moue, tristounet, insensible à ces marécages en voies de constitution, à ces flaques déjà salies pas les semelles du passé des passants, à ces rigoles qui ne rigolent point avec d’aller se suicider dans l’à-valoir, l’avaloir du caniveau usé et las de tant de tumulte.

L’ondée dissimule l’ondine, dommage …

Me re-voilà isolé tel  un naufragé sans son vendredi au milieu du centre de nulle part, ici où git l’incommensurable miroir de demain à hier …

Que d’eau, que d’eau comme disait Mac (je vous laisse le choix du second terme – thermes de thermalisme bien sûr) ceint d’un gilet de sauvetage percé par sa bouffisance.

Les flots montent, les flots grimpent, les flots heures sans une minute de répit.

Me voici fort marri d’être cerné, con-cerné diraient d’autres me connaissant, con-naissant car rien ne sert de partir avant l’Eure dans une inondation, c’est bien con-nu par les baigneurs esseulés.

Je divague, je dix vagues, je tsunami même …. délire d’overdose d’eau cosmique qui me ballote de rive en rive, de méandre en méandre, d’écluse en barrage, mais je surf tout joyeux à l’ivresse de cette vitesse qui m’aspire comme thé vert glacé via une paille.

Soudain !

Stop !!

Arrêt !!!

Le réveil est brusque, voire brutal dans les draps trempés d’une malsaine suée de délire, de délire, de délire …

Les paupière se lèvent, au travers la vitre mouillée des pluies nocturnes, au travers de ces perles où je me mire hagard, au travers la luminosité qui a balayé les moutons gris, les moutons noirs je vois …….

Un regard humide et souriant qui sèche mes appréhensions, mes peines et cauchemars, qui réchauffe tendrement mes pensées et les limbes de mes songes plus vieux …

Et j’aime.

Chris

avril 6018

26648_10151832361557063_1814803041_n

Image de prévisualisation YouTube

 

Livres … février 6018 26 mars, 2018

Posté par hiram3330 dans : Livre , ajouter un commentaire

Livres

Même ne sachant ni Lire, ni Écrire …

Ce mois ci j’ai épelé avec un grand plaisir, entr’autres :

Δ

le livre de  PHILIPPE GELUCK

« CHACUN SON CHAT« 

CHACUN SON CHAT

 Δ

le livre de  LAURENCE BENVENISTE

 » LES CHAPEAUX JAUNES DU PAPE « 

 LesChapeauxJaunesduPape

Δ

le livre de  JOSÉ LUIS CORRAL

« L’HÉRITIER DU TEMPLE« 

HERITIER DU TEMPLE

Δ

le livre de JEAN-MICHEL ROCHE

 » EN QUÊTE D’OGM « 

 EN QUETE D OGM

 

Livres ... février 6018 dans Livre Emoticons-plus.com-21

Chris

février 6018

Le magnétisme 11 mars, 2018

Posté par hiram3330 dans : Apports , ajouter un commentaire

LE MAGNÉTISME

0011224god-is

Le magnétisme revitalise l’organisme et stimule le système immunitaire, il rééquilibre le système nerveux, calme les douleurs et redynamise les chakras qui sont des centres énergétiques, chacun d’eux influence les organes et diffuse l’énergie vitale; c’est un traitement naturel, complémentaire de la médecine traditionnelle.

On distingue 3 types de magnétisme :

- Le magnétisme terrestre
- Le magnétisme humain
- Le magnétisme spirituel des guérisseurs

LE MAGNÉTISME TERRESTRE

Le magnétisme terrestre est un phénomène physique, qui se manifeste par l’attraction ou la répulsion d’un élément sur un autre. Ces phénomènes s’effectuent à l’intérieur d’un champ magnétique et sont produits par des charges en mouvement positives ou négatives.

LE MAGNÉTISME HUMAIN

C’est l’art de la transmission de fluides magnétiques.

Chacun de nous possède dans certaines parties de son corps des cristaux de magnétite en concentration plus ou moins importante. Cette magnétite se concentre plus fortement dans les doigts des mains, des pieds, dans le souffle, les yeux, etc…

Le MAGNÉTISEUR est une personne qui possède une forte concentration de cette magnétite et qui a appris à s’en servir. L’enfant qui tombe et à qui sa maman passe la main sur le bobo, est soulagé par magnétisme; le plus souvent nous utilisons le magnétisme sans le savoir, par exemple lorsque nous avons mal au ventre, nous posons notre main dessus pour nous soulager; et souvent cela fonctionne.

