navigation

Semaine 25 mai, 2009

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , 2 commentaires

Semaine

systemesolaire3.gif

Ainsi une de plus en moins comme on pourrait dire un brin plaisantant, un brin angoissé face à ces jours enfuis les uns après les autres .. comme glisse l’eau du torrent de notre vie qui coule sans se noyer.

Son origine est si ancienne qu‘il faut quasiment être un historien d’envergure pour en discerner les prémices. Las, je ne le suis point, tout au plus m’arrive-t-il d’être un chouya curieux, notamment sur des aspects qui, subitement, m’interrogent avec acuité ; étrange esprit j’en conviens, mais n’est-ce pas ton cas aussi à toi, toi qui viens « espincher » sur la toile, qui vient grignoter quelques miettes (au mieux), quelques miasmes (au pire) du délire d’un scripteur le plus souvent anonyme.

Une semaine.

Période de sept jours consécutifs, depuis ….. longtemps, peut être même depuis les chaldéens .., bon ça n’a pas empêché leur mort, ni celle de leur civilisation. Mais pourquoi donc cette « semaine » ?

Deux cycles astronomiques sont possible, si j’ai bien saisi quelques explications d’un mien ami : le cycle lunaire et le cycle solaire. Deux cycles concurrents, peut être complices.. je ne sais, mais pas un bi-cycle ! Encore que ….. pédalant moi même dans la semoule, je m’interroge ..

La semaine, de sept jours, qui plus est reste en concordance avec des planètes (oui même lune et soleil, à l’époque, étaient considérés ainsi), et que celles-ci car les pèlerins de naguère n’avaient pas le bol d’avoir Hobble en orbite eux. Quand à leur vue perçante elle restait limitée, pourtant pas de pollution en ce temps là.

Une semaine mythologique.

Et oui, les divinités se succèdent, se bousculent un peu parfois, les grecques, les romaines, les mayas, les aztèques, les …… une cohue, une foule que dégueule le ciel pour ces sept petits jours … Un comble que cette litanie de dieux et de déesses qui viennent enquiquiner le pauvre et petit peuple d’alors.

Je te parle à peine des « religions » opposées, antagonistes, con-currentes qui se disputèrent également le « jour du seigneur » par des luttes de saigneurs … y compris les « celles dite du Livre », tu sais les monothéiste qui ont voulues avaler les précédentes en leur piquant, sans scrupule aucun, les mythes, dates, lieu sacrés, « hommes providen-ciel », et j’en passe et des bien pire .. hélas.

Et pourquoi tout ça ? Pour sept jours …

Une semaine astronomique.

Oui astronomique … voire astrologique pour les plus courageux, mais astronomique c’est déjà bien pour ceux qui marchent la tête baissée fixant obstinément la poussière de leurs pas …. dans la grisaille, non pas de leur quotidien, mais de celle qui est en eux .. Pourtant, lever les yeux, fixer d’abord l’horizon, ensuite la voûte étoilée pour découvrir la voie lactée c’est pas rien ! La découverte de notre système solaire est un des prémices à la découverte de notre intime personnalité.

Astronomique car sept jour vu à l’aulne du firmament nous permettent de relativiser notre taille d’infinitude petitesse, et pas que par la taille, nonobstant la splendeur du cosmos, celle de la cosmologie et de la cosmogonie ….. découvertes fabuleuses d’un présent ayant des milliers, millions, milliards d’années lumière d’âge …

Une semaine à moi.

Passer d’un jour à l’autre, est un peu comme jouer à la marelle. On passe de la terre au ciel …. sur un pied, sur deux pieds, on y arrive en ayant un peu d’équilibre, un peu d’élan, un peu de réflexion, mais qui sait beaucoup d’intuition.

Pour ma part, d’un astre à l’autre se dévoilent des nuages d’images neuves ou noircies par le temps, des symphonies de mots, parfois d’idées, des flagrances mêlées pouvant faire éternuer, des nuances sucrées, salées, amères et douces, des caresses tendres et des pincements sournois …. Ces rappels m’entraînent dans des tourbillons de sensations étranges et paradoxales, lorsque je bondis, avec une sage prudence, au travers de ces planètes.