Le corps humain se décompose en parties magnétiques positives et négatives :

La face antérieure du corps est positive, la face postérieure (le dos) est négative, le coté droit est positif, le coté gauche est négatif, etc…

Le magnétiseur se servira de cette double polarité par exemple :

Pour exciter un organe paresseux il mettra la main droite positive sur le foie qui est positif, ou au contraire pour calmer les spasmes et les crampes d’estomac il mettra la main gauche négative sur l’estomac qui est positif, dans le premier cas c’est une position « isonome » (+ et +) et dans le deuxième cas c’est une position « hétéronome » (- et +).

Les picotements ressentis par le magnétiseur, particulièrement dans les paumes des mains, voire les sensations de chaleur intense, sont des indicateurs de l’énergie qui existe et qui demande à se déverser sur le magnétisé.

Les procédés de magnétisation sont simples et le fait de magnétiser habituellement augmente la puissance du fluide magnétique.

Seulement 15 à 20% des magnétisés ressentent les effets du magnétisme dans les minutes qui suivent (sensations de chaleur, calme, bien-être, apaisement des douleurs), « ce sont les sensitifs ». Les autres ne ressentiront les effets qu’après plusieurs heures ou même plusieurs séances.

Après une séance de magnétisme, notamment pour des douleurs corporelles, la sensation de douleur peut se cristalliser après quelques heures ; il ne faut pas s’en inquiéter, bien au contraire, c’est que le mal revient à la surface pour mieux disparaitre ensuite. De même après un soin pour de l’eczéma ou autres, les manifestations de cet eczéma (boutons, rougeurs,etc…) vont ressurgir de plus belle dans les jours suivants et cela peut durer plusieurs jours (3,4,5 et plus), mais ensuite tout va disparaître petit à petit; c’est un phénomène naturel et il faut s’en réjouir car c’est la preuve que le soin à réussi.

Il est déconseillé de se doucher le soir même après une séance de magnétisme, car alors, comme le magnétiseur qui se dégage en passant les mains sous l’eau, le magnétisé se dégagera du magnétisme qu’il a reçu pendant la séance.

Le magnétisme n’engendre pas d’effets secondaires, aussi il est conseillé à toutes personnes souffrantes d’essayer cette méthode de soins avant, pendant ou après d’autres méthodes plus agressives ou n’ayant pas donné de résultats probants, sans pour cela arrêter des soins nécessaires en cours. Un magnétiseur sérieux ne vous demandera jamais d’arrêter un traitement médical donné par un docteur, le magnétisme vient en complément.

Les médicaments allopathiques agissent sur le corps du patient, le magnétisme agit sur les énergies des corps subtils, tel le corps éthérique.

LE MAGNÉTISME SPIRITUEL DES GUÉRISSEURS

Il est animé par la foi et la prière qui s’imprègnent et restent dans tout de façon spontanée, il apporte protection également au magnétiseur. Je pense que M. VINET de Talence (33) pratiquait ainsi.

L’énergie qui est transmise par le guérisseur au patient, provient de deux sources distinctes; la première venant du cosmos, c’est la lumière divine, on dira qu’elle vient de Dieu, ou on l’appellera le Ki, le prâna, le ying et le yang,etc…

La deuxième énergie est tiré du magnétisme de la planète terre, qui est en toutes choses, le sol, les arbres,etc…

Le guérisseur est un canal pour ces deux énergies (voir les théories du Reiki); il appellera ces énergies, les laissera le pénétrer de la tête aux pieds et les dirigera vers le patient à travers ses mains avec tout l’amour nécessaire pour le soulager et le guérir durablement.

C’est le magnétisme de Jésus qui guérit par l’imposition des mains et c’est le magnétisme des Saints reconnu par l’église après un miracle avéré, comme la guérison d’une sœur par Jean Paul II qui vient d’être reconnu comme un miracle par l’église.

Le magnétisme, vous soulage sans effet secondaire.

Merci Guy pour ce partage …

8548_600150649995008_379696885_n

SEPT PRINCIPES DE LEADERSHIP A APPRENDRE DE LA VIE D’UN AIGLE ….. 16 janvier, 2018

Posté par hiram3330 dans : Apports , ajouter un commentaire

aigle1

Je ne sais si vous le savez ou l’avez déjà observé,  l’aigle est un des rapaces les plus fascinants et les plus mystérieux à la fois.

Voici 7 principes de leadership que nous pouvons tirer de l’aigle:

1. Les aigles volent Seuls et à haute altitude.
Ils ne volent pas avec les moineaux, les corbeaux, et tous les autres petits oiseaux.

*PRINCIPE n°1: Éloignez-vous des gens bornés, ceux qui peuvent vous faire tomber. L’aigle vole avec les aigles. Maintenez-vous en bonne compagnie.*

2. Les aigles ont une vision précise.
Ils ont la capacité de se concentrer sur quelque chose sur une distance d’aussi loin que 5 km. Peu importe les obstacles, l’aigle ne dévie pas son attention de la proie jusqu’à ce qu’il l’attrape.