Un plaisir étouffe une tristesse, une lumière éclaire une nébuleuse sombre, un sourire me réjouit dans l’instant, un malheur me navre, un partage me ravit, un regard m’émeut, une douleur me vrille, je ne suis qu’un homme, ni plus ni moins.

Mais j’aime.

J’aime la curiosité d’une découverte imprévue, j’aime la gourmandise chocolatée, j’aime lire et lire, j’aime écrire à l’occasion, j’aime chercher et même trouver, j’aime voir et entendre rire, j’aime le sérieux de la taquinerie un zeste ironique, j’aime …. j’aime comme toi, tant et tant.

J’aime l’attention d’un visage recueilli, j’aime la mèche de cheveux rebelle, j’aime le naturel sans fard, j’aime une oeuvre d’art non connue, j’aime regarder, j’aime voir, j’aime découvrir et trouver, j’aime …. j’aime comme toi, tant et tant.

J’aime lever les yeux pour me perdre dans les songes de mes rêves, j’aime traverser les nuées pour naviguer dans l’espace, j’aime voire luire les étoiles, j’aime me couvrir de la voie lactée, j’aime arpenter la voûte étoilée, j’aime … j’aime comme toi  … et toi.

Chris

Mai 6009

systemesolaire.jpg

Dimanche 24 mai, 2009

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , ajouter un commentaire

Dimanche

Enfin nous y voilà ! C’est Dimanche …

Le premier ou le dernier jour de la semaine ? Vaste question, débat multi-centenaire, jour consacré, pour les chrétiens entr’autres, à Dieu, le Créateur débutant, ou le Créateur reposant ….. Bref, ne doit-on pas considérer qu’il est à la fois le Premier et le Dernier jour de la semaine ? En quelque sorte, vu sous un autre angle, il serait donc symboliquement, comme le Grand Architecte, l’Alpha et l’Oméga.

alphaomega.jpg

Lorsque j’étais … un peu plus jeune (ne rigoles pas c’est arrivé !), j’allais à la messe et oui … choix parental oblige, à l’époque c’était souvent comme ça et pas autrement, et dans le fond je ne regrette pas .. avec le recul et la réflexion. Bref le dîner ensuite était celui d’un « jour de fête », « amélioré » si je puis dire .. « La poule au pot » était remplacé par le poulet rôti aux oignons .. un délice. Après un apéritif des plus sommaire, vin sucré … oui tu lis bien, vin sucré. 

J’avoue que j’attendais avec impatience le dessert dominical ….. ce doit être l’âge qui faisait ça (la gourmandise susurres-tu ?) … passons, toujours est-il qu’après « la messe » en latin hein ! Les hommes à gauche et les femmes à droite (séparés strictement), ou l’inverse … après une balade aux « puces » où je badai devant ces camelots atteint d’une logorrhée verbale me laissant pantois, et face à tous ces « gadgets » multicolores, je cherchais, les yeux au sol, l’improbable piécette subrepticement tombée d’une poche.

Dimanche.

Doit-on être étonné qu’aucune planète ne gouvernât ce jour particulier ? Non aucune planète mais une Étoile, notre Étoile Solaire, le Soleil … source de vie pour notre bleue planète oxygénée. Et nous tournons autour d’elle depuis ……. « Galilée » (pas la chanson de Sheila et des rois mages ..)… révises donc ton histoire ! Avant c’était l’inverse, sinon pour toi c’était le bûcher ! Et toc !

Jour de repos depuis le décret du 7 mars …. 321 (oui tu lis bien là aussi !) de l’empereur Constantin 1er, et c’est en 1906 pour la France que la Loi fixe le jour de repos le Dimanche. Aujourd’hui cet aspect est battu en brèche sans cesse par le « nabot-léon » et ses sbires dit « libéraux » … libéraux pour eux bien sûr.

Tu vois, même un mécréant « laicard » athée doit reconnaître qu’au commencement était … Constantin et non la « religion CA&R », comme quoi les fausses idées, et celles pré-conçues ont la vie dure, et qu’il faut garder la tête froide, surtout au … soleil.

Dimanche.

Jour solaire donc, et le Premier des dieux supposés pour l’humain ne fut-il point ce disque de feu, cette boule d’hydrogène principalement, cette chaude lumière qui se levait … parcourrait  le ciel pour aller se coucher à l’opposé … Aujourd’hui encore, grâce à dieu, il en est ainsi … d’orient en occident en passant par le midi et le zénith (pas la salle de concert !), pour que nous puissions vivre, avec l’eau aussi, et la photosynthèse vitale.

Un symbole superbe dans sa simplicité complexe : un cercle avec un point central.

solsymb.jpg

Nous voilà donc au « centre de l’idée » en quelque sorte, l’Un ayant peut être crée le Tout … un travail, non pas de romain, mais de compas … d’où qui sait cette notion de Grand Architecte, voire en regard des anciens rouages de Grand Horloger …..  Un Créateur donc que ce Soleil symbolisé et apuré dans sa représentation universelle.

architecte01.jpg

Cette gigantesque « bombe à hydrogène » est né, paraît-il il y a environ quatre milliards et demi d’années ….. un bail donc, si bien que cela échappe à mes souvenirs …., et devrait perdurer en se transformant quasiment dix autres milliards d’années. Bon on a la marge si l’humanité en folie ne stérilise pas elle-même notre bille bleue dans les ans à venir … Mais ces chiffres colossaux ne doivent pas nous dissimuler notre responsabilité individuelle et collective dans l’éclairage public, économique, de nos rues !

Dimanche.

Jour réservé à la fête … des mères, des pères, des grands mères, une belle invention que ces fêtes commerciales dominicales je trouve .. tous les autres jours de l’an, on s’en fout ! Au moins on peut considérer qu’on est organisé. Et je te parle même pas des dimanche électoraux …

Et le dimanche 22 janvier 1905, tu t’en souviens ? Ignare ! C’est le « dimanche sanglant » à Saint Pétersbourg  (Russie au cas où tu t’égarerais sur le planisphère) déclencheur historiquement fixé du début de la révolution d’octobre (en novembre je te le rappelle) qui a vu la création des soviets, Lénine, Trotsky, Staline, et j’en passe comme le mur de Berlin, les « asiles psy pour opposant », enfin tout une série de progrés progressistes et humains)

L’histoire se fait aussi ce jour là … même si on hésite encore à choisir entre premier ou dernier jour de la semaine, plus rien n’est respecté ma bonne dame … c’est terrible, même le dimanche !

Dimanche je t’aime bien moi, que tu sois le début ou la fin peu me chaut, il est écrit quelque part … (oui je sais où … cherches toi) que les premiers seront les derniers, et probablement vice-versa. Être ce jour me satisfait par son train, son tortillards qui charrie la ribambelle de mes images du passé, du mien surtout … Non ce n’est pas de la nostalgie, c’est plutôt et surtout un plaisir qui me permet de me projeter toujours plus avant que de voir, ces hier, qui me bousculent de leurs sourires taquins.

Pour moi il s’agit principalement d’une pause, d’un espace entre inspir et expir, d’un regard paradoxalement fixé derrière et devant moi, d’un souffle qui ôte la poussière grisâtre de mes regrets, parfois de mes tristesses ….

Dimanche.

Hélios qui éclaire mon chemin physique, qui clarifie les noeuds des carrefours que je rencontre, dans ton sourire énigmatique et chaud je perçois le regard de l’autre … les étoiles qui y brillent comme de purs diamants à l’instar de ceux où je me mire, lorsque qu’enfin tu vas disparaître à l’horizon. Je distingue encore ta présence en regardant la Lune, mais je vais surtout me perdre dans les scintillements argentés de la voûte étoilée, de la voie lactée, d’un regard qui …

helios2.jpg

Chris

mai 6009

Samedi 23 mai, 2009

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , ajouter un commentaire

Samedi.

Nous y voilà, c’est le sabbat pour les juifs, l’assemblée nocturne de sorcières pour d’autres, un jour associé à Saturne … en alchimie Saturne symbolise le plomb … et il y a de quoi. Père de Jupiter, il avait l’habitude de dévorer ses enfants, pratique pour éviter de chercher une crèche non ?

Cronos pour les grecs, gestionnaire du temps, de l’agriculture accessoirement il vient en fin de semaine …. là encore est-ce le der ou l’avant der ? En tout état de cause le sabbat reste un point d’ancrage de cette journée.