*PRINCIPE n°2: Il faut avoir une vision et rester concentrer, peu importe ce que peuvent être les obstacles et vous réussirez.*

3. Les aigles ne mangent pas des choses mortes.
Ils se nourrissent uniquement de produits frais.

*PRINCIPE n°3: Ne comptez pas sur vos succès passés , continuez à aller  de l’avant, à faire de nouvelles conquêtes. Laissez votre passé là où il appartient, dans le passé.*

4. Les aigles aiment la tempête.
Quand les nuages se rassemblent, l’aigle est excité, il utilise les tempêtes pour s’élever davantage. Une fois qu’il trouve le vent de la tempête, l’aigle va utiliser la tempête qui fait rage pour se hisser au-dessus des nuages. Cela lui donne  l’occasion de glisser et de se reposer sur ses ailes. Pendant ce temps, tous les autres oiseaux se cachent dans les branches et les feuilles de l’arbre.

*PRINCIPE n°4: Faites face à vos défis de front sachant que de ceux-ci vous sortirez plus fort et mieux que ce que vous étiez avant ces défis. Nous pouvons utiliser les tempêtes de la vie pour atteindre de plus hauts sommets. Ceux qui se concentrent sur les performances n’ont pas peur de monter aux sommets des plus élevés. Ils n’ont pas peur des défis, mais plutôt ils les savourent et les utilisent de façon rentable.*

5. L’accouplement ou le jeu amoureux chez l’aigle.
Quand un aigle femelle rencontre un mâle et qu’ils veulent s’accoupler, elle vole vers le bas à ras de terre, ramasse une brindille et remonte dans les airs avec l’aigle mâle à sa poursuite. Une fois qu’elle a atteint une altitude suffisamment élevée pour elle, elle laisse tomber la brindille sur le sol alors qu’elle regarde. L’ aigle mâle poursuit la brindille, la rattrape avant qu’elle ne tombe , puis la ramène à l’aigle femelle. L’aigle femelle saisit de nouveau le rameau ou la brindille et vole à une altitude encore plus élevée pour la déposer à nouveau quelque part pour que l’aigle mâle continue de la poursuivre. Ceci se produira des heures durant à des hauteurs toujours plus élevés à chaque fois, jusqu’à ce que l’aigle femelle ait l’assurance que l’aigle mâle a maîtrisé l’art de rattraper sa brindille, ce qui est preuve de son engagement. Alors et alors seulement, elle lui permettra de s’accoupler

*PRINCIPE n°5: que ce soit dans la vie privée ou dans l’entreprise , il faut tester l’engagement des personnes destinées à s’associer avec vous. Ne vous associez qu’avec des gens qui ont réellement fait la démonstration de vouloir s’associer ou de travailler avec vous et ont fait preuve de détermination pour ça. Ce principe peut aussi servir lorsqu’il s’agit d’accepter son conjoint ou conjointe pour la vie.*

6. Les aigles préparent leur petits pour l’envol.
Ils enlèvent les plumes et l’herbe douce dans le nid pour que leurs petits deviennent mal à l’aise, et les préparent ainsi à voler ,éventuellement les petits se sentent obligés de voler quand il leur devient insupportable de rester dans le nid.

*PRINCIPE n°6: Laissez tomber votre zone de confort, il n’y a pas de croissance pour quiconque demeure dans sa zone de confort.*

7. Quand l’aigle vieillit.
Ses plumes deviennent faibles et ne peuvent plus l’entrainer aussi vite et aussi haut qu’elles le devraient. Cela le rend faible et pourrait le faire mourir. Alors, il se retire dans un endroit, loin dans les montagnes. Là, il arrache les faibles plumes de son corps et brise ses becs et griffes contre les rochers jusqu’à ce qu’il soit complètement nu; un processus très sanglant et douloureux. Puis il reste dans cette cachette jusqu’à ce que ses nouvelles plumes aient poussé, et que se soient formés ses nouveaux becs et griffes, puis il sort, capable de voler bien plus élevés qu’auparavant.

*PRINCIPE n°7: nous avons besoin de délibérément nous défaire de vieilles habitudes, peu importe le niveau de difficulté que cela présente, les choses qui nous pèsent et qui n’ajoutent aucune valeur à nos vies doivent être abandonnées. Il n’y a pas de :« c’est comme ça la »*

Fascinant n’est ce pas?

Alors NE RENONCEZ JAMAIS A DEVENIR LE MEILLEUR DE VOUS-MÊME.

*SOYEZ UN aigle*

aigle-royale

123456...80

Aldaria Final |
A demi -mot |
DES LETTRES ET DES MOTS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Aimé Comoé
| Les Poétiques Littérales
| Red Spirit