Cette énorme planète n’est pas ronde .. et comporte des anneaux visibles par leur luminosité … qui sont des zones de chaos surprenantes à celui qui voit les photos figés de ces bracelets lointains. Saturne est gazeuse en grande partie comme certaines eaux qu’il t’arrive de boire. Notre planète bleue est bien rikiki face à ce mastodonte qui pourrait, tel sa représentation mythologique nous dévorer …

Samedi.

Ça me dit bien des éclats du passé, temps joyeux où en famille nous faisions les courses sans courir, d’un étal à un marché de plein air ou l’achat, modeste, dissimulait une balade économique …. la rencontre de voisins lointains, les discutions plaisantes et décontractées, les rencontres insolites, les vendeurs « à la criée », les vendeurs « furtifs » toujours inquiets .. tout un monde bariolé, empreint d’odeurs variées.

Samedi.

Samedi « noir », il existe aussi … comment tu ne vois pas ? Voyons … le premier samedi des vacances scolaires .. enfin avant la crise bien sûr, mais ce jour là le bison il est pas futé et le réseau d’autoroute pue le diesel et l’essence carbonisés, noir c’est noir sur le bitume, et les klaxon mugissent comme les « farouches soldats ». Les aires d’autoroute sont bigarrées d’une foultitude d’accent inénarrables et de langues étranges venues d’ailleurs. Belle transhumance que voilà sous  le soleil de plomb (clin d’oeil à Saturne), les nerfs en pelote, l’air hagard (ni SNCF, ni hoggar, ni qui plus est « haut gard »), la multitude se répand comme un sirop adipeux sur la chaussée cernée de maréchaussée.

Samedi.

Samedi saint, veille de pâques, grâce à l’église catholique apostolique et romaine c’est un jour serein, et même canari, car les cloches (vi, vi les cloches, t’as pas un miroir sous la main ..) doivent se taire toute la journée !!! Oui je te confirme « Toute la Journée » !!! Un miracle ça, un vrai de vrai estampillé y compris par l’alliance judéo-chrétienne et laïque !!! Jour faste n’est-il pas ? Et puis d’autres chocolatées me tendent leurs ailes séraphiques et tentatrices, les sirènes de Neptune à côté c’est de la gnognote pour constipés je te le dis.

Samedi.

Tu connais pas ? Que nenni point du tout , Le Baron … non ça te cause pas ? Le Baron Samedi .. tu sais celui des morts du Vaudou, ce folklorique amusement qui ressemble assez à d’autres dit « plus sérieux » … suis mon regard …. oui, eux aussi sont folkloriques. Mais ce Baron samedi, noir, et oui ou « brun africain » si tu préfères …. est-il si terrible que cela .. un teuton longuement vêtu de blanc et résidant dans un confetti italien n’est-il pas lui plus inquiétant ?

Peu importe tout cela en regard de ce jour que j’arrive à déguster, moins bien que du chocolat certes, car je m’y sens plus libre en quelque sorte, malgré les tâches ménagères que je dois accomplir, comme nous tous dans cet espace de temps qui vient clore ma semaine, car moi je fais parti de ceux qui arrêtent le vendredi soir (comme pour le sabbat en quelque sorte et d’une certaine manière)

Ça me dit ! Oui samedi est une journée appréciable, à l’instar des autres .. chacune à son bon côté ..car je sais pouvoir y trouver des plages pour moi, des accès de solitude sereine, des partages inattendus, des occasions pouvant être incongrues ; mais hors cela je conserve, précieusement, mon habitude quotidienne (outre la dégustation de fèves de cacao transformées) de contempler, le nez en l’air et les yeux bien ouvert ce dais étoilée matin ou soir, matin et soir sans pouvoir y discerner Saturne, mais sachant pouvoir t’y voir.

Chris

mai 6009

saturnedevorantfilspeterpaulrubens3189iphone.jpg

 

Vendredi 22 mai, 2009

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , ajouter un commentaire

Vendredi

Non, pas le « Vendredi » « noir » de Robinson Crusoé !!! Vendredi le jour de Vénus voyons …

Tu sais, celle de Milo … l’handicapée, celle naissante avec Botticelli, et celle de tant d’autres artistes plasticiens , peintres, poètes (maudits ou pas), sculpteurs, cinéastes, photographes et j’en oublie sans doute …

Et bien c’est elle qui gouverne, avec charme et volupté, le Vendredi, veille de « week-end » pour un certain nombre de « travailleuses – travailleurs ». Oui cette Déesse (pas citroën pour les plus .. heu les moins jeunes disons ..), cet astre si lumineux qu’il arrive avec la médaille de bronze dans notre système, après le Soleil et la Lune, Aphrodite l’Hélène, Tlahuizcalpantecuhtli l’Aztèque et Kukulcan la Maya (pas l’abeille enfin !) éclaire notre Vendredi (parfois saint pour certain, et non sein … quoique ..).

Belle journée que voilà pour bon nombre … ceux qui arrêtent leurs activités salariée ce soir là, pour les autres … aussi s’ils savent aller visiter le cosmos où trône, rayonnante cette Étoile du Berger, qui me rappelle curieusement le signe du « bon pasteur » mais c’est un autre chapitre cela … une Vénus callipyge qui domine le vendredi mais aussi les mortels hypnotisé par cette beauté intrinsèque.

Planète lumineuse comme un sourire … symbole astronomique, le cercle et la croix en bas, devenu celui universel de la femme, source sans limite des arts et des artistes laissant couler, sans entraves,leur imagination créatrice et leurs fantasmes ….

Vendredi ..

Vendredi vert, islam oblige, qui est sacré ; vendredi veille de shabat pour les juifs ; jour « maigre » (sans viande disons) pour les chrétiens, et avant le dimanche de pâques, il est réputé « saint ».

Mais c’est un jour autre quand il est numéroté « treizième » …. en souvenir de la cène christique où ils furent treize (dont un Judas) attablés … ou bien du jour de la crucifixion encore une vendredi treize .. à moins que ce ne fut en raison de la rafle des templiers le 13 octobre 1307.

Ah quand la raison laisse trop le pas à … on en arrive, ici aussi, à des excès irrationnels  jusqu’à la superstition …. qui est un des maux de l’âme humaine par sa nocivité lorsqu’elle est béate et subie …. que de procès en sorcellerie et de bûchers ardents furent les conséquence de l’ignorance de l’homme, de l’ignorance en tout domaine.

Dire que ce jour de Vénus, put être parfois celui de l’intégrisme : quel paradoxe !

Mais moi j’aime bien le vendredi, d’aucuns disent jour du « maquereau et de la morue » puisque la viande est « verboten » au chrétien, enfin avant .. (non pas avant JC !) ; d’autres le craignent comme étant la veille précisément d’un long week-end pas toujours heureux .. je comprends.

Enfin un jour con-sacré par Vénus, c’est pas de la roupie de sansonnet quand même ! Rare sont les déesses accessibles toute une journée, disponibles, souriantes, l’oeil allumé, quelquefois torve toutefois …. elle possède même un mont à son nom, bref ça change des machos sanguinaires qui se la « pète » en faisant ruisseler le sang …. non ?

Vendredi ..

Parfois un petit air de fête semble sourdre de ces huit lettres, huit … infini …. Fête et décontraction, pas défoulement ( ça c’est pas sain, ni saint même si parfois seins ..) amènent une fin de journée un peu plus apaisée, on sent arriver la fin de la semaine (pas des haricots hé banane !) en soufflant, comme un doux zéphyr ou comme une rafale de mistral …

Vendredi Vénus

Étrange que ce rapprochement car Vénus, planète, peut être visible tôt le matin avant le lever du soleil, ou tard le soir éclipsant presque la lune par sa primauté à l’apparition .. alors que Vénus regroupe tant de symboles féminins que l’on s’y perd entre la Beauté, la sensualité, et tant d’autres aspects .

En ce qui me concerne, j’aime à observer , cycliquement, sa splendeur lumineuse à son lever majestueux la nuit tombante, elle illumine comme ton sourire la voûte étoilée et mon coeur …

Chris

mai 6009

venus.jpg

 

Jeudi 21 mai, 2009

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , ajouter un commentaire

Jeudi

Déjà, enfin … j’ai une affection toute particulière pour ce jour ci par la planète qui le gouverne : Jupiter ! C’est lui qui gouverne également mon ciel astral, ça crée des liens …

Nom de Zeus ! Comme on disait en Grèce antique …. avant la romanité de Jupiter ….. c’est tout de même la plus grosse planète de notre minuscule système solaire. Et lui c’est le Dieu des dieux, le Père, le Pater, c’est quand même pas « rien », enfin disons c’est autant « rien » que « tout ».

Bon, Jeudi, le jour de mon enfance, celui où tous ensemble, tous ensemble, tous ensemble on allait vadrouiller, hanter les rues et les cours, les jardins et les caniveaux, s’amuser quoi … avec entrain mais à pied ; jour faste pendant lequel même le goûter était oublié devant cet espace-temps de liberté, encadré, mais tellement goûté ..

Je dis que mes souvenirs de celui là ensoleillent mon passé, que d’images, de sons, d’odeurs, de visages, de silhouettes, reviennent en se bousculant dans ma mémoire de gamin … nostalgie ? Non, c’était le temps ainsi ; je suis désormais au temps là ! Et je me crée à chaque seconde mes souvenirs pour demain, comme toi.

Jour historique, celui « noir » du 24 octobre 1929 des suicidés de la bourse, qui a ouvert l’autoroute aux horreurs de la guerre mondiale en semant et faisant proliférer les Franco, Mussolini, Hitler, Salazar, Staline, Mao, Hiro Hito, et tant d’autres monstres aux plus  de cinquante millions de cadavres …

Jeudi, reste Jupiter – Zeus tout de même …. Zeus aux éclairs (et pas au chocolat), Jupiter impérial trônant le monde en ses mains …Un créateur patriarche débonnaire aux éclairs dévastateurs, un Dieu … Le Dieu de l’Olympe ! Avec un sale caractère ….

Dieu de l’Olympe et poste de commandement stratégique  nucléaire sous l’Elysée parisien …. et oui, c’est le nom du bunker français d’où l’agité du bocal peut se réfugier et déclencher les foudres atomiques contre n’importe qui, j’en frémis ! D’autant que là dessous on est au calme et avec tout le confort, à nos frais bien sûr .. l’élite se doit d’être abritée.

Mais d’autres jeudi sont plus agréables … ceux de la tradition chrétienne : le jeudi de .., celui de .. Oui, un laïc appréciant ces jours là … c’est cocasse non ? Et non, c’est parce que tout laïque que je puisse être, un jeudi férié, plusieurs même, je prends …. sans état  » d’âme  » bien sûr, c’est ça le cynisme assumé.

Une curiosité, quasiment inconnue de tous : le jeudi, le premier de l’année détermine la numérotation des semaines, c’est à dire que la semaine numéro un est celle qui a le premier jeudi de l’année en son sein …. et oui, moi aussi je découvre en même temps que toi. Quand à la semaine des quatre jeudi …. je te dis pas, tant pis pour toi.

Gouvernance du Roi des dieux, voici donc cette journée qui me rattache à mon hier, ce Jupiter est aussi le nom d’une symphonie de Mozart, le petit génie à l’appartenance philosophique toujours méconnue, mais vitale pour lui, comme pour d’autres … Étonnamment l’étymologie de Jupiter serait issue de d’une composition de mots signifiant » Père du jour lumineux » …. fascinante la sémantique, il est par ailleurs le fils de Rhéa et de Saturne, à ne pas oublier ….

Ah que de clichés traversent mon regard intérieur à l’évocation de ce jeudi qui m’est si attaché de par ma naissance et du ciel d’icelle …

Je dis Jeudi est jour faste pour moi, curieusement, mais la curiosité de ce jour provient de tant de facteurs que la poste en reste ébahie la pauvrette, et moi je me gausse des ces jets de gaieté qui viennent à ma rencontre, sous les auspices de Jupiter, colorer les heures de cette journée ensoleillée.

Jupiter, ou Zeus ou …Esus, Thor, Indra, Rê, Bhal … quelque soit le nom dont on te pare tu restes,  majestueux, dans ton impériale souveraineté sur les cieux où gîtent la multitude de tes vassaux .. les autres dieux ….

Quant à moi ce sont ces heures délicates de la semaine que je sais déguster, comme jadis, en allant quérir mes souvenirs de jeunesse, du moins de celle d’alors …. car ce jour reste pour moi une source inépuisable d’instants et d’évènements à engranger pour  que peut être, à l’orée de ma vieillesse, je puisse encore et toujours m’y plonger et régénérer.

Plus grosse planète du système j’aime à te deviner quand mon regard erre sur les beautés infinies qui s’étalent sur le tapis de la voie lactée …. là j’y puise quelque fois, en regardant cette beauté, la Force de quêter la Sagesse …

J’ai dit pour ce jeudi

Chris

mai 6009

jupiter.jpg

 

 jupiter1.jpg

 

 

Mercredi 20 mai, 2009

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , ajouter un commentaire

Mercredi

Jour des enfant depuis … pas si longtemps, pour moi c’était le jeudi …. mais chut, c’est trop tôt pour celui-là.

Mercredi .. Mercure / Hermès divinité du commerce, messager des dieux, conducteur des âmes aux enfers (tu imagines !!! Tu peux être concerné …), gardien des routes .. une sorte de templier avant l’heure, mais aussi divinité des voleurs … et oui ! Faut-il donc y reconnaître une corrélation avec ses autres attributs …. que nenni, enfin …. croyons à un clin d’oeil pour ne vexer personne.

Gouverné par la planète Mercure, ce jour là est peut être « à part » : la planète, elle, est la plus petite de notre système solaire (et non scolaire !), et la plus proche du soleil, pas très bon pour les UV … mais acceptable pour les grillades expresses.

Mercure / Hermès .. bon je préfère le second mais n’ose en user de crainte de publicité cachée, alors va pour Mercure d’autant que c’est de cette racine qu’est issu le jour. Et puis il m’est quand même sympathique le drôle avec son caducée d’une main, une bourse de l’autre .. un peu forban, un peu baratineur, phraseur …une ébauche de, faux, titi parisien, mais assez justement italien …

Ses ailes, lui, il les porte à ses sandales et comme il va très vite, prudent et respectueux du code, il est casqué le malicieux porteur de messages.

Mercredi.

En teuton « mittwoch » soit littéralement « milieu de semaine » … encore faut-il considérer le dimanche comme le premier .. mais c’est le cas, alors prenons le sens germain.

Un beau jour, un jour d’équilibre presque, un « milieu » (souviens toi .. mercure dieu des voleurs ..), mais aussi et surtout pour nous habitant l’ancienne gaule et la france d’europe, c’est le jour du congé scolaire hebdomadaire, celui que je n’ai pas connu …. oui, je sais, il en faut pour tout âge. De ce fait c’est un jour où nombreuses sont les mères qui, le pouvant, travaillent à quatre-vingt pour cent, libérant ainsi ce jour « central » pour ….. bien sûr.

Mais le messager a-t-il influencé, en catimini, la sortie, en salle obscure, des films nouveaux de la semaine …. c’est effectivement ce jour là que nous découvrons les nouveautés, en ce domaine.

Il y a, suite au « mardi gras » (pas adipeux !) le mercredi « des cendres » (pas descendre !) qui est le début, si mes souvenirs sont bons, du carême chrétien … donc après le « gras » …. mieux qu’un régime WW qui va débuter à ce jour.

Mercredi …

Jour tonitruant en début de mois, en France, dans chacune de nos bourgades … à Midi (pas à Minuit) retentissent sourdement les sirènes (pas les poissons !) de la protection civile qui s’entraînent à nous aviser que la fin du monde a débuté, parce que la faim dans le monde elle … elle dure et perdure, et s’aggrave.

Mercredi Mercure.

Ça me rappelle des souvenir, le mercure … et pas un thermomètre. Non ce métal liquide, pesant, gris, nocif, et pourtant aux richesses insoupçonnées … J’ai souvenance de l’avoir contemplé dans un endroit obscur et curieux, il brillait sous l’influence de la flamme d’une bougie ….. marquante cette goutte temporelle.

Mercredi Milieu …

C’est une bonne chose le Milieu … quand il s’agit de centre bien entendu ; c’est un point de création et d’équilibre je trouve, un « lieu » d’où l’on voit à la fois le passé, et les avenirs …. j’apprécie cet espace sans consistance, j’apprécie donc ce jour, parfois même que le matin … qui peut être aussi long que bref dans un paradoxe que j’aime.

Mercredi M…

Là c’est un jour étoilée qui naît à ma mémoire, où passent des nuées de galaxies rieuses de voir une brocante isolée, laissant loin derrière elles, ce mercure esseulé qui se blottit contre le soleil dans un accès perpétuel de frilosité. Mais pendant ce temps, hors du temps, ce sont des étoiles qui scintillent comme celles que je peux admirer, solitaire, le matin tôt ou la nuit sur l’écran de la voûte stellaire …

Chris

mai 6009

mercure.jpg

 

 

 

Mardi 19 mai, 2009

Posté par hiram3330 dans : Billevesees & coquecigrues , ajouter un commentaire

Mardi

Jour suivant du Lundi, Mars suivant Lune, Séléné la grecque suivie de Mars le romain (Arès pour les grecs).. jour suivant dans la semaine conventionnelle. Donc c’est le troisième .. oui, tu lis bien, reportes toi au Lundi pour la numérotation, et essayes de suivre mieux, déjà que c’est pas simple pour moi …

Mardi, Mars .. dieu de la guerre, un des douze mois de l’an, le troisième actuellement, planète du système solaire nôtre, parfois une « barre chocolatée » pour les gourmands ( si si ça existe) .. un cumulard !

Mardi rouge …. couleur de la planète surnommée ainsi, du dieu sanguinaire, mais aussi mardi « gras » moment de toutes les folies, et encore mardi électoral aux USA en novembre tous les quatre ans ….

Marre ! dit l’homme excédé devant l’avalanche de possibilités car l’esprit et l’imagination humaine sont sans borne en ce domaine aussi .. Mare dit le canard Donald en se vautrant dans la fange de cette flaque humide, dans le parc d’attraction ou en Périgord …

Jour un peu creux dans le fond, jour de « guerre » car Mars domine, et aime ça, peu lui chaut les conséquences : c’est un dieu lui !  Mais nous, nous sommes déjà entraînés dans une routine en ce jour qui se veut si combatif, en théorie …. et les heures se succèdent toutes les soixante minutes pour chacun d’entre nous.

Homonymie, le mois est celui du printemps, de la re-naissance, ce fut même le premier des mois naguère, notamment sur la terre de Memphis, là-bas à l’est vers un delta qui anime un désert … Équinoxe également ; que de sens à ces quatre lettres qui, hebdomadaires, en devinrent cinq.

Bon on ne va pas se lamenter, pour cela il y a un mur, et même un jour associé et ce n’est pas ce mardi … on avisera le moment venu.

Mars / Arès dieu mythologique comme quoi on n’invente pas grand chose, on tente juste d’user du passé en le camouflant pour un faire un présent innovant, rénové, écrasant l’hier qui ne nous plaît plus.

Mais ce mois là est aussi celui du « lièvre de mars », tu sais celui d’Alice au pays des merveilles .. celui qui symbolise en quelque sorte la montée de sève de l’animalité qui est en nous aussi au printemps .. amusant non ? Nous n’inventons pas grand chose finalement, nous nous servons du maquillage d’aujourd’hui pour rappeler, sans le dire, le fard de la veille.

Rare innovation, depuis quelques années, depuis le premier choc pétrolier .. c’est le dernier dimanche de ce mois là que nous bidouillons l’heure légale …. comme si …

Je pourrai presque estimer que le mardi est un jour assez neutre, gouverné par une planète rougeâtre (oxyde de fer oblige) et une divinité martiale .. martiale dans le sens « relatif à la guerre », mais aussi très curieusement dans le sens alchimique « relatif au fer » .. voir la planète …..

Comme quoi …. derrière toute banalité se tapis des curiosités étranges pour un esprit cherchant sans complexes, ni limites. Alors ce jour « guerrier », ce jour « rougeoyant » m’intrigue toujours par son apparence quelque peu illusoire d’un stéréotype affiché.

Gardons nous donc des illusions et des apparences erronées ….

Que ce jour là nous incite à chercher du regard cet astre Mars qui gravite au sein de notre système solaire, au sein de nos voie lactée qui éclaire nos pensées et nos songes nocturnes …

Chris

mai 6009

mars.jpg

12

Aldaria Final |
A demi -mot |
DES LETTRES ET DES MOTS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Aimé Comoé
| Les Poétiques Littérales
| Red Spirit